Photo inusitée de la Deuxième Guerre mondiale montrant des jeunes femmes membres du corps auxiliaire de l’aviation royale s’entraînant.
Photo inusitée de la Deuxième Guerre mondiale montrant des jeunes femmes membres du corps auxiliaire de l’aviation royale s’entraînant.

De l’incertitude après un an de guerre

POINTE-de-l’ÉGLISE : Si pour la plupart d’entre nous, ces deux premières semaines de septembre ont été marquées par la fébrilité de la rentrée, en 1940, le retour en classe, bien que présent, semblait éclipsé par la Deuxième Guerre mondiale qui durait déjà depuis un an en Europe. Dans son éditorial du 5 septembre 1940, Désiré d’Éon rappelle que c’était le 3 septembre 1939 que Neville Chamberlain « un vieillard qui avait fait tout ce qu’il avait pu pour éviter la guerre se levait devant les représentants de son pays » pour déclarer l’entrée de la Grande-Bretagne dans ce conflit qui avait depuis produit « tant de changements dans l’Europe et dans le monde ».

     Un an après cette déclaration de guerre de Chamberlain, la situation paraît plutôt sombre aux yeux du chroniqueur. Non seulement Chamberlain lui-même n’est plus au pouvoir, remplacé par Winston Churchill, mais la Pologne, la Norvège, la Hollande, la Belgique et la France sont tombées face à un agresseur qui impose une nouvelle manière de faire la guerre : la vitesse et la peur. Le plus terrible est cependant que l’Angleterre se trouve désormais seule contre l’ennemi alors qu’elle se voit « abandonnée par un allié presque séculaire ». (Les États-Unis n’entreront dans le conflit que l’année suivante, à la suite de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor). Alors que la Russie, l’Italie et le Japon se sont jetés dans la mêlée, force est d’admettre, remarque le chroniqueur, que « tout l’Ancien Monde est devenu un théâtre de feu et de bouleversements ».

     Malgré l’incertitude, malgré l’isolement de l’Angleterre, les lecteurs et les lectrices du Petit Courrier peuvent garder espoir en ce 5 septembre 1940 : Hitler s’est montré sous son vrai jour et ses tactiques sont maintenant connues. L’Angleterre, qui jouit de l’appui du Canada, ne s’en trouve que plus forte puisque si l’Empire britannique n’a jamais été aussi menacé, jamais n’a-t-il été à ce point résolu à survivre! Peut-être fallait-il alors rappeler la filiation du Canada à la Grande-Bretagne pour convaincre les lecteurs du Courrier du bien-fondé de notre participation à l’effort de guerre, mais la résistance de l’Angleterre contre tout un continent apparaissait alors aux yeux de d’Éon dans tout ce qu’elle avait d’émouvante. Après tout, explique le chroniqueur, les colonies françaises d’Afrique, « inspirées par le grand Churchill », ne s’étaient-elles pas rangées du côté britannique?

     À feuilleter les nouvelles locales de cette édition du 5 septembre 1940, par contre, la vie semblait suivre son cours dans le Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse, bien loin du front de la guerre. À Lower Saulnierville, Madame Issie Saulnier recevait la visite de Monsieur Sylvester Deveau, venu d’East Boston en motocyclette, tandis que Messieurs Charlie et Alphée Comeau, employés à Halifax, profitaient du congé de la fête du Travail pour quitter la ville et venir se reposer quelque temps chez eux. Cependant, non loin de là, dans le même village, Monsieur Adelbart Aymar, soldat dans le Dental Corps Association, s’apprêtait à regagner son régiment à Halifax après une visite chez son père. En page 6 du journal, une publicité en anglais montrant des avions de guerre éclairés par des faisceaux lumineux dans un ciel couvert d’une épaisse fumée noire, invitait les Canadiens à acheter des Obligations de la Victoire pour financer l’effort de guerre. Rappelant le bruit des bottes foulant le sol ennemi, une vignette au bas de la publicité martelait Buy Bonds to Beat Barbarism. À la page suivante du Courrier, accompagnant les nouvelles locales des Concessions et de la Saumone et la chronique nécrologique, une photo nous fait voir l’entraînement de « soldates » du corps auxiliaire de l’Aviation royale, en Angleterre.

Buy Bonds to Beat Barbarism : c’est ce qu’on pouvait lire au bas de cette publicité pour les obligations de la victoire parue en anglais en page 6 du Courrier du 5 septembre 1940.

