Aurélie Riant.  
Aurélie Riant.  

Mes chums sont cools!

Amber d'Entremont
Amber d'Entremont
WOLFVILLE : Je ne suis pas sûr que toutes les communautés acadiennes fassent cette chose, que lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, ils veulent savoir qui sont vos parents, mais à Clare « À quisse t’es la fille? » c’est une façon de commencer une conversation. Dès que j’étais assez âgée pour répondre à cette question, je répondais toujours avec « Je suis la petite-fille à Réginald d’Entremont. ». J’ai eu la chance d’avoir un grand-père comme lui, je pouvais compter sur lui pour m’aider à comprendre les mathématiques (il était enseignant de mathématiques avant de prendre sa retraite), j’ai appris le jardinage, la menuiserie et j’ai surtout appris à l’égard de la vie. Il était mon pilier comme Gérald Thimot est à Aurélie Riant.
Aurélie avec son grand-père Gérald Thimot.  

Aurélie Riant est la fille de Jeannine et Jean-Marc Riant, sa grand-mère Elaine Thimot, est une légende ici à Clare, pour ses nombreuses années comme directrice de la Société acadienne de Clare et pour tout son travail bénévole auprès de multiples organisations. Bien sûr, la personne clé de cet article, son grand-père Gérald Thimot.


Retour à Aurélie...


J’étais en train de faire passer du temps sur Facebook et tout d’un coup la vidéo d’Aurélie a attiré mon attention. Avant d’appuyer sur le bouton, j’ai vu Aurélie qui tenait sa guitare avec son amie Sarah Surette assise à côté d’elle. Je ne peux même pas expliquer à quel point j’étais heureuse d’avoir appuyé sur le bouton « Play ». J’aime la musique qui sonne sans effort et pleine d’âme, Aurélie et son amie Sarah m’ont apporté cela. Si je devais la comparer à d’autres artistes, je la mettrais quelque part avec Alessia Cara et Corinne Bailey Rae. Les deux amies étaient incroyablement synchronisées et chantaient ensemble à un niveau qui semblait naturel avec des harmonies très exquises. Je me suis sentie reconnaissante et heureuse d’être retournée au vidéo, mais aussi un peu envieuse, je veux dire, le son était tellement bien. Aurélie a une voix étonnante qui correspond à son aura et vous ne pouvez pas vous empêcher de vous sentir chaleureux en l’écoutant.


J’ai envoyé un message à Aurélie peu de temps après et elle m’a informé qu’elle venait d’écrire sa première chanson en acadien et que celle-ci était inspirée par son grand-père, qui est connu pour être capable de réparer n’importe quelle machine « avec un boute de tape pis un wire » (il faut vraiment mettre l’accent de Clare). Elle a raconté que son enfance a été remplie de nombreux déménagements; Mahone Bay, Clare, France, mais aussi des activités extrascolaires en Espagne, puis au Costa Rica de la 9e année jusqu’à la fin de ses études et que c’était sont grand-père qui l’a aidée à surmonter ces années de voyage. Je sais que cela peut sembler glamour maintenant, mais quand on est jeune, quitter ses amis et prendre un nouveau départ peut s’avérer difficile. Elle trouvait cela difficile de déménager si souvent, mais grand-père Gérald l’a rassurée en lui disant que tout allait bien se passer et qu’il fallait avoir la foi et le courage d’accepter le changement.


D’après mon expérience personnelle et ce qui semble être la sienne aussi, les grands-pères savent. Je pense qu’ils ont les mêmes informations que les autres membres de nos familles, mais ils semblent avoir maîtrisé le timing et la livraison de chaque message, ce qui leur donne un air encore plus sage et profond.