Cyrille LeBlanc

Commentaires du Lecteur

J’étais décidé de regarder les résultats en français de l’élection fédérale le lundi 21 octobre 2019 à la télévision de Radio-Canada.

     Malheureusement, pendant les premières minutes avant le début de l’entrée des résultats, lors du tour de table des commentaires de la dizaine d’invités et de l’animateur Patrice Roy, j’ai constaté qu’il n’y avait aucun commentateur de l’Atlantique. De plus, en attendant les premiers résultats, les commentateurs invités parlaient de tout autre que les provinces de l’Atlantique. Ils n’avaient même pas fait l’effort de se renseigner sur nous. Je suis alors passé au poste anglais de CBC.

     Là il y avait des commentateurs de l’Atlantique. Les autres commentateurs, dont Chantal Hébert, s’étaient renseignés sur nous. Je suis alors resté à ce poste pendant toute la longue, mais intéressante soirée. À trois reprises pendant quelques secondes, lorsque les résultats de l’Atlantique entraient, je suis allé au poste français de Radio-Canada. Les trois fois les commentateurs parlaient du Québec.

     Je ne connais personne de ma région de 1 700 personnes qui écoutent la télévision et la radio de Radio-Canada autant que moi. Radio-Canada est presque toujours une vraie honte en ce qui concerne les francophones à l’extérieur du Québec. Le nom devrait être changé à Radio-Québec.