     79 ans plus tard, tout cela nous semble si loin pour nous qui n’étions pas nés et pour qui la mémoire de la guerre en est une qui est racontée dans les cours d’histoire, dans les livres, au cinéma. Pourtant, en 1940, la guerre était bien réelle, et le chroniqueur comprenait l’importance qu’elle devait avoir sur l’histoire du monde. Combien de temps allait-elle encore durer? Combien de temps l’Angleterre pourrait-elle encore résister face à l’insistance d’Hitler? La réponse à ces questions reste incertaine, sauf sur un point : « Mais une chose que nous pouvons déjà bien comprendre c’est quel qu’en soit le résultat, [la guerre] aura des répercussions sur l’histoire géographique et politique du monde pour des années à venir et si on parlera encore de ‘démocratie’ ce sera certainement sous une forme bien modifiée. » Cette conscience du chroniqueur face à l’angoisse d’une fin possible de la démocratie, du monde tel qu’on le connaît, si elle nous apparaît lointaine, n’est pas sans nous rappeler nos propres angoisses face à un monde qui se radicalise dans un populisme qui refuse de reconnaître nos parts d’ombre, qui craint la différence culturelle et qui nie le gouffre climatique qui nous aspire lentement vers un drame plus sournois que les attaques réinventées d’Hitler.

    Jimmy Thibeault, (CRÉAF) et Chantal White, Département d’études françaises, Université Sainte-Anne (avec la collaboration de Ramona Blinn).

Le 26 avril 2020,
     Jessica Smith et Trevor Prince
     de Hebron
     ont donné naissance à une fille.

Le 1er mai 2020,
     Emily Watkins et Justin Pothier
     d’Arcadia
     ont donné naissance à un fils.

À quelques reprises dans nos chroniques antérieures, nous avons fait allusion au fait que l’abbé Jean Mandé Sigogne s’était exilé en Angleterre à la fin du 18e siècle pour échapper aux atrocités de la Révolution française.

     S’il est un point sur lequel les émigrés se montreront un jour unanimes, en dépit de leurs divergences d’opinions, c’est que l’Angleterre fut, de tous les pays où ils trouvèrent refuge, celui dont ils reçurent la plus généreuse hospitalité et le seul qui la leur accorda d’une manière constante pendant près d’un quart de siècle. 1

     D’EON, George Albert, CHELSEA :
     George Albert D’Eon est décédé le 7 avril 2020 à l’hôpital de Halifax à l’âge de 64 ans. Natif de Yarmouth, il était le fils de feu Léon et de Felicita d’Eon. Il laisse dans le deuil 1 fils, Brayden D’Eon-Yanor; 1 fille, Chantelle D’Eon; 6 frères, Allain, Isidore, Gilles, Pierre, Raymond et Edmond; 4 sœurs, Thérèse, Zoé, Mariette et Corinne, et la mère de ses enfants. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Isaac. Il n’y a eu aucuns services funéraires.

Depuis le début de la pandémie, de nombreuses organisations et individus ont exprimé leurs préoccupations quant au non-respect des langues officielles dans les communications et services du gouvernement fédéral. Pour certains citoyens, cette levée de boucliers relève d’une simple revendication politique d’une des minorités linguistiques du pays et il est insensé de soulever de telles questions en ce moment.

     Or, c’est bien en période de crise que les communications entre le gouvernement et les citoyens prennent tout leur sens. En ces temps incertains, il est crucial que les informations et consignes transmises à l’ensemble de la population soient claires, précises et facilement compréhensibles. Bien que le Canada soit un pays officiellement bilingue, rappelons-nous que de nombreux Canadiens ne maîtrisent pas nos deux langues officielles. Selon les données du recensement de 2016, 68,3 % de la population canadienne connaît l’anglais uniquement et 11,9 % le français uniquement. À la lumière de cette réalité, tous les Canadiens, peu importe leur niveau de bilinguisme, sont en droit de recevoir la même qualité d’information. Cela est vrai en tout temps et particulièrement en période d’instabilité. La Loi sur les langues officielles établit clairement la responsabilité du gouvernement fédéral en cette matière.

OTTAWA : « C’est avec consternation que l’Association de la presse francophone (APF) apprenait la fermeture permanente de 15 journaux locaux de Postmedia Network en Ontario et au Manitoba en raison d’une chute majeure de ses revenus publicitaires depuis le début de la crise du COVID-19.

     La crise s’est avérée particulièrement désastreuse pour la presse locale qui était déjà très fragile et qui se voit complètement atterrée en raison des répercussions négatives immédiates de la pandémie. Il va sans dire que cette fragilité s’intensifie à plusieurs niveaux pour nos journaux communautaires locaux desservant des populations francophones en situation minoritaire

Le 16 avril 2020,
     Anna Pinkney et
     Matt Riley
     de Kemptville
     ont donné naissance à une fille.

