Maurice Courchesne

La visibilité du français

Je ne peux pas résister à l’envie de féliciter les personnes qui ont pris l’initiative de demander l’installation de panneaux de signalisation en français dans la région de Clare.

     Ces gens perçoivent sans doute le peu de visibilité du français à l’extérieur, dans les lieux publics, les salles communautaires et les commerces dans une région à prédominance acadienne. Espérons que nous observerons aussi des changements similaires dans la région de Par-en-Bas.

     Souhaitons aussi que ces changements se produiront également dans le cœur de certaines personnes.

     C’est une nouvelle encourageante à une époque où le bastion de la Nation canadienne-française en Amérique subit des assauts de toutes parts. Quand un membre est attaqué, tout le corps en souffre.

     Le jour approche donc où je pourrai dire, en français « Pointe-de-l’Église, Météghan et Rivière-aux-Saumons » sans me faire regarder comme un extraterrestre. Le français, ça se parle, ça se vit, et ça se transmet... en Acadie également.