Le Courrier se souvient... de Monseigneur Marcel François Richard

Soyons un peu scolaires! Car il arrive parfois que nous y soyons obligés... vous savez... lorsque nous sommes à l’Université... Qui se souvient de cette période que l’histoire a retenue comme étant la Renaissance acadienne? On parle ici d’une période d’effervescence intellectuelle qui prend forme dans la seconde moitié du XIXe siècle, plus précisément dans la foulée de la fondation du Collège Saint-Joseph de Memramcook en 1864 – lieu de formation d’une génération de jeunes Acadiens qui se donnent comme mission de faire sortir l’Acadie de l’oubli historique dans laquelle elle était tombée depuis la Déportation de 1755. En 1881, ils étaient les instigateurs de la première Convention nationale qui allait donner à la Renaissance acadienne son coup d’envoi...

     En 1947, Le Petit Courrier ne parle pas directement de cette renaissance acadienne du siècle précédent, mais d’un de ses plus illustres acteurs alors qu’est souligné le centenaire de la naissance de Monseigneur Marcel François Richard – cent ans, c’est donc l’âge qu’il aurait eu s’il n’était pas décédé en 1915 à Rogersville... Le titre de l’éditorial est sans équivoque, c’est bien du « Père de l’Acadie » dont il est question ici. Ce nom, il l’a mérité parce qu’il était, nous apprend l’éditorialiste, « le grand architecte et le principal artisan de la renaissance de notre peuple ». Déjà en 1881, lors de la Convention nationale de Memramcook, Monseigneur Richard avait su mettre de l’avant les particularités historiques et culturelles du peuple acadien pour convaincre l’assemblée d’adopter le 15 août comme fête nationale à la place du 24 juin, date associée aux Canadiens français. Non seulement il ne voulait pas prendre le risque de voir l’Acadie, à peine sortie de la noirceur dans laquelle la Déportation l’avait plongée, disparaître une seconde fois en étant assimilée au reste du Canada français, mais il travailla pour qu’on ajoute à cette fête un drapeau (actuel drapeau acadien) et un hymne (l’Ave Marie Stella). Un tel titre de « Père de l’Acadie » ne se mérite pas qu’à force de beaux discours! L ’éditorial, en écho à l’article de L’Évangéline reproduit sur la même page, fait l’énumération des grandes réalisations de Mgr Richard : « fondateur de vingt paroisses et de nombreuses institutions religieuses, constructeur de quatorze églises ».

     On peut, aujourd’hui, être critique à l’égard de cette période, notamment de sa vision religieuse qui a été perçue comme passéiste et folklorisante par la génération qui prend la parole dans les années 1970. Pour eux, il fallait se détacher du conservatisme religieux sur lequel s’était érigé le discours acadien pour s’affirmer dans la modernité et se projeter vers l’avenir... Mais, au-delà de notre ton légèrement scolaire, il semble important de souligner les efforts qui ont été déployés à la fin du XIXe siècle et tout au long du XXe siècle, à la fois dans les moments de continuité et dans ceux de profondes ruptures, pour maintenir en vie une langue et une culture d’emblée condamnée à la disparition... nous allions dire à la dispersion... en lui donnant un sens moral, social et politique.

     Comme artisan de la Renaissance acadienne, Monseigneur Marcel François Richard aurait sans doute approuvé, lui aussi, la mise sur pied et le recrutement du premier bataillon acadien, censé rendre visible la participation des jeunes Acadiens à l’effort de guerre pendant la Première Guerre mondiale. En visite à l’Observatoire Nord-Sud les 5 et 6 novembre derniers, l’historien Gregory Kennedy, qui prépare un livre sur la question, affirmait qu’il s’agit d’une initiative moins connue de la Renaissance acadienne puisque les hommes qu’on avait réussi à recruter dans toutes les régions acadiennes, dont celles de la Nouvelle-Écosse, n’ont pour la plupart pas combattu aux côtés de leurs frères canadiens. En raison de leur faible nombre, ils ont été appelés à servir au sein du corps forestier canadien plutôt que, comme on l’avait espéré, sur le champ de bataille. Au moment où Le petit Courrier marque le centenaire de Monseigneur Richard, c’est aussi le retour des soldats acadiens de la Seconde Guerre mondiale que l’on célèbre, deux ans après la fin des hostilités.

     À feuilleter les pages de l’hebdomadaire du 21 août 1947, on constate que la vie reprend enfin son cours pour les communautés acadiennes de la région. L’incertitude de la guerre a fait place à une sorte de fébrilité ou d’effervescence et c’est l’occasion de se retrouver, entre voisins et paroissiens. En première page, on rapporte que le grand prix du pique-nique de Saint-Bernard au profit de l’église de Weymouth a été remporté par Harry Gaudet. L’automne suivant, on aura sûrement pu voir l’heureux gagnant parcourir les chemins de Meteghan en selle sur sa toute nouvelle bicyclette « Whizzer ». Les perdants, en revanche, pourront se reprendre au pique-nique à Weymouth prévu le mardi de la semaine suivante (ou s’il pleut, « le prochain après-midi où il fera beau »), pour lequel, en plus de « bons prix », on promet de « bons jeux, bons rafraîchissements » et « un très bon souper au poulet ».

     À moindre échelle, à l’été 1947, après l’horreur de la guerre, c’est une petite renaissance acadienne qui semble toucher les communautés du Sud-Ouest. L ’austérité de la guerre fait place à une nouvelle prospérité économique, on reprend goût à la vie et aux choses, et les publicités qui paraissent dans le Courrier encouragent tout le monde, peu importe leur âge, à en profiter pleinement. Les fabricants du tonique Ostrex promettent une vigueur retrouvée, même à l’âge avancé (!) de 40, 50 ou 60 ans! Alors que sur la page opposée, le tonique Rose’s Duncan promet de vous aider à conserver votre santé pour la somme d’un dollar par gallon, soit le même prix que celui d’un abonnement d’un an au Courrier. Cette vigueur retrouvée, c’est aussi celle de la langue française dans la municipalité de Clare puisque, dans un encadré en première page, le Comité de la survivance française « désire féliciter qui de droit pour toutes les affiches et tous les indicateurs en français, tels que Hôtel de ville, Salon de beauté, L’Artisane qu’on a fait paraître ». C’est le début d’une volonté d’afficher son caractère francophone, une volonté qui se fait toujours sentir de nos jours dans l’initiative portée par nos jeunes de l’École secondaire de Clare d’avoir des panneaux d’arrêt bilingues. De quoi honorer, encore aujourd’hui, la mémoire des bâtisseurs dont a fait partie Monseigneur Richard... et combien d’autres qui ont travaillé dans l’ombre à faire sortir l’Acadie... justement... de l’ombre!

     Jimmy Thibeault, (CRÉAF) et
Chantal White,  Département
d’études françaises, Université
Sainte-Anne (avec la collaboration
de Josanne Deveau.)

SYDNEY : Le 28 novembre, une soirée billard a été organisée chez Dooly’s, une excellente occasion de passer un bon moment avec des amis dans une ambiance conviviale et non compétitive. Novices comme joueurs confirmés, nul n’a pu résister à se livrer à une bonne partie de billard.

     Hé oui, le temps est déjà venu de parler Fêtes, cadeaux. Il va sans dire que cette période magique de l’année se révèle être d’une grande importance pour la plupart d’entre nous.

     Dans un cadre purement professionnel, le temps des Fêtes est aussi le moment idéal pour reconnaître l’apport des employés.

     Rien de plus simple que de dire merci, de manifester sa satisfaction et son encouragement pour le travail bien fait, de les remercier leur dévouement et leur engagement tout au long de l’année, de reconnaître, entre autres, les bons coups et les réalisations spécifiques.

     En somme, l’organisation n’est pas faite que de ressources matérielles. Son capital le plus précieux, ce sont les gens qui y travaillent, leur énergie, leur dynamisme, leur esprit de groupe, leur adhésion aux objectifs. Tout cela conditionne la bonne santé de l’organisation et est garante de ses réussites.

Le 21 novembre 2019,
     Melissa Bishop et Rick Nickerson
     de South Ohio
     ont donné naissance à un fils.

Le 21 novembre 2019,
     Emily Hazelton et Nathaniel Thibodeau
     de Saulnierville
     ont donné naissance à une fille.

Le 22 novembre 2019,
     Brittany Spinney et Bret Penney
     de Bear Point
     ont donné naissance à un fils.

     CHIASSON, Betty, RESERVE MINES :
     Mary Elizabeth Chiasson est décédée le 2 novembre 2019 à l’hôpital de Glace Bay. Native de Reserve Mines, elle était la fille de feu Charles Chiasson et de feu Mary Deveaux. Elle laisse dans le deuil 1 fille, Marie Chiasson (Kevin Allen Critch) à Catalone; 1 frère, Paul (Pearl) en Ontario, et 1 petit-fils, Steven C. à Reserve Mines. Elle a été précédée dans la tombe par 1 sœur, Joséphine (Bernie) Benoît de Pomquet. Les services funéraires ont eu lieu au cimetière St. Joseph.

     d’EON, Kenneth, NEW YORK :
     Kenneth Joseph d’Eon est décédé le 7 novembre 2019 au Orchard Place à l’âge de 86 ans. Natif de Lynn, Mass, il était le fils de feu Bertie Nathan d’Eon et de feu Adelle LeBlanc. Il laisse dans le deuil 1 fille, Lisette d’Eon; 1 frère, Paul, et 4 sœurs, M. Lorraine Beauchamp, Paulette Krasinkewicz, Denise Martus et Nancy Baker. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Anne Georgenie; par 1 frère, le père Earl J., et par 1 sœur, Cardee Boisvert. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Pierre à Pubnico-Ouest.

     LeBLANC, Marie Hélène, MAGRÉ :
     Marie Hélène LeBlanc est décédée le 9 novembre 2019 au Foyer Père-Fiset à Chéticamp à l’âge de 93 ans. Native de Magré-Est et anciennement de Montréal, elle était la fille de feu Michael B. LeBlanc et de feu Marie Mathilda AuCoin. Elle était membre du Club des Nouveaux-Horizons. Elle laisse dans le deuil 1 neveu, George LeBlanc (Mary Beth), et 1 nièce, Pat Almon (feu Lauchie). Elle a été précédée dans la tombe par 1 frère, John J. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Michel.