Le 18 avril 2020,
     Nicole Theriault-Comeau
     et Daniel Comeau
     de La Butte
     ont donné naissance à un fils.

Le 20 avril 2020,
     Melody Balkam
     et Darren Stoddard
     de Jordan Falls 
     ont donné naissance à un fils.

Encore une fois, une annonce de l’administration Trump aura contrarié la communauté internationale. Si, en elle-même, la chose ne surprend plus, cette décision-ci tombait on ne peut plus mal. Au beau milieu des efforts pour maîtriser la pandémie de COVID-19, la Maison-Blanche a déclaré, le 14 avril dernier, son intention de suspendre le financement américain à l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

     Autant cela peut paraître contraire à la raison et aux impératifs de la santé publique, autant cette mesure obéit à une logique inaltérable chez le président Trump : blâmer la Chine.

     Dans la situation actuelle, le gouvernement chinois est accusé d’avoir caché des informations sur l’origine du virus, tandis que l’OMS se voit taxée de complaisance envers Beijing – voire de pire. Le communiqué officiel évoque des problèmes « de gabegie, de dissimulation et d’échecs », auxquels s’ajouterait un favoritisme pro-chinois. Toujours selon l’administration Trump, une période de 60 à 90 jours permettrait de mener une enquête sur ces plaintes, dont certaines semblent fondées.

     Devant la terrible tragédie qui a frappé de plein fouet votre belle et pacifique communauté, nous sommes restés sans voix tellement l’horreur était grande. Permettez-nous aujourd’hui de vous assurer que nous partageons votre immense peine et votre incrédulité devant ces actes insensés, devant l’absence de réponses et devant l’impuissance à comprendre.

     C’est toute l’Acadie, tout le Canada, qui souffre avec vous et qui vous offre ses meilleures pensées, en toute solidarité.

     Louise Imbeault, O.N.-B.
     présidente de la Société
     Nationale de l’Acadie

    AuCOIN, Russell, NEW WATERFORD :
     Russell J. AuCoin est décédé le 20 avril 2020 à l’hôpital de New Waterford à l’âge de 78 ans. Natif de New Waterford, il était le fils de feu James AuCoin et de feu Mary C. Chiasson. Il était ancien membre dus Chevaliers de Colomb. Il laisse dans le deuil 1 fille, Nicole (Mark) Poirier; 4 sœurs, Delia, Eileen (Paul) Gouthro, Louise et Joséphine (feu Fikey) MacNeil; 1 frère, Milton, et 1 petite-fille. Il a été précédé dans la tombe par 2 frères, Ernest et Levie, et par 1 sœur, Edith (Gus) Boudreau. Les funérailles auront lieu plus tard.

     LeBLANC, Raymond, MIDDLE LAHAVE : 
     Raymond Eugene LeBlanc est décédé le 21 avril 2020 à l’âge de 62 ans. Natif de Creignish, il était le fils de feu Numan LeBlanc et de feu Florence Wills. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 44 ans, Heather; 1 fils, Kalin; 1 fille, Danielle; 3 frères, Chris (Norma), Larry et Joseph; 8 sœurs, Sandra Sutherland (Peter), Patsy Gillis (Joey), Darlene MacDonald, Nancy LeBlanc, Michelle MacMillan (Andrew), Mary Cline LeBlanc, Lisa LeBlanc (Beaver) et Charlene Warren (Mike), et 2 petits-fils, Theo et Adrian. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     COLLINGS, Sonny, STATION-de-SAULNIERVILLE : 
     George « Sonny » Collings est décédé le 22 avril 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 86 ans. Natif de la Station-de-Saulnierville, il était le fils de feu John R. Collings et de feu Delphine Muise. Il laisse dans le deuil 1 fils, Dave (Anne); 1 fille, Delores « Dodi » Hatfield (feu Larry); 1 sœur, Lorette Marr; 3 petits-enfants, Amie (Andy) Hatfield, Travis et Ashley (Nathan) Collings, et 4 arrière-petits-enfants, Graham et Madelyn Hatfield et Haley et Ashton Collings. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Mary Ashford; par 1 sœur, Eleanor Collings; par 1 petit-fils, David Hatfield, et par 1 arrière-petit-fils, Hayden Goodwin. Les funérailles auront lieu plus tard.

