Rosie Aucoin-Grace

CHÉTICAMP – À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, des événements ont eu lieu dans la région de Chéticamp, qui étaient considérés comme des manœuvres de certaines personnes connues sous le nom de « sorciers ». Les habitants de Chéticamp ont réagi à ces événements en accomplissant des rituels qui étaient censés délivrer la victime de la sorcellerie.

Rosie Aucoin-Grace
CHÉTICAMP : Après la déportation de 1755, les Robin ont recruté des Acadiens exilés pour revenir d’Europe et travailler pour eux. Pour beaucoup de nos ancêtres acadiens, c’était la seule occasion de retourner dans leur patrie, la Nouvelle-Écosse, à bord des bateaux fournis par les Jersiais. Certains de ces Acadiens sont arrivés pour travailler pour les Robin et ont fini par établir la communauté permanente de Chéticamp en 1785, mais il y eut un prix immense à payer et beaucoup de difficultés.