     AMIRAULT, François, PUBNICO-EST-le-CENTRE :
     François Agapit Amirault est décédé le 11 novembre 2019 au Veteran’s Place à Yarmouth. Natif de Pubnico-Est-le-Centre, il était le fils de feu Thomas Amirault et de feu Agnes Amiro. Il a servi en Angleterre dans les Forces canadiennes de l’air pendant la Seconde Guerre mondiale et était membre de la filiale 66 de la Légion royale canadienne et des Chevaliers de Colomb à Pubnico- Ouest. Il était co-propriétaire de Gwen’s Diner. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Rosaline au Foyer Nakile à Glenwood; 3 filles, Gwen (Kevin) à Oakfield et Marlene (Bobby) Smith et Kathy (Gilles) Bourque à Pubnico-Est-le-Centre, 7 petits-enfants et 3 arrière-petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par 2 frères, Coral et Joseph, et par 2 sœurs, Bernadette et Mae. Les funérailles ont eu lieu en l’église Immaculée-Conception.

     LeBLANC, Steve, MAGRÉ :
     Stephen Joseph LeBlanc est décédé le 12 novembre 2019 au Centre Sacré-Cœur à Chéticamp à l’âge de 71 ans. Il était le fils de feu John Simon LeBlanc et de feu Rosalina LeBlanc. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Karen; 2 demi-filles, Shirley et Valerie (Terry); 2 demi-fils, John (Janelle) et Scott (Melissa); 2 sœurs, Lucy (Sandy) MacIntyre et Evelyn (Marcie) MacNeil; 3 frères, Simon (Claire), Joe (Rita) et Arthur (Patricia), et 5 petits-enfants, Joshua, Kristian, Kaylin, Marley et Isla. Il a été précédé dans la tombe par 1 sœur, Mary (feu Eddie) LeBlanc, et par 2 frères, William et Leo Paul. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Michel.

     POIRIER, Peter, MAGRÉ :
     Peter Edward Poirier est décédé le 21 novembre 2019 à l’hôpital d’Inverness à l’âge de 79 ans. Il était le fils de feu Patrick Poirier de Chéticamp et de feu Mary Julia Arsenault de Magré. Anciennement de Halifax, il laisse dans le deuil 1 fils, Richard à Halifax; 1 fille, Cecile à Enfield; 2 petits-enfants, Deven et Hailey, et 2 demi-frères, Joe et Kempton à Magré. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Marguerite; par 1 frère, Robert Collie, et par 2 petits-enfants, Drew et Maya. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     LeBLANC, Hector, BELLEVILLE :
     Hector Jean LeBlanc est décédé le 21 novembre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 71 ans. Natif de Belleville, il était le fils de feu Arthur LeBlanc et de feu Angèle Meuse. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Lorraine Blanchard; 1 fils, Steve (Maryann); 2 sœurs, Helen Belliveau à Pubnico et Bernadine Nickerson à Yarmouth; 1 frère, Oscar (Margaret) à Carleton, et 1 petite-fille, Alivia. Il a été précédé dans la tombe par 1 sœur, Doris LeBlanc, et par 1 frère, Daniel. Il n’y a eu aucun service funéraire.

     LeBLANC, Vic, SAINT-BERNARD :
     Victor LeBlanc est décédé le 23 novembre 2019 à sa résidence à l’âge de 78 ans. Natif de l’Anse-des-Belliveau, il était le fils de feu Alphonse LeBlanc et d’Anna (Blinn) LeBlanc. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Karen Shupe; 3 fils, Daniel (Cher), André (Nicole) et Léon (Janice); 2 sœurs, Dorothy Boone (feu Gary) et Patricia Comeau (feu Marcel); 2 frères, Jean (Debby) et Mike (Flora), et 3 petits-enfants, Danielle, Gabrielle et Sébastien. Il a été précédé dans la tombe par sa première épouse, Donna Saulnier. Les célébrations de sa vie ont eu lieu à la salle des pompiers de Saint-Bernard.

     JACQUARD, Tony, WEDGEPORT :
     Anthony Joseph Jacquard est décédé le 23 novembre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 76 ans. Il était le fils de feu Dennis Jacquard et de feu Isabelle Fitzgerald. Il laisse dans le deuil 1 fils, Steven (Nicole); 3 filles, Trina Jacquard, Leanne (Andrew) Mullen et Michelle (Darrell) Purdy; 1 demi-fille, Joanne (Harry) Doucet; 2 demi-fils, Troy (Tina) Doucet et Lezin (Nicole) Doucet; 4 frères, Jimmy, George, Gene et Ralph; 1 sœur, Agnès, et 15 petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Helen Doucet; par 1 fils, Gérard; par 3 frères, Delphus, Melbourne et Ruben, et par 2 sœurs, Helen et Virginia. Les services funéraires auront lieu au salon funéraire Sweeneys à Yarmouth en janvier prochain.

     DEVEAU, Agnès, SAULNIERVILLE :
     Marie Agnès Deveau est décédée le 24 novembre 2019 à la Villa acadienne à Meteghan à l’âge de 100 ans. Native de Meteghan- Centre, elle était la fille de feu Alphie et de feu Évangeline LeBlanc. Elle laisse dans le deuil 3 filles, Annette (Albert) Comeau à La Butte et Ruth (Bernie) Boudreau et Renette (Richard) Robichaud à Saulnierville; 2 fils, Clarence (Léonice) à Dieppe et Hubert (Odette) à Saulnierville; 3 sœurs, Leah (feu Donald) Melanson, Emma (feu Benoît) Melanson et Thérèse (feu Désiré) Thériault; 1 frère, Eddie (Bertha), et plusieurs petits-enfants et arrière-petits- enfants. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Frank; par 3 sœurs, Elsie McBride, Stella Dugas et Angèle Baloche, et par 6 frères, Agno, Alphonse, Antoine, Bernard, Édouard, et Fred. Les funérailles ont eu lieu en l’église Sacré-Cœur.

     LARADE, Napoléon, MAGRÉ :
     Napoléon Joseph Larade est décédé le 25 novembre 2019 au Centre Sacré-Cœur à Chéticamp à l’âge de 75 ans. Natif de Chéticamp, il était le fils de feu Frederick Larade et de feu Eulalie Poirier. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 47 ans, Marie Judith Camus; 2 filles, Natalie (Chris) Martin en Pennsylvanie et Natasha (Matt) Renfro à Phoenix; 2 fils, Morel (Ellen) à Magré-Est et Mark à Chéticamp; 3 sœurs, Annette Cessford, Madeleine AuCoin et Yvette Larade; 2 frères, Jules et Ronnie; 3 petits-enfants, Jacob, Caleb et Noah, et 1 demi-petit-fils, Nicholas. Il a été précédé dans la tombe par 4 sœurs, Lorraine LeBrun, Marguerite Marie Deveau, Marie Ediane Larade- Poirier et Marie Adèle Muise, et par 3 frères, Robert, Pierre Louis et Roger. Il n’y a eu aucun service funéraire.

     MANNETTE, Mabel Agatha, RIVERTON :
     Mabel Agatha Mannette est décédée le 25 novembre 2019 au foyer Riverview à l’âge de 74 ans. Native de Larry’s River, elle était la fille de feu Joseph J. Mannette et de feu Mary Elizabeth Pellerin. Elle laisse dans le deuil 2 sœurs, Evelyn (Thomas) Broussard à Pomquet et Pearlie Ann (Lorne) MacFarlane à Dartmouth, et 3 frères, Norman à New Harbour, David à Antigonish et Edward (Sandra) à Larry’s River. Elle a été précédée dans la tombe par 1 frère, Douglas. Les funérailles ont eu lieu en l’Église Saint-Pierre à Larry’s River.

     d’ENTREMONT, Blaise, PUBNICO-OUEST-le-BAS :
     Blaise Théophile d’Entremont est décédé le 27 novembre 2019 à sa résidence à l’âge de 91 ans. Natif de Pubnico-Ouest-le-Bas, il était le fils de feu Oscar et de feu Arthenise d’Entremont. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 60 ans, Anne C. d’Entremont; 2 fils, Gilles (Kerri) à Yarmouth et Maurice à Pubnico-Ouest-le-Bas; 3 filles, Hélène (Ron) à Halifax, Lise (Kevin) à West Boylston, Mass, et Joëlle à Grosses-Coques; 3 sœurs, Joanna à Pubnico-Ouest-le-Bas, Stella à Lower Argyle et Margaret Rose à Kemptville, Ont.; 4 petits-enfants, Vicky, Josée, Alex et Andrew, et 1 arrière-petite-fille, Aurora. Il a été précédé dans la tombe par 3 sœurs, Isabelle, Vivian et Colette. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Pierre.

     DOUCETTE, Mark, FOREST GLEN :
     Mark Frederick Doucette est décédé le 27 novembre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 57 ans. Anciennement de Mayflower, il était le fils de feu Fred Doucette et de Geneviève (Vacon) Doucette (Henry Muise) à Brooklyn. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Tina Sweeney; 3 filles, Tara Doucette (Colin), Erica Jacquard (Ying) et Alicia Foisy (Kyle); 2 fils, Cody Moulaison (Rebecca) et Mitchell Hicks (Amy); 1 sœur, Carolann (Darren) Sams; 1 frère, Stephen, et 9 petits-enfants, Marcien, Charlie, Zoe, Rylan, Phoenix, Emmerson, Parker, Owen et Mila. Les funérailles ont eu lieu à la cathédrale St. Ambrose à Yarmouth.

     JACQUARD, Dora, YARMOUTH :
     Dora Marie Jacquard est décédée le 28 novembre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 85 ans. Native des Concessions, elle était la fille de feu Edward Saulnier et de feu Evelyn Gaudet. Elle laisse dans le deuil 5 filles, Anne (Gary) Foote, Doris (Mickey) Muise, Helen Muise (Loran), Debbie (Paul) MacInnis et Kim (John) Muise; 3 fils, Junior (Edwina), Vernon (Dora) et Fred; 1 frère, Camille; 1 sœur, Anne Marie; 30 petits-enfants, 57 arrière-petits-enfants et 5 arrière-arrière-petits-enfants. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, George L.; par 1 fille, Anne; par 6 frères, Félix, Joe, Émile, George, Nelson et Gilbert, et par 3 sœurs, Rosalie, Helen et Serita. Les funérailles ont eu lieu à la cathédrale St. Ambrose.