     BOUDREAU, Meda, LOUISDALE : 
     Mary Almeda Boudreau est décédée le 23 avril 2020 à sa résidence à l’âge de 96 ans. Native de Louisdale, elle était la fille de feu Edward et de feu Elizabeth Marchand. Elle était membre de la Ligue des dames catholiques Saint- Louis pendant plus de 50 ans, du Club des aînés Fleur-de-Lys et du mouvement Cursillo. Elle laisse dans le deuil 6 filles, Elizabeth Landry (Joe), Catherine Ann Sampson (Francis), Jean Baccardax (Don), Sharon Marchand (Wayne), Rosalie Day (Eric) et Geralyn Boudreau; 13 petits-enfants, Arthur Boudreau (Pam) qu’elle a élevé, Brenda (Jeff), Tanya, Wayland (Angela), Warren (LoriAnn), Chris (Tanya), Nadine, Nicole (Billy), Jamie (Heather), Gillian (Diego), Amanda (Jason), Erica (Scott) et Micailah (Jacques); 25 arrière-petits-enfants, Jevan (Catherine), Adam, Brandon, Connor, Matthew, Mitchel, Cora, Andrew, Johan (Shawna), Brett (Karter), Kasey, Conor, Riley, Michel, Makenzy, Logan, Braxton, Lexi, Daniel, Chloe, Ayden, Ayvah, Lucas, Damon et Liam, et 1 arrière-arrière-petit-fils, Briar Kelly. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Arthur, et par ses frères et sœurs. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     WILLIS, Monique, LOWER SACKVILLE : 
     Monique Anne Willis est décédée subitement le 23 avril 2020 à sa résidence à l’âge de 54 ans. Native de Pomquet, elle était la fille de feu Charles Doiron et d’Yvonne (Benoît) Doiron. Elle était diplômée de l’université St. F.X. Elle laisse dans le deuil, outre son époux, Jason; 2 frères, David (Josie) à Peterborough et Robert (Shelina) à Pickering, et 3 sœurs, Denise (Michael) à Maryvale, Nicole (Bill) à Pomquet et Nadine à Halifax. Les funérailles auront lieu plus tard.

Nous présentons dans cette chronique le père de la famille Sigogne, Mandé, qui est en quelque sorte un personnage énigmatique dont l’idéologie diffère grandement de celle de son fils aîné, Jean Mandé. Comme adulte, Mandé est devenu un fonctionnaire public dans sa commune française et il se montre passablement intransigeant dans ses idées et son comportement.

     Un fait coïncide étrangement avec l’exil en Angleterre du vicaire Sigogne à l’été de 1792 : la démission « pure et simple », en septembre de la même année, de son père, Mandé, comme maire de Beaulieu-lès-Loches. Ce dernier avait été élu une première fois en 1790, maire de cette commune, et réélu à l’unanimité moins d’un an plus tard. Cette démission, donc, surprend et en même temps nous paraît étrange.

     DURANT, Germaine, WEST PALM BEACH : 
     Germaine Durant est décédée subitement le 21 mars 2020 en Floride à l’âge de 56 ans. Natif de Pomquet, il était le fils de feu Charlie Durant et de Jessie Durant. Il laisse dans le deuil 1 fils, Jadien; la mère de son fils, Christine; 3 frères, Raymond, Barry (Rachel) et Keith (Maria MacLean), et 4 sœurs, Maria (Billy) Morell, Charlene (Dave) Young, Katheen (Pat) Olson et Wanda (Barry) Mackenzie. Les services funéraires auront lieu plus tard.

Le 12 avril 2020,
     Keisha Deveau et Marcel d’Entremont
     de Pubnico
     ont donné naissance à une fille.

Le 15 avril 2020,
     Raven et Logan d’Entremont
     d’Argyle Sound
     ont donné naissance à une fille.

« Ce qu’on apprend au milieu des fléaux, c’est qu’il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser. »

     Confinés chez nous depuis plusieurs semaines, on se met à lire davantage pour le plaisir (et à cuisiner et à organiser nos bas quand on n’est pas en train de surveiller des enfants en mal de divertissement ou à se connecter à une visioconférence sur Zoom). Parmi les œuvres qui ont la faveur par les temps qui courent, il y a La Peste d’Albert Camus. Paru en 1947, c’est-à-dire à l’époque où l’on écrivait « les hommes » pour désigner tout le monde, ce roman devenu classique met en scène les efforts déployés pour lutter contre une épidémie qui se déclare en Algérie. En bon texte existentialiste, la trame narrative donne lieu à un examen lucide de la condition humaine. D’où la phrase porteuse d’espoir que je viens de citer, tirée de la fin du récit.

