J. Edouard LeBlanc
Présentation d’un honneur spéciale à l’occasion du 25e anniversaire de la Commission des Droits de la personne de la Nouvelle-Écosse. De gauche à droite : docteur Osmond, Président de la Commission et Mgr Thériault acceptant cet honneur.
Présentation d’un honneur spéciale à l’occasion du 25e anniversaire de la Commission des Droits de la personne de la Nouvelle-Écosse. De gauche à droite : docteur Osmond, Président de la Commission et Mgr Thériault acceptant cet honneur.

Mgr Nil Thériault, P.D. – grand acadien

En 1988, nous quittait à l’âge de 87 ans et au terme de 64 années de prêtrise, Mgr Nil Thériault.

     Grand Acadien, il a été de tous les mouvements pour l’avancement des Acadiens d’ici et d’ailleurs.

     Après s’être retiré des responsabilités officielles paroissiales à l’âge de 65 ans, il a voulu fournir aux Acadiens de l’âge d’or l’occasion de se découvrir en allant visiter d’autres régions en Amérique du Nord ainsi qu’en Europe, en particulier à Nantes d’où nos cousins de la Louisiane sont partis en grand nombre en 1785 pour un nouveau pays d’accueil.

     Auparavant, nous avions fait une très belle visite auprès des Acadiens de Belle-Île-en-Mer en rencontrant en particulier Anne Marie et Maryvonne LeGac.

     Mon épouse et moi-même avons eu le grand privilège de l’accompagner dans ce voyage en 1989 où nous étions les invités du V1e Congrès International des Amitiés acadiennes à Loudun, au Poitou, le 16 septembre 1989.

     Les voyageurs acadiens ont aussi visité l’église de Brouage ainsi que celle où fut baptisé Jean-Marie Sigogne.

     À titre de président de la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie, Mgr Theriault a beaucoup œuvré pour faire connaître le site historique de la Pointe-à-Major et le sentier Piau!

     Parmi les honneurs qu’il a reçus, mentionnons celui accordé à l’occasion du 25e anniversaire de la Commission des Droits de la personne, qui lui a été remis en 1992 devant 400 personnes réunies au World Trade Centre à Halifax, alors qu’il était âgé de 82 ans.

     On soulignait alors ses efforts pour partager la culture acadienne avec les autres ethnies du pays et d’ailleurs, comme en Louisiane et en France.

     Vingt-deux ans plus tard, il est bon de se rappeler de ce grand patriote!