     MacDONALD, Yvonne, CLEVELAND :
     Yvonne Mary MacDonald est décédée le 29 novembre 2019 à l’hôpital d’Evanston à l’âge de 74 ans. Native de Hureauville, elle était la fille de feu William Richard et de feu Eva MacPhee. Elle était membre des Dames auxiliaires de l’hôpital Strait Richmond et de la Ligue des dames catholiques St. Francis de Sales. Elle laisse dans le deuil 1 fille, Cheryl McNamara (Tom) à Enfield; 4 sœurs, Stella (John) MacCormack, Jean (Foster) Ryan, Cecilia (John) MacDonald et Elizabeth (Kenneley) MacDonald, et 2 petits-enfants, Erika et Adam. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Blaise; par son partenaire, George MacKay, et par 3 frères, Henry, Lewis et Raymond. Les funérailles ont eu lieu en l’église St. Francis de Sales.

ÎLE-MORRIS : Une nouvelle chronique prend naissance aujourd’hui : Chronique de la cigogne!. Le mythe de cet oiseau migrateur a une origine très ancienne. Dans cer tains contes folkloriques, les cigognes trouvaient les bébés dans des grottes ou dans les marais et elles les apportaient aux parents dans un panier, en les portant sur leur dos ou en les tenant dans leur bec. Au cours des siècles, le caractère durable de ce mythe du nouveau-né est possiblement lié au fait qu’il fournit un prétexte pour éviter de parler de sexe et d’expliquer la procréation aux enfants.

     Ici, il ne s’agit aucunement de la procréation. Il s’agit plutôt du séjour notable pendant 45 ans de l’abbé Jean Mandé Sigogne parmi les Acadiens et les Mi’kmaq au Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse. Il signe toujours lui-même son nom vénéré encore aujourd’hui ‘Sigogne’ avec un ‘S’, même si on retrouve quelques fois dans son ascendance l’épellation ‘Cigogne’. Aussi, il existe en France, dans l’arrondissement de Loches du département d’Indre-et-Loire, une commune du nom de Cigogné qui se trouve dans la région historique de Touraine, à environ 25 km au sud-est de Tours. L’abbé Sigogne est né en 1763, tout près de Loches.

Le tissu social de l’île du Cap-Breton-Unama’ki est en train de changer. De nouvelles entreprises innovatrices apparaissent dans l’île, la population d’étudiants internationaux augmente à une vitesse sans précédent, et les industries traditionnelles, comme celles des produits de la mer et le tourisme, connaissent une forte croissance. Il y a un sentiment d’optimisme dans l’air.

     L’île du Cap-Breton-Unama’ki accueille maintenant de nouveaux résidants, de nouveaux projets, et de nouvelles expériences, mais il en faut plus. L’île du Cap-Breton-Unama’ki mérite mieux. Notre population est en déclin, nos taux d’imposition sont plus élevés que dans d’autres régions du pays, nos jeunes continuent de s’exiler pour chercher un emploi, et il existe d’énormes obstacles pour les groupes sous-représentés qui les empêchent d’atteindre leurs objectifs.

     Pour surmonter ces défis, nous avons tous besoin de travailler ensemble.

     Le Partenariat du Cap-Breton est l’organisme de développement économique dirigé par le secteur privé de l’île du Cap-Breton-Unama’ki. Nous nous concentrons sur trois choses : promouvoir notre île comme le meilleur endroit où vivre et investir; développer une culture qui valorise et célèbre la créativité, l’innovation et l’entrepreneuriat; et relier les entrepreneurs et les entreprises aux ressources dont ils ont besoin pour réussir.

Louis Quentin Bourque est né dans la paroisse de Sainte-Anne-du-Ruisseau (comté Yarmouth, Nouvelle-Écosse), le 31 octobre 1800. De descendance acadienne, il était le quatrième enfant de Joseph Bourque et de Véronique Arsenault.

     À l’âge de trois ans, et jusqu’à la fin de son adolescence, il fut pris en charge par l’abbé Jean Mandé Sigogne. Durant cette résidence, il reçut, avec d’autres élèves, une éducation privilégiée du vénérable curé des paroisses Sainte-Marie (Par-en-Haut) et Sainte-Anne (Par-en-Bas). L ’abbé Sigogne avait espéré diriger Bourque vers la voie du sacerdoce, mais il en fut autrement. Ce dernier épousa en 1834 Rosalie Comeau avec qui il eut six enfants. Adulte, Louis Bourque est devenu juge de paix, arpenteur et inspecteur des terres, entre autres, à la Baie Sainte-Marie, où, plusieurs années plus tard, en 1892, il rendit l’âme à Comeauville.

     DeYOUNG, Robert, ANTIGONISH : 
     Robert William DeYoung est décédé le 23 octobre 2019 à l’âge de 60 ans. Natif d’Antigonish, il était le fils de feu Joseph T. DeYoung et d’Annie (Delorey) DeYoung. Il laisse dans le deuil 8 sœurs, Brenda (Jackie) Bowman et Linda (Allan) Currie à Pomquet, Bernadette (Kevin) Bowman à Merland, Margaret Ann (Eddie) DeCoste à Monastery, Annette (Martin) Machielson à Antigonish, Shirley (Jody) Baker à St. Andrews, Vicki DeYoung (Sandy MacFarland) à Keppoch et Donelda (Markus) Schorch en Allemagne, et 5 frères, Paul à Pomquet, Thomas et Greg (Kai-Lee) à Antigonish, Leonard (Cathy) à Tracadie et Glen (Kristen) à North Grant. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Wayne. Les funérailles ont eu lieu en l’église Sainte-Croix à Pomquet.

     vanLEEUWEN, ELAINE, VICTORIA : 
     Elaine Patricia vanLeeuwen est décédée le 9 novembre 2019 à l’hôpital de Victoria, C.-B., à l’âge de 86 ans. Native de Digby, elle était la fille de feu Wilfred et de feu Evelyn Muise. Elle laisse dans le deuil 1 fils, Clay (Stacey); 1 fille, Roelonda (David); 1 sœur, Annette Evers; 5 petits-enfants, Melissa, Jason, Heidi, Jessica et Scott, et 5 arrière-petits-enfants. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Cornelius. Les services funéraires ont eu lieu.

     DEVEAU, Raymond, CHÉTICAMP : 
     Raymond H. Deveau est décédé subitement le 14 novembre 2019 à Belle-Côte à l’âge de 71 ans. Il était le fils de feu Henri Deveau et de feu Marie Thérèse Cormier. Il était propriétaire d’Industrial Welding et de quelques entreprises et membre du groupe musical Ray and Friends. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Bernice; 1 fils, Randy (Tanya) à Chéticamp; 1 fille, Lorna (Guy) à Bedford; 3 sœurs, Patricia (feu Henry), Jean (Art) et Diane à Mississauga, et 1 petite-fille, Mila Ray à Chéticamp. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Roger, et par 1 fils enfant, Darrell. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Pierre.

     MELANSON, Carl, DIGBY :
     Carl Melanson est décédé le 15 novembre 2019 à l’âge de 95 ans. Il était le fils de feu Alphonse Melanson et de feu Janet VanTassell. Il était ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale et pompier à Digby pendant 44 ans. Il laisse dans le deuil 3 fils, David (Janet), William et Gary; 1 fille, Carla (Ivan) Hiscock, 5 petits-enfants et 6 arrière-petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Catherine. Les funérailles ont eu lieu dans la chapelle du comté de Digby.

     MELANSON, John, CORBERRIE :
     Joseph John Melanson est décédé le 16 novembre 2019 à sa résidence à l’âge de 91 ans. Natif de Belmont, Mass, il était le fils de feu Peter Melanson et de feu Alma Amirault. Il a servi dans la Marine américaine pendant la Guerre de Corée et était diplômé du Montreal Institute of Mechanical Drafting. Il laisse dans le deuil des neveux et nièces. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, pendant 66 ans, Marie Verna; par 4 sœurs, Marguerite, Blanche, Julie et Annette, et par 2 frères, Clifford et Edward. Les services funéraires ont eu lieu au salon funéraire de Meteghan.

     ROACH, Paul, CHÉTICAMP :
     Paul Henri Roach est décédé le 16 novembre 2019 au Centre Sacré-Cœur à l’âge de 91 ans. Il était le fils de feu Patrick « Padé » Roach et de feu Marianne LeFort. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 64 ans, Amelia; 3 filles, Corinne Doucette (Eric), Paula Larade (René) et Della Roach; 1 sœur, Maria Dodge (John) à Chéticamp, et 1 petit-fils, Glen Larade à Halifax. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Alphonse, et par 2 sœurs, Hélène AuCoin et Marie Adèle Poirier. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Pierre.

     AuCOIN, Loretta, CHÉTICAMP :
     Loretta Marie AuCoin est décédée le 16 novembre 2019 à l’âge de 87 ans. Native de Cap-LeMoine, elle était la fille de feu Johnny Burns et de feu Annie Doucet. Elle laisse dans le deuil 1 fille, Joanne Patience (Paul) Strome, et 6 frères, Alan (Adrienne), Norman (Karin), Brian (Teresa), David (Shelley), Kevin (Lynda) et Steven (Sandi), tous élevés à Toronto; 1 sœur, Velma (Paul) LeBlanc; 2 frères, Alec John (Mary Louise) et Roger (Mary); 16 petits-enfants, Lauren, Alicia, Monique, Isabel, Joey, Justin, Robert, Chris, Mike, Elyse, Diana, Daniel, Ryan, Mitchell, Jeremy et Adam, et 3 arrière-petits-enfants, Evan, Rose et Aurelia. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Joseph Edmond; par 2 sœurs, Lucy Dora (Clovy) AuCoin et Bernadette (Art) LeBlanc, et par 2 frères, Thomas (Antoinette) et Lionel (Marie Stella). Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Pierre.

     LANDRY, Rita, PETIT-de-GRAT :
     Mary Rita Landry est décédée le 16 novembre 2019 au Centre Sainte-Anne à Arichat à l’âge de 99 ans. Native de Petit-de-Grat, elle était la fille de feu Jimmy Samson et de feu Clémence Marchand. Elle était membre de la Ligue des dames catholiques Saint-Joseph pendant 66 ans, des Dames auxiliaires de la filiale 150 de la Légion royale canadienne à Arichat et du Club des Nouveaux-Horizons à Arichat. Elle laisse dans le deuil 2 filles, Ann (Richard) Acton à New Glasgow et Claudette (Frank) Carmichael à Fall River; 4 fils, Armand (Margaret Ann) à Arichat, Adrien (Janet) à Hammonds Plains, Thomas (feu Nora) à Arichat et Guy (Jennie) à Petit-de-Grat; 13 petits-enfants, Laurie, Pamela, Garron, Jason, Nathan, Matthew, Jeffrey, Noah, Logan, Brittney, Jessica, Evie et Heidi, et 13 arrière-petits-enfants, Courtney, Chloe, Renée, Michelle, Austin, Avah, Baily, Jaxson, Hudson, Autumn, Xavier, Léo et Charlotte. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Charles James; par 1 fils, Luc; par 1 fille, Donna; par 3 frères, Nazaire, Norman et Jean, et par 3 sœurs, Lorraine, Claudia et Jeanne Darc. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Joseph.