Dans le Décret relatif aux passeports proclamé le 1er février 1792,(1) il est stipulé que « toute personne qui voudra voyager dans le royaume » ou qui voudra sortir du royaume sera tenue de se munir d’un passeport octroyé individuellement et signé exclusivement par le maire ou un autre officier municipal, par le secrétaire-greffier et par l’individu. Quelques mois plus tard, le 29 juillet 1792, un autre décret sur le même sujet ajoute encore :

     Jusqu’à ce que l’Assemblée nationale ait déclaré que la patrie n’est plus en danger, il ne pourra plus être délivré des passeports pour sortir du royaume à aucun citoyen français. Les passeports qui auraient été accordés jusqu’à ce jour pour sortir du royaume, et dont il n’aurait pas été fait usage, sont déclarés nuls. Art. 5. Ceux qui, sans passeports ou en vertu de passeports pris sous des noms supposés, seraient convaincus d’être sortis du royaume, seront réputés émigrés, et comme tels soumis aux dispositions des lois rendues contre les émigrés.

      LARADE, Jules, CHÉTICAMP : 
     Jules Larade est décédé subitement le 19 février 2020 à sa résidence à l’âge de 59 ans. Natif de Chéticamp, il était le fils de feu Frederick Larade et de feu Eulalie Poirier. Il laisse dans le deuil 1 frère, Ronnie (Evy), et 4 sœurs, Annette, Marie Louise, Yvette (Paul) et Madeleine (Joey). Il a été précédé dans la tombe par 4 frères, Pierre Louis (Dorinne), Robert, Napoléon et Roger, et par 4 sœurs, Lorraine, Marguerite Marie (Joseph), Marie Ediana Larade Sine et Marie Adèle (Arthur) Muise. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     d’ENTREMONT, Stanley, HALIFAX : 
     Stanley Anselm d’Entremont est décédé subitement le 13 mars 2020 à l’âge de 66 ans. Natif de Pubnico-Ouest-le-Bas, il était le fils de feu Hubert d’Entremont et de Pauline (d’Eon) d’Entremont. Il laisse dans le deuil, outre son partenaire depuis 11 ans, Ray Loughead; 1 frère, Harley, et 2 sœurs, Erna Mayne et Yvonne Goodwin. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Blaine, et par 2 sœurs et 2 frères enfants. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     DESVEAUX, Thomas, CHÉTICAMP : 
     Thomas William Desveaux est décédé le 19 mars 2020 au Centre Sacré-Coeur à l’âge de 91 ans. Natif deChéticamp, il était le fils de feu William Desveaux et de feu Adelle LeBrun. Il laisse dans le deuil 1 petite-fille, Diane Shirley (Rick) Wilson à Uxbridge, Ontario, et 4 sœurs, Phyllis (Ephren) AuCoin, Estelle (Brent) Stevens, Patricia (Donnie) Clark et Rachelle (Gérald) AuCoin. Il a été précédé dans la tombe par 6 frères, Georgie (Marie Hélène), Willie Joe (Joan), Victor Paul (Béatrice), Jonathan (Anne), Milton et Joseph George enfant, et par 3 sœurs, Élizabeth (Martin) Sampson, Joséphine (Ossie) Para et Betty (Eddy) AuCoin. Les funérailles auront lieu plus tard.

     CHIASSON, Nellie, NEW WATERFORD : 
     Helen Catherine Chiasson est décédée le 25 mars 2020 au manoir Maple Hill à l’âge de 94 ans. Natif de New Waterford, elle était la fille de feu Patrick D. Chiasson et de feu Mary Ellen Gallant. Elle était infirmière. Elle laisse dans le deuil plusieurs neveux et nièces. Elle a été précédée dans la tombe par 5 frères, Henry, Leo, Charlie, Simon et Dan, et par 4 sœurs, Évangeline, Margaret, Mary Alice et la sœur Mary Ann. Les funérailles auront lieu en l’église St. Leonard.

     ANDREWS, Annette, DIGBY :
     Annette Marie Andrews est décédée le 28 mars 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 84 ans. Native du Bas-de-la-Rivière, elle était la fille de feu Adolphe LeBlanc et de feu Della Comeau. Elle laisse dans le deuil 2 fils, Charles (Cindy) à Port Maitland et Kenneth (Faye) à Dartmouth; 2 fils adoptifs, David (Jackie) Sabine à Moschelle et Dale (Ilene) à Brampton, et plusieurs petits-enfants. Elle a été précédée dans la tombe par 1 fils adoptif, Derrick Amero. Il y aura les services funéraires privés plus tard au cimetière.

