Et si Postes Canada faisait partie de la relance post-COVID-19?

Le 18 janvier, Postes Canada a annoncé une année record dans la livraison de colis. Évidemment, les mesures sanitaires y sont pour quelque chose. Mais depuis cinq ans, la croissance de la livraison de colis est exponentielle, et rien n’indique un ralentissement. Face à ce succès, il va de soi qu’une société comme Postes Canada doit se relever les manches et revoir ses valeurs, son engagement, et son offre de services à la population et aux commerces.  

Postes Canada détient les infrastructures et le réseau nécessaires pour faire partie intégrante de la relance post-COVID et devenir un modèle de développement durable et écologique, créant ainsi des emplois partout au pays et participant au plan environnemental du gouvernement, et ce, tout en respectant son devoir de s’autofinancer. Pour y arriver, le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a lancé un audacieux programme nommé « Vers des collectivités durables ». Que ce soit en ville ou à la campagne, en région éloignée ou en banlieue, les bureaux de poste sont présents partout sur le territoire. Postes Canada détient plus de 6 400 points de vente, représentant le plus grand réseau de succursales au pays. Le STTP propose d’accélérer la transition de la flotte de véhicules de Postes Canada vers des véhicules électriques. Postes Canada détient plus de 20 000 véhicules qui génèrent au total 65 kilotonnes de CO2. L’achat de véhicules électriques aura un effet sur l’environnement, stimulera le marché de l’automobile et créera de bons emplois. Imaginez alors si Postes Canada mettait ses bornes de recharge à la disposition du public. Vous auriez alors le plus vaste réseau de bornes de recharge au pays. Imaginez que vous roulez sur l’autoroute ou sur une route isolée, et vous remarquez que la batterie de votre voiture électrique est faible. Aucun souci, car vous savez que vous trouverez une borne de recharge au bureau de poste du prochain village. 


La pandémie a mis en lumière le problème de l’accès à Internet haute vitesse dans des centaines de collectivités. Postes Canada pourrait jouer un rôle clé en raison de sa présence étendue. Cette avenue rejoint les engagements du gouvernement de donner accès à une connexion haute vitesse à toutes les collectivités, et cadre parfaitement avec la mission de Postes Canada, puisque Postes Canada livre les achats en ligne de la population.


Dans 62 pays, le service postal offre des services bancaires. Au Canada, l’étendue du réseau postal permettrait d’offrir des services financiers, notamment dans les collectivités isolées, rurales et autochtones, que les grandes banques ont abandonnées. Saviez-vous qu’il n’y a que 66 succursales de banques privées dans l’ensemble des 700 communautés des Premières Nations? Une banque postale aurait le pouvoir de réinvestir dans les priorités de ces collectivités, comme le développement des infrastructures ou de logements sociaux. Une banque postale plus inclusive ferait diminuer la dépendance de milliers de travailleuses et travailleurs aux services des prêteurs sur salaire et leurs taux d’intérêt usuraires. Finalement, imaginez qu’un facteur ou une factrice sonne à la porte d’une personne habitante seule pour prendre de ses nouvelles chaque jour, à la demande d’un de ses proches dans le cadre d’un service de vigilance. Ces personnes auraient la paix d’esprit de savoir que tout va bien ou que de l’aide est en route en cas de problème. 


C’est un service offert par le service postal en France et au Japon. Mes 56 000 consœurs et confrères du STTP n’accepteront pas que la Société Postes Canada demeure les bras croisés et qu’elle refuse de changer ses vieilles valeurs et habitudes. Je vous invite à communiquer avec votre députée ou député fédéral afin d’exiger un meilleur service postal pour l’avenir. Il n’en tient qu’à vous! 


Scott Gaudet

Postier