     COMEAU, Paul, HECTANOOGA :
     Paul Alyre Comeau est décédé le 16 novembre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 75 ans. Il était le fils de feu Dr Félix Comeau et de feu Mary Connick. Il était enseignant à Yarmouth. Il laisse dans le deuil 1 fille, Paula Comeau à Saint-Alphonse; 1 fils, André (Terry Inglis) à Whitehorse; 1 frère, James (Gen), et 2 petits-enfants, Tristan et Elizabeth. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     COPP, Edna, HALIFAX :
     Mary Edna Copp est décédée le 18 novembre 2019 au foyer Saint Vincent à l’âge de 100 ans. Native de l’Isle-Madame, elle était la fille de feu Philip et de feu Minnie Ann Paon. Elle laisse dans le deuil 3 fils, Douglas, Donald (Lorna) et Barry (Trudy); 2 petites-filles, Christina (Adrian) et Melissa (Damon), et 1 arrière-petite-fille, Novalia. Elle a été précédée dans la tombe par son époux pendant plus de 30 ans, Doug; par 1 sœur, Theresa, et par 1 frère, Norman. Les services funéraires auront lieu au cimetière plus tard.

     DOUCETTE, Muriel, BUTTES-AMIRAULT :
     M. Muriel Doucette est décédée le 20 novembre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 90 ans. Native des Buttes-Amirault, elle était la fille de feu Mandé Landry et de feu Céleste Saulnier. Elle était membre du Club des aînés de la Pointe-du-Sault. Elle laisse dans le deuil 1 fils, John (Myla) aux Buttes-Amirault; 1 fille, Susan (Ken) d’Eon à Pubnico; 1 frère, Eric (Theresa) à Toronto; 2 sœurs, Ismay (Paul) Hogan au Massachusetts et Amanda Blinn à l’Anse-des- Belliveau, et 2 petits-fils, Eric et Ryan. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Ernest H.; par 2 fils, Gregory et Clifton; par 1 fille, Susan; par 2 frères, Jobie et Gérard, et par 2 sœurs, Jeanne Bourque et Ella Jollimore. Les funérailles ont eu lieu en l’église Sainte-Famille.

     COMEAU, Paul, ANSE-des-BELLIVEAU :
     Paul « dans l’puits » Joseph Comeau est décédé le 21 novembre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 88 ans. Natif et anciennement de Comeauville, il était le fils de feu Fred à Natalie Comeau et de Marguerite Comeau. Il laisse dans le deuil 2 fils, Jerry et Claude (Rebecca); 4 filles, Patrice (Robert) Bonnanfant, Michelle (Wayne) Dugas, Janice (Philip) Thériault et Claire (feu Steve) Rigby; 3 frères, Bernie, Charles et Albert; 3 sœurs, sa jumelle Pauline Sawyer, Céleste Robichaud et Phyllis Sloan; 6 petits-enfants, Kim, Daniel, Natalie, Lindy, Leanne et Leslie, 5 arrière-petits-enfants et sa compagne depuis 24 ans, Cynthia Gavel. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Rita; par 2 frères, Ira et Bob, et par 3 sœurs, Delina, Blanche et Ella. Les funérailles ont eu lieu en l’église Sainte-Marie à la Pointe-de-l’Église.

     LeBLANC, Denis, PUBNICO-OUEST :
     Ti-Denis Jude LeBlanc est décédé le 23 novembre 2019 à l’hôpital de Halifax à l’âge de 81 ans. Natif de Pubnico-Ouest-le-Centre, il était le fils de feu Ambroise LeBlanc et de feu Hilda Surette. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Helen Mae Amirault; 2 fils, Roland (Charlene) et Don (Monica) à Pubnico-Ouest-le-Bas; 2 filles, Catrina (Chris) Adams à Argyle Sound et Marie Jeanne (Steven) Cottreau à Wedgeport; 2 frères, Louis à Pubnico-Ouest et Tom (Joan) à Pubnico-Ouest-le-Centre; 2 sœurs, Anna d’Entremont à Liverpool et Ruth (Don) Belliveau à Shédiac, et 8 petits-enfants, Richard, Angèle, Émile, Jules, Leta-Marie, Neomi-Ginger, Miguel et Noah. Il a été précédé dans la tombe par 3 frères, Léo et Simon enfants et Charles. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Pierre.

     FOUGÈRE, Stella, HAVRE-BOUCHER :
     Stella Margaret Fougère est décédée le 23 novembre 2019 à l’hôpital de New Glasgow à l’âge de 92 ans. Native d’Antigonish, elle était la fille de feu Nathaniel et de feu Evelyn Petitpas. Elle laisse dans le deuil 1 fille, Doris (Robert) Rehill à Thorburn; 3 petits-enfants, Brandon (Eli), Amber (Henry) et Matthew (Kayla), et 2 arrière-petits-enfants, Edison et Lochlan. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Stanley; par 1 frère, Billy, et par 1 petit-fils, Jeremy. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Paul.

Chère Acadie, À l’heure où j’écris ces lignes, la molle clarté du jour se meurt doucement sur la Méditerranée. Vue de mon balcon, la ville d’Alger, dite « la Blanche » en raison de la couleur de ses façades, s’étale dans toute sa splendeur, des hauteurs de Zeghara, par-delà le centreville et le quartier historique de la Casbah, jusqu’à l’étincelante autoroute qui longe le bord de mer avant de frôler la toute nouvelle Djamaâ El-Djazaïr, la troisième plus grande mosquée du monde après celles de la Mecque et de Médine.

     Dans quelques heures se terminera mon premier voyage sur le continent africain et mon premier séjour dans un pays musulman. Je m’en souhaite beaucoup d’autres.

     Méconnue et parfois mal perçue, l’Algérie cherche sa place au soleil. Après avoir arraché à la France son indépendance gagnée de haute lutte entre 1954 et 1962, mettant ainsi fin à une colonisation brutale de 130 ans, et après avoir traversé des périodes difficiles comme la guerre civile opposant le gouvernement à des extrémistes religieux dans les années 1990, elle est de nos jours riche d’une jeunesse assoiffée d’avenir. Si ce pays a su cultiver certains avantages, notamment au niveau du développement humain, qui est le plus élevé d’Afrique, l’Algérie du 21e siècle n’en connaît pas moins des défis considérables, qu’elle résoudra, espérons-le, plus tôt que tard.

     Le 22 novembre 2019

     Son Excellence
     Édouard Philippe

     Premier ministre de la France Hôtel de Matignon
     57, rue de Varenne
     75700 Paris

     Monsieur le Premier ministre,

     La communauté universitaire et collégiale acadienne que nous représentons a été très peinée d’apprendre la nouvelle de la fermeture programmée du Consulat général de France dans les provinces de l’Atlantique en 2022.

     Ouvert à Moncton, au Nouveau-Brunswick en août 1964, le Consulat représentait la présence solennelle de la France en Acadie et concrétisait un partenariat de peuple à peuple souhaité par le général de Gaulle et appuyé ensuite, sans relâche, par ses successeurs à la Présidence de la République française.

SYDNEY : Le 14 novembre, une soirée de quilles a été organisée à Member tou, que je qualifie d’ailleurs d’activité positive, un agréable passe-temps qui engendre des bienfaits physiques et psychologiques. C’est aussi une occasion de faire des rencontres et où chacun y trouve son plaisir.

     Le 20 novembre, le visionnement du film Belle-Île en Acadie de Phil Comeau, suivi d’une séance d’information sur les voyages à saveur acadienne pour 2020, a été présenté par les Voyages DiasporAcadie. Je tiens à remercier d’ailleurs Maxime Bourgeois pour sa présentation sans fausse note et si bien orchestrée. Une découverte très intéressante pour ma part. Bravo! Un grand merci aussi à toutes les personnes qui étaient présentes ce jour-là!

L’île du Nègre? Drôle de nom pouruneîle.Surtoutlorsquel’on sait qu’une étrange comptine, au premier abord enfantin, mais bien morbide pour qui y regarde deux fois, rôde autour du mystère de ce lieu inconnu de la Grande-Bretagne. Pourtant, lorsque dix inconnus invités sous des motifs douteux se retrouvent à séjourner sur ladite île, personne n’aurait pu prévoir le carnage qui suivit. Dix petits nègres, œuvre d’Agatha Christie, est un roman policier publié en 1939 qui retrace le séjour d’un groupe de présumés coupables, de par l’impunité de leur crime, au cœur d’une île coupée du reste du monde et soumise au châtiment d’un sombre individu à l’identité aussi indéchiffrable que le mode opératoire de ses meurtres.

     Dix inconnus aux personnalités bien singulières sont conviés à séjourner sur l’île du Nègre. Si l’identité de leur hôte suffit à éveiller la curiosité des invités, la notoriété énigmatique dont jouit le lieu de leur demeure en fait tout autant. Particulièrement lorsqu’une comptine, associée à de petites figurines en porcelaine représentant de petits nègres, est placée bien en vue dans la résidence. Malgré les prémices d’un séjour des plus agréablement prometteurs, leur présence est rapidement remise en question lorsque les festivités sont interrompues par une sinistre voix, annonçant haut et fort, une liste de crimes commis par l’ensemble des occupants du manoir. Un climat de tension s’installe rapidement.

Le 14 novembre 2019,
     Emily LeBlanc-Surette et Johnathan Smith
     de Yarmouth
     ont donné naissance à une fille.

Le 18 novembre 2019,
     Robyn Fuller et Jordan Wagner
     de Weymouth 
     ont donné naissance à un fils.

Le 21 novembre 2019,
     Lisette et Mark Gittens
     de la Rivière-aux-Saumons
     ont donné naissance à une fille.