     POTHIER, Réal, METEGHAN-CENTRE : 
     Réal Louis Pothier est décédé le 30 mars 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 67 ans. Natif de Yarmouth, il était le fils de feu Delbert Pothier et de feu Emma Robichaud. Il laisse dans le deuil 2 fils, Louis (Gina) et Michael (Holly); 1 fille, Shirley Pothier; 3 frères, David, Gérard et Éric; 2 sœurs, Myra et Claire; 2 petits-enfants, Norman et Cayla, et 3 arrière-petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Julien; par 1 sœur, Joan, et par 1 petit-fils, Travis. Les services funéraires privés auront lieu plus tard.

     MAILLET, Christine, STATION-de-SAULNIERVILLE : 
     Christine Maillet est décédée le 30 mars 2020 à sa résidence à l’âge de 76 ans. Native de Saint-Alphonse, elle était la fille de feu Narcisse et de feu Jeannette Maillet. Elle laisse dans le deuil 1 fils, John; 1 frère, Andrew, et 2 sœurs, Frances Weir et Carol. Elle a été précédée dans la tombe par 2 frères, Gérald et Roger. Les services funéraires privés auront lieu plus tard au cimetière.

     THIBODEAU, Alain, GILBERTS COVE : 
     Alain Joseph Thibodeau est décédé le 3 avril 2020 au Centre de santé d’Annapolis à l’âge de 71 ans. Natif de la Pointe-de-l’Église, il était le fils de feu Sinclair et de feu Thérèse Thibodeau. Il était pompier bénévole au Petit-Ruisseau. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Elaine Doucette; 2 filles, Suzette (David) Comeau et Lizette Thibodeau (Julien Amirault); 1 fils, Yvon (Odette Deveau); 3 sœurs, Anna Thibodeau, Lorette Thibodeau et Lilie MacLean, et 8 petits-enfants, Donny, Aleah, Meah, Alexa, Michael, Justin, Petter et Wyatt. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Lionel, et par 1 sœur, Cécile Dyke. La dépouille mortelle a été incinérée.

     DOUCET, Leonard, POINTE-à-HUBBARD : 
     Leonard Joseph Doucet est décédé le 3 avril 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 86 ans. Natif de Wedgeport, il était le fils de feuJohn L. « Grand Johnny » Doucet et de feu M. Cécile Doucette. Il était capitaine de pêche aux pétoncles. Il laisse dans le deuil 5 fils, Glen (Lisa Bourque) à Brazil Lake, Curtis (Sharon), Ronald et John (Sandra) à Wedgeport et Ray Surette (Cheryl Doucet-Surette) à Glenwood; 3 filles, Kim (Maurice) Muise à l’Île-Surette, Émily Doucet à la Pointe-à-Hubbard et Janice Amirault Qatar à Bridgewater; 1 sœur, Sandra (Edgar) Amirault à Wedgeport; 11 petits-enfants, Candace et Jenna Doucet, Jacob et Nathan Bourque, Eric, Jillian et Joël Doucet, Crystal Porter, Ireland Boyland et Whitney et Logan Surette, 17 arrière-petits-enfants et 1 arrière-arrière-petite-fille. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Yvonne Cornu-Surette; par 1 fils, Drake; par 1 fille Cheryl Doucet-Surette; par 2 petits-enfants, Ashley Doucet et Logan Bourque; par 1 arrière-petit-fils, Mason Doucet; par 4 sœurs, Rita (Jean-Marc) LaPointe, Bernice (Paul) Thériault, Irène Pauzé et Mildred enfant, et par 2 frères, Charles (Madeleine), Francis (Blanche) et Charlie enfant. Les funérailles auront lieu plus tard à cause de la pandémie COVID-19.

     MAILLET, Gérard, BANGOR :
     Gérard Joseph Maillet est décédé le 4 avril 2020 à la Villa acadienne à Meteghan à l’âge de 92 ans. Natif de Bangor (Clare), il était le fils de feu Albénie Maillet et de feu Élizabeth Melanson. Il laisse dans le deuil 1 sœur, Élizabeth Pothier. Il a été précédé dans la tombe par 4 frères, Camille, Ulysse, Denis et Benoît, et par 3 sœurs, Rosalie, Cécile et Angèle. Les services funéraires auront lieu au cimetière Sacré-Cœur à Saulnierville.