Le roman Tu ne perds rien pour attendre de Janis Otsiemi commence par un prologue qui met l’accent sur le thème de la vengeance. Ainsi, on y retrouve un inconnu qui entre par effraction dans la maison d’un homme avec l’intention de le tuer.

     Suite au prologue, nous apprenons que ce n’était qu’un rêve récurrent nourri par la soif de vengeance qu’éprouve le personnage principal par rapport au chauffard qui a tué sa mère et sa sœur. Puisque le chauffard était le fils d’un homme riche et influent, il n’a jamais été arrêté. Jean-Marc Ossavou cherche donc à se faire justice par l’intermédiaire de son travail. La vengeance est un thème récurrent des romans policiers noirs, et le roman d’Otsiemi ne fait pas exception à la règle.

     BAIGENT, Cécile, DARTMOUTH :
     Cécile Marie Baigent est décédée le 7 novembre 2019 à l’hôpital de Halifax à l’âge de 71 ans. Native de Louisdale, elle était la fille de feu Andrew Martell et de feu Joséphine Boudreau. Elle laisse dans le deuil, outre son époux depuis 50 ans, Arthur; 2 filles, Tracy (Steven) Marchand àMountUniackeetTanya(Shawn) Field à Mount Pearl; 3 fils, Troy (Dowdee) à Eastern Passage, Billy (Shirley) à Dartmouth et Scott (Tiffany) au Saskatchewan; 6 frères, Vernie (Mary Louise) à Anse-des-Samson, Simon (Jan), James (Lana) et Blair (Debbie) à Halifax, Carl (Lisa) à Louisdale et Harry (Andrea) à Arichat; 3 sœurs, Deltina (Wayne) Baigent à Louisdale et Madelaine (Bernie) Delaney et Doris (Craig) Martell à Halifax; 11 petits-enfants, Christopher, Amanda, Steven, Connor, Nathaniel, Katelynn, Sidney, Summer, Addison, Peyton et Aria, et 3 arrière-petits-enfants, AJ, Sophia et Ashton. Elle a été précédée dans la tombe par son fils cadet, Adam, et par 1 sœur, Bernadette Babin. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Louis à Louisdale.

     HANGA, Rolande, HALIFAX :
     Marie Agathe Rolande Hanga est décédée le 7 novembre 2019 au Ivany Place à Bedford à l’âge de 97 ans. Native de Pointe-du-Sault, elle était la fille de feu Melbourne Bourque et de feu Bertha Emma Babin. Elle laisse dans le deuil 1 sœur, Viola O’Connor (John) à Halifax. Elle a été précédée dans la tombe par son époux pendant 31 ans, Henry; par 3 sœurs, Rachael Cottreau, Jeanette Bourque et Zita Chapman (décédée le 14 octobre dernier avec qui elle habitait), et par 1 frère, Bruno (Juliette) de la Pointe-du-Sault. Les services funéraires ont eu lieu au salon funéraire J.A. Snow.

     LeBLANC, Marie Hélène, MAGRÉ-EST :
     Marie Hélène LeBlanc est décédée le 9 novembre 2019 au Foyer Père- Fiset à l’âge de 93 ans. Native de Magré-Est, elle était la fille de feu Michael B. LeBlanc et de feu Marie Mathilde AuCoin. Elle était membre du club des Nouveaux-Horizons. Elle laisse dans le deuil 1 neveu, George LeBlanc, et 1 nièce, Pat Almos (feu Lauchie). Elle a été précédée dans la tombe par 1 frère, John (feu Matilda), et par 1 neveu, Michael. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Michel.

     DEVEAU, May, ANSE-des-BELLIVEAU :
     Mabel Deveau est décédée le 11 novembre 2019 au foyer Tideview Manor à Digby à l’âge de 91 ans. Native d’Ohio (Clare), elle était la fille de feu Philip Deveau et de feu Mattie LeBlanc. Elle laisse dans le deuil 1 fille, Susan (Paul) Milsom au Bas-de-la-Rivière; 1 frère, Harley à Ohio; 4 petits-enfants, Darren, Dony, Danny et Mindy, 10 arrière-petits-enfants et 1 arrière-arrière- petit-fils. Elle a été précédée dans la tombe par son amoureux, Bill Melanson; par 1 frère, Nelson; par 3 sœurs, Céleste, Eunice et Rose, et par 1 petit-fils, Trevor. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Bernard à Saint-Bernard.

     CAMERON, Claudette, PUBNICO :
     Claudette Cameron est décédée le 11 novembre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 80 ans. Native de la Pointe-de-l’Église, elle était la fille de feu Ulysse Thibault et de feu Joséphine Comeau. Elle laisse dans le deuil 1 fils, Eric Thibault à Comeauville (Karen Belliveau à Weymouth); 2 sœurs, sa jumelle Odette Caines à Halifax et Lorraine Thibault (Richard Robicheau) à la Pointe-de-l’Église; 2 frères jumeaux, Victor (Sharon) à Chebogue et Hector (Jeanne) à la Pointe-de-l’Église; 1 demi- fils, Ricky (Denise) Cameron à Pubnico, et 5 petits-enfants, Véronique, Zacharie, Jeremy, Jeffrey et Brandon. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Richard; par 1 demi-fils, Kenny, et par 1 demi-fille, Cindy. Il n’y a eu aucun service funéraire.

     DOIRON, Jerry, ARICHAT :
     Joseph Gérald Doiron est décédé le 11 novembre 2019 à sa résidence à l’âge de 75 ans. Il était le fils de feu Wallace Doiron et de feu Évangeline Paupin. Il était membre de la direction de Telisle et fier membre de la succursale 150 de la Légion royale canadienne depuis 35 ans, ayant occupé plusieurs postes. Il a reçu la Médaille du Jubilé de la Reine Elizabeth II pour son travail bénévole exceptionnel. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 56 ans, Mary Ann Gaudet; 2 filles, Joanne Doiron (Marcel) à Louisdale et Carolann Alfonso (Jorge) à Cape Cod; 2 fils, Ron (Tracy) à Oromocto et Michael à Glace Bay; 1 frère, Stanley à Mulgrave; 1 sœur, Sheila Tyrrell (Danny) à Arichat-Ouest; 5 petits-enfants, Andrew, Melanie, Jenna, Matthew et Alexandra, et 2 arrière-petits-enfants, Lily et Gabriel. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Ulysse. Les funérailles ont eu lieu en l’église Notre-Dame-de-l’Assomption.

     LeBLANC, Steve, MAGRÉ-EST:
     Stephen Joseph LeBlanc est décédé le 12 novembre 2019 au Centre Sacré-Cœur à Chéticamp à l’âge de 71 ans. Il était le fils de feu Simon LeBlanc et de feu Rosalina LeBlanc. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Karen; 2 filles, Shirley et Valerie (Terry); 2 demi-fils, John (Janelle) et Scott (Melissa); 2 sœurs, Lucy (Sandy) MacIntyre et Evelyn (Marcie) MacNeil; 3 frères, Simon (Claire), Joe (Rita) et Arthur (Patricia), et 5 petits-enfants, Joshua, Kristian, Kaylin, Marley et Isla. Il a été précédé dans la tombe par 1 sœur, Mary (feu Eddie), et par 2 frères, William et Léo Paul. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Michel.

     MAILLET, Carmelle, MONCTON :
     Marie Carmelle Maillet est décédée le 15 novembre 2019 à l’hôpital de Moncton à l’âge de 71 ans. Native de Chéticamp, elle était la fille de feu Henri Maillet et de feu Marie Eva Bourgeois de Petit-Étang. Elle était infirmière à Chéticamp et Moncton. Elle laisse dans le deuil 2 frères, René à Inverness et Daniel (Nora Henderson) à Bedford, et 1 sœur, Diane McNeil à Halifax. Elle a été précédée dans la tombe par 2 sœurs jumelles à la naissance. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Pierre à Chéticamp.

Le 6 novembre 2019,
     Monique et Trevin McNicol
     de Hubbard’s Point
     ont donné naissance à un fils.

Le 13 novembre 2019,
     Kennedy et Michael Saulnier
     de Pinkneys Point
     ont donné naissance à un fils.

Le 14 novembre 2019,
     Abby Hill et Clint Thomas
     d’Ashmore
     ont donné naissance à une fille.

Je ne peux pas résister à l’envie de féliciter les personnes qui ont pris l’initiative de demander l’installation de panneaux de signalisation en français dans la région de Clare.

     Ces gens perçoivent sans doute le peu de visibilité du français à l’extérieur, dans les lieux publics, les salles communautaires et les commerces dans une région à prédominance acadienne. Espérons que nous observerons aussi des changements similaires dans la région de Par-en-Bas.

     Souhaitons aussi que ces changements se produiront également dans le cœur de certaines personnes.

     C’est une nouvelle encourageante à une époque où le bastion de la Nation canadienne-française en Amérique subit des assauts de toutes parts. Quand un membre est attaqué, tout le corps en souffre.

     Le jour approche donc où je pourrai dire, en français « Pointe-de-l’Église, Météghan et Rivière-aux-Saumons » sans me faire regarder comme un extraterrestre. Le français, ça se parle, ça se vit, et ça se transmet... en Acadie également.

Des fois je me ferme les yeux le soir et je vois filer derrière mes paupières mon interface Instagram, avec photo après photo d’amis, d’étrangers, de produits à vendre. Pendant la conférence d’honneur du samedi matin dans le cadre du colloque Les médias francophones sous toutes leurs coutures : rôles, défis, occasions dans un environnement en changement du 4 au 6 octobre à l’Université Sainte-Anne à la Pointe-de-l’Église, Sylvain Lafrance nous dit : On voit de plus en plus de contenu, mais on se voit de moins en moins dedans.

      Il parle, bien sûr, du fait que nous sommes bombardés chaque jour de nouvelles, d’articles, de listes, de vidéos, de blogs, d’annonces, de photo, de reportages, de tweets -- et j’en passe. Est-ce qu’on se voit là-dedans, nous les Acadiens et les francophones du Canada? J’en doute très fort. C’est donc chanceux que nous aussi on a accès aux programmes et technologies qui permettent la création de ce contenu et l’épanouissement du contenu qui existe déjà. Je pense au magazine web Astheure, au site web du Courrier de la Nouvelle-Écosse, et à la nouvelle compagnie Télé-Louisiane, qui diffuse sur Facebook entre autres des courts-métrages à grande valeur de production et qui, selon sa description sur le site, se qualifie de « première plateforme multimédia dédiée aux langues et cultures de la Louisiane » (sic).

     MUISE, Rose, BELLEVILLE :
     Rose Jane Muise est décédée le 1er novembre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 44 ans. Native de Yarmouth, elle était la fille de Bobby et Jane (Bourque) Muise à la Pointe-du-Sault. Elle laisse dans le deuil, outre ses parents, son concubin, Derek Pottier; 1 frère, Evan (Tammy) à Abram’s River, et 1 sœur, Tammy (Daniel) à Wedgeport. Elle a été précédée dans la tombe par sa grand-mère paternelle, Helen Surette, et par ses grands-parents-maternels, Isaac et Constance Bourque. Les services funéraires privés auront lieu plus tard au cimetière Sainte- Famille à Buttes-Amirault.

AuCOIN, Mike, DARTMOUTH :
     Michael Peter « Gar » AuCoin est décédé le 1er novembre 2019 à sa résidence à l’âge de 81 ans. Natif de Sydney, il était le fils de feu William AuCoin et de feu Josephine MacInnis. Il était diplômé de l’université St. F.X. en 1962 et ancien prêtre à Sydney. Il était aussi diplômé de l’université St. Mary’s en 1970 et ancien enseignant à Dartmouth. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 48 ans, Marilyn Windsor; 3 fils, Matthew à Dartmouth, Paul (Bridget) à Perth, Australie, et Dylan à Toronto; 2 sœurs, Mary Ellen Morrison (Jim) et Shirley à Sydney; 1 frère, Jerome (Brenda Morrison) à Breton Cove, et 2 petits-enfants, Isobel et Michael. Il a été précédé dans la tombe par 1 sœur, Evangeline. Les funérailles ont eu lieu dans la paroisse St. Peters.

     d’ENTREMONT, Clifford, PUBNICO-OUEST-le-BAS : 
     Clifford Marcel d’Entremont est décédé le 2 novembre 2019 à sa résidence à l’âge de 77 ans. Natif de Pubnico-Ouest-le-Bas, il était le fils de feu Vital d’Entremont et de feu Ada Marie Amirault. Il laisse dans le deuil, outre sa compagne, Céleste d’Entremont; 1 frère, Douglas à Pubnico-Ouest, et 1 sœur, Joanna à Pubnico-Ouest-le-Bas. Il a été précédé dans la tombe par 2 frères, Hector et Bertin, et par 1 sœur, Agnita. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Pierre.

     AVERY, David, HALIFAX : 
     David Avery est décédé le 2 novembre 2019 à l’âge de 93 ans. Natif de Larry’s River, il était le fils de feu Abraham et de feu Martha Avery. Il laisse dans le deuil 1 fille, Dianne Cowie; 1 fils, David; 6 petits-enfants, Lori (Kelly), Michelle (Trevor), Michael (Tyler), Tara (Carl), Stephen et Cheryl (Kyle), et 7 arrière-petits-enfants, Zachary, Brendan, Franklin, Rachel, Torie, Rowan et Finn. Il a été précédé dans la tombe par plusieurs frères et sœurs. Les services funéraires ont eu lieu au salon funéraire J.A. Snow.

     LANDRY, James, PETITE- ANSE :
     Joseph James Landry est décédé le 3 novembre 2019 à l’hôpital d’Evanston à l’âge de 72 ans. Natif d’Arichat, il était le fils de feu Francis Landry et de feu Mary Samson. Il était membre du Club d’action sociale et de la filiale 150 de la Légion royale canadienne à Arichat. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 49 ans, Edith Anne; 2 filles, Carla Anne Samson (Dwayne) à d’Escousse et Gail Edith Landry à Dartmouth; 1 frère, Francis (Catherine) à Halifax; 2 sœurs, Leah Samson (Willard) à l’Anse-des-Samson et Edith Boudreau à Petit-de-Grat, et 2 petites-filles, Adèle et Sophie. Il a été précédé dans la tombe par sa deuxième mère, Lillian Ranson; par 2 sœurs, Theresa et Jackie, et par 2 frères, Étienne enfant et Elzéar. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Joseph à Petit-de-Grat.

     BOURGEOIS, Rita, NEW WATERFORD : 
     Rita Bourgeois est décédée le 3 novembre 2019 au manoir Seaview à l’âge de 88 ans. Native de New Waterford, elle était la fille de feu Joseph Roach et de feu Marie Chiasson. Elle laisse dans le deuil 4 filles, Amelia Fisher, Willena (Robert) Gregor, Michelle (feu Régis) Allard et Céleste (Paul) Naas; 1 sœur, Lucy Bourgeois; 6 petits-enfants, Michael (Hillary), David (Sarah), Krista (Ted), Matthew, Megan (Marc) et Amanda (Michael), et 8 arrière-petits- enfants, Hanna, Riley, Emmett, Ellie, Aidan, Addison, Harrison et Hudson. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Willie (elle est devenue veuve à l’âge de 50 ans); par 1 fille, Jennifer; par 3 frères, John, Hubert et Wilfred, et par 1 sœur, Clara. Les funérailles ont eu lieu en l’église St. Leonard.

     SURETTE, Joe, NINE MILE RIVER : 
     Joseph Noah Surette est décédé subitement le 3 novembre 2019 à l’hôpital de Halifax à l’âge de 64 ans. Natif de Yarmouth, il était le fils de feu Noah Surette et de feu Mary Blanche Amirault. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Christine; 2 filles, Andrea Frank et Jennifer Kilburn; 1 frère, Lloyd; 3 sœurs, Blanche, Violet et Ruby, et 6 petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par 3 frères, Dave, Patrick et Ivan. Les services funéraires ont eu lieu à la salle des pompiers d’Enfield.

     BLINN, Fred, WEYMOUTH :
     Frederick Dennis Blinn est décédé le 3 novembre 2019 à l’hôpital de Digby à l’âge de 80 ans. Natif de Plympton, il était le fils de feu Dennis Blinn et de feu Eva Doucette. Il laisse dans le deuil 1 frère, Nelson (Judy) à Plympton. Il a été précédé dans la tombe par 2 sœurs, Annie et Evelyn, et par 11 frères, William, Louie, Gus, John, Ernest, Edward, Frank, George, James, Leon et Charles. Il n’y a eu aucun service funéraire.

Le 1er novembre 2019,
     Kaitlyn Wade et Daniel Frost
     de Digby
     ont donné naissance à une fille.

Le 1er novembre 2019,
     Robin Boudreau et Michael Harris
     de Yarmouth
     ont donné naissance à un fils.

Le 3 novembre 2019,
     Laura et Jean-MIchel d’Entremont
     d’Argyle
     ont donné naissance à un fils.

Le 5 novembre 2019,
     Denise Theriault et Chad Burrill
     de Comeauville
     ont donné naissance à un fils.

     WOODS, Alvina, DIGBY :
     Alvina M. Woods est décédée le 2 octobre 2019 au foyer d’Annapolis Royal à l’âge de 87 ans. Native de Plympton, elle était la fille de feu Maynard Melanson et de feu Lillian Johns. Elle laisse dans le deuil, outre son époux, Charles; 3 filles, Debra (Frank) Marshall, Terese (Ricky) Andrews et Noella (Bryon Crossman) Woods; 1 fils, Chuck (Kerstin), 10 petits-enfants et 3 arrière-petits-enfants. Elle a été précédée dans la tombe par 4 sœurs, Vivian (William) Vine, Vera (Maurice) Darres, Olive Melanson et Eileen enfant, et par 1 frère, Reginald (Ruby). Les services funéraires privés auront lieu plus tard.

     DOUCETTE, Faith, WEYMOUTH : 
     Faith Marie Doucette est décédée le 25 octobre 2019 à l’hôpital de Digby à l’âge de 57 ans. Native de Digby, elle était la fille de Murray et Francette Doucette. Elle laisse dans le deuil 1 sœur, Tracey Doucette (David Hazelton) à Weymouth, et 1 frère, Vincent (Jill) à Kingston. Les funérailles ont eu lieu en l’église St. Joseph.

     DUGAS, Patte, HALIFAX :
     Patricia Ann Dugas est décédée le 27 octobre 2019 à l’âge de 61 ans. Native de Weymouth, elle était la fille de feu Robert Dugas et de Phyllis Dugas. Elle laisse dans le deuil, outre son partenaire depuis 32 ans, Tim Muzzerall; 1 fils, Justin (Myriam); 2 frères, Mike (Tina) et Greg; 2 sœurs, Sandra (Kevin) et Karen (Rick), et 1 petite-fille, Annie. Les services funéraires ont eu lieu au Goodwin Hotel à Weymouth et au Armdale Yacht Club à Halifax.

     LeBLANC, John, SYDNEY :
     John Aldric LeBlanc est décédé le 28 octobre 2019 à l’âge de 90 ans. Natif de Whitney Pier, il était le fils de feu Charles LeBlanc et de feu Catherine Donovan. Il était fonctionnaire pendant 28 ans et membre des Chevaliers de Colomb pendant plus de 40 ans et de Bill W pendant 43 ans. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 37 ans, Frances MacDonnell; 4 fils, Eric (Carol), Gregory, Joseph (Kathy) et Patrick; 4 filles, Germaine (Dave), Louise, Catherine (Bentley) et Nancy; 2 demi-filles, Lynda (Gary) et Jodi (Dave); 1 demi-fils, Danny (Chantel), 12 petits-enfants et 12 arrière-petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par sa première épouse, Bernadette MacKinnon; par 1 fille, Anita LeBlanc-Oppel (Bernie); par 1 petit-fils, Ryan McDonnell, et par 8 frères et sœurs, Mary, Catherine, Charlie, Joan, Urban, Theresa, Julian et Florian. Les funérailles ont eu lieu en l’église Holy Redeemer.

     COMEAU, Leah Marie, HALIFAX : 
     Leah Marie Comeau est décédée le 30 octobre 2019 au Centre Northwood à l’âge de 96 ans. Native de Meteghan, elle était la fille de feu Constant Comeau et de feu Eveline Melanson. Elle était bénévole à l’hôpital IWK, membre du Quilters Club et reconnue pour sa râpure acadienne. Elle laisse dans le deuil 2 fils, Kenneth (Sharon) à Dartmouth et Victor (Elsie) à Halifax; 1 fille, Jeanette (Joe) à Sherbrooke; 5 petits-enfants, Chris, Rhonda, Myra, Stephen et Jennifer, et par 7 arrière- petits-enfants, Ryan, Kate, Julie, Meaghan, Brooke, Jessica et Emmy. Elle a été précédée dans la tombe par 1 fils, Roy; par 2 frères enfants, André et Alphonse, et par 4 sœurs, Hélène, Marie, Philomène et Thérèse. Les funérailles ont eu lieu en l’église St. Catherine of Siena.