     MUISE, Willie, YARMOUTH :
     William Edward Muise est décédé le 5 avril 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 83 ans. Natif de Quinan, il était le fils de feu Norman Muise et de feu Grace Davis. Il était membre de l’Association des Acadiens-Métis Souriquois et du Conseil des autochtones de la Nouvelle-Écosse. Il laisse dans le deuil, outre sa concubine, Gertrude Robicheau; 2 fils, Raymond (Eileen) et David (Christine); 1 fille, Susan (Paul) Travis; 2 frères, Joseph « BoBo » (Joyce) et Donald « Mickey » ( Doris); 5 sœurs, Ann Wallace, Barbara Sabean, Debbie Nickerson, Marjorie (Dave) Crosby et Sheila (Herb) Malone, 11 petits-enfants et 18 arrière-petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Sandra Nickerson; par 2 fils, William «Bill» et Steve; par 1 fille, Dottie Muise, et par 2 sœurs, Dorothy enfant et Catherine Letemplier. Les services funéraires auront lieu au cimetière Mountain plus tard.

     CORMIER, Cléo, SAINT-JOSEPH-du-MOINE : 
     Moïse Cléophas Cormier est décédé le 31 mars 2020 au Centre Sacré-Cœur à Chéticamp à l’âge de 86 ans. Natif de Grand-Étang et anciennement de Dartmouth, il était le fils de feu Moïse et de feu Helen Cormier. Il était diplômé de l’université St. F.X. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Marie Jeanne; par 6 frères, Albert (Yvonne), Denis Patrick (Marie Margaret), Élie George (Rosella), Gaston, Lionel et Edmond Bernard (Mary), et par 2 sœurs, Mary Cécile (Joseph) et Ernestine (Joseph). Les funérailles auront lieu plus tard en l’église Saint-Joseph.

     DURANT, Peter, POMQUET :
     Peter Daniel Durant est décédé le 4 avril 2020 à l’hôpital de Halifax à l’âge de 44 ans. Natif d’Antigonish, il était le fils de feu Peter Jerome Durant et de Martha (Connors) Durant. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Terri; 1 fille, Paige; 2 frères, Patrick (Louise) à Pickering et Kevin à Pomquet, et 3 sœurs, Susan (Wayne) Baird à Shubenacadie, Brenda (Donnie) Campbell à Cambridge, Ontario, et Heather à Pomquet. Les services funéraires auront lieu plus tard au cimetière Sainte-Croix.

     SAULNIER, Wayne, YARMOUTH : 
     Wayne Denis Saulnier est décédé le 5 avril 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 72 ans. Natif de Digby, ilétait le fils de feu Denis Saulnier et de feu Marguerite Évangeline Comeau. Il laisse dans le deuil 2 fils, Allen (Lisa) à Castelgard et Dennis (Rianna) à Chilliwack; 1 fille, Sarah (Mike) à Abbotsford, tous en C.-B.; 5 petits-enfants, Dominic, Austin, Nicole, Keegan et Brinley, et 1 arrière-petit-enfant, Kaeto. Il a été précédé dans la tombe par 1 fils, Robert, et par 1 frère enfant. Il n’y aura aucun service funéraire.

     DeWOLFE, Theresa, POMQUET : 
     Theresa Élizabeth DeWolfe est décédée le 8 avril 2020 au foyer Highcrest à Sherbrooke à l’âge de 93 ans. Native de Monk’s Head, elle était la fille de feu Joseph Venedam et de feu Jane Victoria Deon. Elle laisse dans le deuil 1 fils, Léo à Pomquet Point; 2 filles, Debbie MacNeil à North Grant et Jane (Kevin) Partridge à Lower South River; 1 petite-fille, Jaclyn Clark à Halifax, et 3 arrière-petits-enfants, Taryn, Calvin et Barrett. Elle a été précédée dans la tombe par sonépoux, Clarence; par 3 frères, Raymond, Alfred et Patrick; par 1 sœur, Marion MacNeil, et par 1 petit-fils, Craig MacNeil. Les services funéraires auront lieu plus tard en l’église Sainte-Croix.