     CHIASSON, Albert, HALIFAX :
     Calixte Albert Chiasson est décédé le 30 octobre 2019 à l’hôpital de Truro à l’âge de 85 ans. Natif de Grand-Étang, il était le fils de feu Severin Chiasson et de feu Luce Bourgeois. Il laisse dans le deuil 2 fils, Christopher (Tammy) à Belmont et Douglas (Lisa) à Saint-Jean, N.-B., et 6 petits- enfants, Carter, Alexander, Dylan, Maddison, Drake et Kaileigh. Il a été précédé dans la tombe par son épouse pendant 49 ans, Mary Elizabeth Migel; par 2 sœurs, Hilda Gregory et Dora Major, et par 1 frère, Roland. Les funérailles ont eu lieu en l’église St. Joseph à Spryfield.

     MUISE, Loretta, QUINAN :
     Loretta Ann Muise est décédée le 30 octobre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 91 ans. Native de Quinan, elle était la fille de feu Rémi Albéni Blanchard et de feu Esther Morris. Elle était cuisinière à l’école de Quinan pendant plusieurs années et membre de TOPS. Elle laisse dans le deuil 2 filles, Anne Gray à Fredericton et Susan Muise à Quinan; 3 fils, Michael (Pauline) à Yarmouth, Paul (Linda) à Dayton et Charles (Diana) à Quinan; 1 sœur, Jeanette Mychailuk à Hamilton; 1 frère, Nelson à Tusket, 9 petits-enfants, 9 arrière- petits-enfants et 1 arrière-arrière-petit-fils. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Jean- Baptiste; par 2 sœurs, Loretta enfant et Céleste Blanchard, et par 5 frères, Edward, Phillip, Ambroise, Raymond et Maurice. Les funérailles ont eu lieu en l’église Sainte-Agnès.

     HOUSE, Terry, BRIDGEWATER : 
     Thérèse Marie House est décédée le 30 octobre 2019 à l’hôpital de Bridgewater à l’âge de 87 ans. Native de Wedgeport, elle était la fille de feu William Cottreau et de feu Rose Doucette. Elle laisse dans le deuil 2 filles, Karen (John) Whynot à Big Lots et Michelle Tipert à Bridgewater; 1 fils, Brian (Tracey) à Bridgewater; 3 sœurs, Claire Savron et Lucille (Mike) Wingate à Mississauga et Veronica (Donald) Hubbard à Yarmouth; 6 petits- enfants, Stephanie (Jason), Jessica (Suley), Jonathan (Olivia), Ben (Leah), Kyle et Alana, et 7 arrière-petits-enfants, Ryland, Gemma, Hunter, Jackson, Rylee, Kinsley et Madison. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, le révérend Frederick J.M.; par 2 sœurs, Joséphine Doucette et Irène Surette, et par 1 frère, Clarence. Les funérailles ont eu lieu en l’église St. Josephs.

     DOUCETTE, Delphine, LITTLE RIVER HARBOUR : 
     Delphine Marie Doucette est décédée le 31 octobre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 95 ans. Native de Pointe-à-Hubbard, elle était la fille de feu Rémi Hubbard et de feu Delphine Doucette. Elle était épouse du gardien du phare de l’île Candlebox pendant 18 ans. Elle laisse dans le deuil 2 fils, Alton (Sandy) à Melbourne et Harvey (Theresa) à Little River Harbour; 2 filles, Doreen Randall à Little River Harbour et Danette Doucette à Truro; 3 sœurs, Mildred Doucette à Yarmouth, Linda Burke à Pointe-du-Sault et Céleste Dastous à Hamilton, et plusieurs petits-enfants, arrière-petits-enfants et arrière-arrière-petits-enfants. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Harvey; par 1 fille, Donna Surette; par 8 frères, Leslie enfant, Alvin, Louie, John, Raymond, Paul, Adolphe et Bernard, et par 2 sœurs, Zeta et Helen. Les services funéraires ont eu lieu au salon funéraire Huskilsons à Yarmouth.

     DOUCET, Ronnie, STATION-de-SAULNIERVILLE : 
     Ronald Joseph Doucet est décédé le 31 octobre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 80 ans. Natif de Station-de-Saulnierville, il était le fils de feu Pierre Doucet et de feu Lucie Gaudet. Il était arbitre au hockey en Clare jusqu’à l’âge de 77 ans, membre actif de la paroisse Sacré-Cœur et membre du Conseil 6348 des Chevaliers de Colomb à Comeauville. Il a joué le rôle de Père Noël auprès des enfants pendant plusieurs années. Il laisse dans le deuil, outre son épouse pendant 56 ans, Maria; 1 fils, Leonard (Lisa); 3 filles, Sandra (Michel) Belliveau, Susan (Mark) Comeau et Darlene (Réal) Melanson; 2 sœurs, Aline (Paul) LeBlanc et Florence (Charles) Blinn, et 4 petits-enfants, Brendan, Clarice, Alex et Loren. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Walter. Les funérailles ont eu lieu en l’église Sacré-Cœur.

DEVEAU, Ella, GROSSES-COQUES :
     Ella Deveau est décédée le 31 octobre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 75 ans. Native de Digby, elle était la fille de feu Élie Comeau et de feu Marie Lombard. Elle laisse dans le deuil 2 fils, Paul et Earl (Cherie); 2 filles, Christine et Rosa (Joe); 1 frère, James, et 4 petits-enfants, Kristen, Dylan, Payton et Nicholas. Elle a été précédée dans la tombe par son partenaire, David Thomas. Les services funéraires ont eu lieu chez sa fille Rosa à Gilbert’s Cove.

Le 20 octobre 2019,
     Darolyn Nicholl et Adam Randall
     de Yarmouth
     ont donné naissance à un fils.

Le 24 octobre 2019,
     Danielle Smith et Ty Ross
     de Bear Point
     ont donné naissance à une fille.

Le 25 octobre 2019,
     Amanda et Toby Nickerson
     de Bear Point
     ont donné naissance à un fils.

Vert, jaune, rouge : la façade du palais de justice de Nashville, immense et ornée d’imposantes colonnes grecques, brillait de ces trois couleurs du drapeau du peuple kurde, le soir du mardi 15 octobre dernier. Le pont commémoratif des anciens combattants de la Guerre de Corée, aussi.

     « Par solidarité avec nos voisins et alliés », déclarait sur Twitter le maire John Cooper, au moment de prendre la parole lors d’une vigile aux chandelles pour manifester le soutien de la communauté aux Kurdes de Rojava, au nord de la Syrie.

     Le 6 octobre, le président Donald Trump annonçait le retrait des troupes états-uniennes du Nord de la Syrie, où les milices kurdes, en fidèles alliés des États-Unis, avaient assuré la défaite de l’État islamique. Le départ des Américains a permis à la Turquie, dirigée par le président Recep Tayyip Erdogan, un islamiste aux tendances autoritaires, de lancer une campagne d’invasion du Rojava. Plus de 300 000 personnes ont été déplacées.

Lors d’une soirée aux allures des plus banales dans la petite ville de Concarneau, le pire survient : une tentative de meurtre sur la personne de M. Mostaguen. Simple coup du sort ou crime prémédité? On ne saurait le dire. Toutefois, ce n’est que le début d’une suite d’évènements morbides où le principal point commun reste encore la présence inexplicable de cet étrange chien jaune dont l’ombre persiste à rôder sur les lieux du crime. Le chien jaune, de Georges Simenon, est un roman policier publié en 1931, qui retrace l’enquête du charismatique, mais non moins énigmatique, commissaire Maigret, au cœur d’une affaire où les notions de victimes et de coupables relèvent bien plus de la complexité que du simple cadre de nos idées préconçues sur la morale et la justice.

     Par une nuit des plus paisibles, à l’angle de la place de Concarneau, survient une tentative d’assassinat contre M. Mostaguen en face de l’Hôtel de l’Amiral. Les principaux témoins : le douanier du quai et un drôle de chien, une grosse bête hargneuse d’un jaune sale. Le commissaire Maigret est rapidement dépêché sur les lieux, mais voilà qu’une autre tentative d’empoisonnement survient le lendemain à l’encontre de trois gentlemen, des habitués du Café de l’Amiral. Loin de s’arrêter là, les évènements macabres se poursuivent lorsqu’un membre du trio en question vient à disparaître peu après.

M. René Arseneault, député de Madawaska-Restigouche; M. Serge Cormier, député d’Acadie-Bathurst; M. Pat Finnigan, député de Miramichi-Grand Lake; M. Dominic LeBlanc, député de Beauséjour; Mme Ginette Petitpas- Taylor, députée de Moncton-Riverview-Dieppe; M. Darrell Samson, député de Sackville-Preston-Chezzetcook et M. Chris d’Entremont, député de Nova-Ouest,

     Madame la députée,
     messieurs; les députés,

     Nous tenons à souligner l’aboutissement de cette campagne électorale fédérale qui, pour la première fois dans l’histoire de notre pays, envoie sept députés acadiens à la Chambre des communes.

SYDNEY : Lors de l’assemblée générale annuelle de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) qui a eu lieu les 18, 19 et 20 octobre à Dartmouth, les membres ont été invités à échanger sur des pistes de réflexion positives et d’action concrètes autour de la sécurité linguistique. Je me réjouis d’ailleurs de l’engagement des jeunes dans leurs communautés respectives. Tout ce beau monde participe activement au renforcement de la sécurité linguistique.

     Les échanges entre participants, les interventions des nombreux invités et les séances plénières ont été très constructives et stimulantes et ont permis de s’ouvrir à la diversité des accents en faisant abstraction de nos origines et de nos lieux de résidence. Ces diversités qui composent notre riche mosaïque aujourd’hui doivent être perçues comme une force qui vient enrichir notre culture francophone.

     BURKE, Ann, WHITESIDE :
     Ann Burke est décédée le 12 octobre 2019 au foyer Cove Guest House à Sydney à l’âge de 79 ans. Elle était la fille de feu Mary Louise Burke de d’Escousse et de feu William Antle de T.-N.-L. Elle laisse dans le deuil 1 sœur, Mary Josephine (John) MacLeod à Halifax, et 1 frère, Harold Antle (Irene MacNeil) à Sydney. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Léo de Rivière- Bourgeois, et par 2 frères, Bernie en 2014 et Billy en 2015. Les services funéraires ont eu lieu au cimetière St. Patrick.

     BRIAND, George, SUMMERSIDE : 
     George Alexander Briand est décédé le 17 octobre 2019 à l’âge de 99 ans. Natif de Rockdale, il était le fils de feu James Briand et de feu Marie Rançon. Il laisse dans le deuil 2 filles, Irene et Sandra (Pat); 3 fils, Gerald (Rosalyn), Douglas (Robert) et Patrick (Brenda), et plusieurs petits-enfants. Les funérailles ont eu lieu en l’église St. Paul.

     MARTELL, Herman, PONDVILLE : 
     Herman Joseph Martell est décédé le 17 octobre 2019 à l’hôpital d’Evanston à l’âge de 82 ans. Natif d’Arichat, il était le fils de feu Venard Martell et de feu Alma LeBlanc. Il laisse dans le deuil 3 fils, Clarence, David et Gregory; 3 filles, Charlene (Marc), Lisa et Monica; 1 sœur, Maura (David); 3 frères, Henry (Lillian), Harold (Dorothy) et Hector, et plusieurs petits-enfants et arrière-petits- enfants. Il a été précédé dans la tombe par 2 fils, Cecil et Darren; par 1 sœur, Marina; par 2 frères, Hugh et Hubert, et par 1 demi-frère, Al (Fosch) Pertus. Les services funéraires privés auront lieu plus tard.

     LANDRY, Thilmond, PETIT-de-GRAT :
     Joseph Thilmond Landry est décédé subitement le 18 octobre 2019 à Cap-LaRonde à l’âge de 68 ans. Né à Arichat, il était le fils de feu Newman Landry et de feu Alma Jean Landry. Il était membre de la filiale 150 de la Légion royale canadienne à Arichat. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 43 ans, Norma; 2 filles, Aleah Lorelle Landry à Petit-de-Grat et Natasha Anne Landry (Andrew Dunlop) à Halifax; 2 frères, Jean-Paul (Lisa) à Grande-Pairie et Lucien (Alice) à Port Hood; 3 sœurs, Shirley (Leonard) Boudreau à Petit-de-Grat, Bernadine (Tony) Boudreau à Petite-Anse et Vilia Landry à Louisdale, et 7 petits-enfants, Kieran, Newman, Bryce, Shyllah, Eric, Jessica et Autumn. Il a été précédé dans la tombe par 2 frères, Carl et Weldon. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Joseph.

     BOUCHER, Nancy, LARRY’S RIVER :
     Nancy May Boucher est décédée le 19 octobre 2019 à l’âge de 101 ans. Native de Larry’s River, elle était la fille de feu Angus et de feu Lucy Avery. Elle laisse dans le deuil 1 fils, Stewart (Sandra); 1 petite-fille, Bonnie (Bill) Dobson; 1 petit-fils, Brian (Maryanne); 2 arrière-petits-fils, Justin (Jessica) Dobson et Michael Avery; 1 arrière-petite-fille, Jaimee (Corey), et 2 arrière-petits-fils, Lucas et Jay-Jay. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Charles A.; par 3 frères, Willie, Joe et Peter, et par 2 sœurs, Mary-Alice et Josephine. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     DOUCET, Patsy, PETIT-RUISSEAU :
     Patricia Anne Doucet est décédée le 20 octobre 2019 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 71 ans. Native de l’Anse-des-Belliveau, elle était la fille de feu Ulysse et de feu Louise Doucet. Elle laisse dans le deuil 1 fils, Paul Saulnier; 1 fille, Susan Doucet (fiancé Brian Saulnier); 3 frères, Danny (Donna), Alain et Larry; 2 sœurs, Priscilla Doucet et Annie Doucet; 3 petits-fils, Josh Comeau, Tristan Comeau et Antoine Comeau, et 2 demi-petites-filles, Alexis Dugas et Jasmine Dugas. Les services funéraires ont eu lieu au cimetière Notre-Dame-du-Mont-Carmel aux Concessions.

     DOUCETTE, Paul, DARTMOUTH :
     Paul Joseph Doucette est décédé le 20 octobre 2019 à Hospice Halifax à l’âge de 90 ans. Natif de Quinan, il était le fils de feu Adolph Doucette et de feu Régina Doucette. Il laisse dans le deuil 5 sœurs, Dorothy Conrad (feu Garnet) à Head of Chezzetcook, Zoe à Terre-Neuve, Adeline (Joseph) à Quinan, Cora (Henry) en Alberta et Lucy à Chester, et 4 frères, Camille (Rita) à Belleville, Henry et Jules à Yarmouth et Basil (Judy) à Halifax. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Mary Prest; par 1 frère, Albert, et par 1 sœur, Louise. Les services funéraires auront lieu plus tard au cimetière Sainte-Agnès à Quinan.

     DEVEAU, Raymond, La BUTTE :
     Raymond J. Deveau est décédé le 21 octobre 2019 à sa résidence à l’âge de 75 ans. Natif de La Butte, il était le fils de feu Louis Deveau et de feu Estelle Comeau. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Myrtle; 1 fils, Louis (Tressa) à Maxwellton; 2 filles, Dale Deveau (Éric) à Bangor et Cindy Deveau (Earl) à Saint-Martin; 1 frère, Delbé à Meteghan; 1 sœur, Anna (Simon) Saulnier à Bas-Saulnierville, et 2 petites-filles, Josanne et Marielle. Il a été précédé dans la tombe par 2 frères, Jerry et John, et par 1 sœur, Jeanne Roy. Les funérailles ont eu lieu en l’église Stella-Maris à Meteghan.

     DOUCET, Régine, CONCESSIONS :
     Régine Doucet est décédée le 22 octobre 2019 à sa résidence. Native des Concessions, elle était la fille de feu Marius Melanson et de feu Philomène Gaudet. Elle laisse dans le deuil, outre son conjoint, Herbie Boudreau; 9 enfants, Eddie (Clara), Louise, Simone (Glenn), Joanne, Vernon (Myrna), Paulette (Lloyd), Jeannette, Peggy (Léo Paul) et Nicole, et ses petits-enfants et arrière-petits-enfants. Elle a été précédée dans la tombe par 2 sœurs, Anne Marie et Georgine. Les funérailles auront lieu plus tard.

     BENOÎT, Angela Isabel, HAVRE BOUCHER :
     Angela Isabel Benoît est décédée le 22 octobre 2019 à l’âge de 93 ans. Native de Frankville, elle était la fille de feu Cyril et de feu Bella Fougère. Elle laisse dans le deuil 1 fille, Anne Marie Nahirnak; 1 fils, Gerard (Liz); 4 petits-enfants, Barry (Magda), Michael, Michelle (Brett) et Adam (Andrea), et 2 arrière-petits-enfants, Lauren et Natalie. Elle a été précédée dans la tombe par 2 sœurs, Marie (Anthony) Levangie et Bernadette (Fred) Hession. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Paul.

Lorsque j’ai vu la couverture du livre pour la première fois, quelque chose a attiré mon attention : le nom de l’auteur. Le nom de l’écrivain attire l’attention sans contredit. Non seulement il apparait en très gros caractères, qu’il est pratiquement impossible de manquer, il apporte également un exotisme à la une du livre. À partir de l’instant où j’ai lu le nom de Moussa Konaté, j’ai tout de suite eu un pressentiment qu’il ne s’agirait pas d’un roman policier traditionnel, comme on a l’habitude d’en lire ici en Occident. Heureusement pour moi, je n’ai pas été déçue. En prime, j’ai été transportée dans un univers où il fait beaucoup plus chaud et où les coutumes sont très différentes des miennes.

     Néanmoins, je me dois d’être honnête avec vous. Durant la plus grande partie des cinq premiers chapitres environ, j’ai été ébranlée. Certes, au fur et à mesure que je tournais les pages, je me suis familiarisée avec l’esthétique de l’auteur qui a écrit, L’empreinte du renard. Cependant, lorsque j’ai découvert que je n’étais pas la seule perplexe, ça m’a rassurée. De plus, un poids semblait s’être volatilisé de mes épaules, je me sentais moins ignorante. En effet, le commissaire Habib et l’inspecteur Sosso comptaient parmi ceux qui ne savaient que penser des traditions des Dogons. Contrairement à ma personne, ils étaient des enfants du pays. Bien que leur quotidien consista en calebasses, huttes, boubous, bonnets de citronnade et chaleurs épouvantables, le rythme de vie des Dogons restait un mystère pour les deux agents de police. Je vais, maintenant, vous donner une image bien précise de moi. Imaginez une jeune fille, qui vit dans un hiver quasi perpétuel, portant un immense bonnet, de style chapka, et de grosses mitaines de fourrures, fabriquant un igloo. Vous comprendrez rapidement que j’ai vite perdu tout repère.

Le 13 octobre 2019,
     Bailey O’Connell et Riley Surette
     de Carleton
     ont donné naissance à une fille.

Le 14 octobre 2019,
     Casey Fitzgerald et Kevin Langford
     de Weymouth 
     ont donné naissance à une fille.

Le 15 octobre 2019,
     Paige et Jeremy d’Eon
     de Pubnico-Ouest-le-Centre
     ont donné naissance à un fils.

« Ils n’ont pas vaincu l’État islamique pour les Kurdes seulement, ils ont vaincu l’ÉI pour le monde entier. [...] Les États-Unis, après avoir promis leur protection, ne font que se retirer pour nous jeter aux loups, que sont les Turcs. [Les Kurdes] ont mené votre guerre et maintenant vous les trahissez. »

     Débordant d’émotion et d’indignation, ces propos publiés il y a quelques jours dans l’hebdomadaire Nashville Scene expriment un consensus fort chez la communauté kurde du Tennessee (Nashville Kurds: What Did We Do to Deser ve This? », le 8 octobre 2019), la plus importante des États-Unis. L’agent immobilier Gharib Silivaney a passé neuf ans dans un camp de réfugiés en Turquie avant d’aboutir à Nashville. Fait curieux, la capitale de la musique country, où résident plus de 15 000 immigrés kurdes et leurs descendants, est devenue l’un des foyers de cette diaspora originaire du Moyen-Orient, déjà implantée dans plusieurs pays d’Europe et au Canada également.