     AMERO, Stanley, DEEP BROOK : 
     Stanley Eugene Amero est décédé le 8 avril 2020 à l’âge de 74 ans. Natif de Plympton, il était le fils de feu Gerald et de feu Lena Amero. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 45 ans, Heather; 2 fils, Randy et Donnie; 2 frères, Darrell et David; 1 sœur, Doreen, et 3 petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Stewart, et par 1 sœur, Deloris. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     COMEAU, Roger, METEGHAN : 
     Roger Joseph Comeau est décédé le 9 avril 2020 à l’âge de 88 ans. Natif de Meteghan, il était le fils de feu Frank Comeau et de feu Léa Deveau. Il était gérant du Magasin des alcools pendant 25 ans et a géré avec son épouse la Caisse populaire de Meteghan pendant 10 ans. Il était membre de la chorale paroissiale et bénévole à la Villa acadienne. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 64 ans, Irène; 3 fils, Larry (Kelly) à Toronto, Michael à Meteghan et Paul à Ottawa; 6 petits-enfants, Natasha (Richard), Lisanne (Chloe), Jackie (Erica), Jason (Jade), Jill (Jeff) et Tamara (Chris), et 6 arrière-petits-enfants, Jake, Carly, Darcy, Émy, Andi et Scarlett. Il a été précédé dans la tombe par 1 fils, Greg; par 1 fille, Janice (Darrell Leeman); par 6 sœurs, Marie Mae, Pauline, Délima, Agnès, Marguerite et Clarisse, et par 2 frères, Donald et Lionel. Les funérailles auront lieu plus tard à cause de la pandémie COVID-19.

     GAUDET, Sylvia, CONCESSIONS : 
     Sylvia Maria Gaudet est décédée le 9 avril 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 47 ans. Native de la Pointe-de-l’Église, elle était la fille de feu Normand Dugas et de feu Yvonne Gaudet. Elle laisse dans le deuil son époux depuis plus de 30 ans, Yvon, et 1 frère, Gordon (Tammy) à la Pointe-de-l’Église. Les funérailles auront lieu plus tard en l’église Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

     RICHARD, Donnie, RIVIÈRE- BOURGEOIS : 
     Donald Richard est décédé le 9 avril 2020 à l’hôpital d’Evanston à l’âge de 77 ans. Natif de Sydney, il était le fils de feu James T. Richard et de feu Jean Sampson. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 53 ans, Mary Claire Mancini; 1 fils, Tom (Laurie); 2 filles, Shawna (Andrew) D’Onofrio et Kerrianne (Jeremy) Wilcox; 2 sœurs, Judi et Janet (Buz); 1 frère, Paul (Angie); 4 petits-enfants, Raymond, Amelia, Tucker et Lillie, et 2 demi-petits-enfants, Dante et Mya. Il a été précédé dans la tombe par 2 frères, CJ et Gillis; par 2 sœurs, Maureen et Paula, et par 1 demi-sœur, Mary P. Les services funéraires auront lieu plus tard en l’église Saint-Jean-Baptiste.

     BOUDREAU, Kenneth, TRACADIE : 
     Kenneth Gerard Boudreau est décédé récemment à l’hôpital d’Antigonish à l’âge de 52 ans. Natif d’Antigonish, il était le fils de feu Clarence Jerome Boudreau et de Mary Anne (Cotie) Boudreau. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Lori; 2 fils,Colton à Halifax et Kyle (Émily) à la maison, et 1 sœur, Carla (Jamie) Bate à Pictou. Il a été précédé dans la tombe par 2 frères, Clarence Boudreau de Monastery et Glen MacDonald de Port Hawkesbury. Les services funéraires privés de famille auront lieu plus tard au cimetière Saint-Pierre.

Le 26 mars 2020
     Nicole et David Muise
     de Yarmouth
     ont donné naissance à un fils.

Le 26 mars 2020
     Marilynn-Leigh Francis et Shane Normey
     de Yarmouth
     ont donné naissance à une fille.

Le 28 mars 2020
     Hope Mullen et Travis Handspiker
     de Digby
     ont donné naissance à un fils.

Le 30 mars 2020
     Lynsay Stoddard et Farren Cunningham
     de Woods Harbour
     ont donné naissance à un fils.

Le 31 mars 2020
     Kayla Deveau et Nathan Adams
     de la Rivière-aux-Saumons
     ont donné naissance à une fille.

Le 31 mars 2020
     Jennifer Greene et Michael Giles
     de South Ohio
     ont donné naissance à une fille.

Le 1er avril 2020
     Faith et Daniel Nickerson
     de Yarmouth
     ont donné naissance à une fille.

Le 7 avril 2020,
     Kayla Haight et Louis Muise
     de la Pointe-de-l’Église
     ont donné naissance à un fils.

À compter du 9-10 août 1792, l'Assemblée Notre dernière chronique (voir le 27 mars 2020) rapportait les différentes idéologies qui séparaient le père, Mandé Sigogne, et son fils, le vicaire de Manthelan, et les conflits entre père et fils que celles-ci occasionnaient.

     Aux yeux des autorités républicaines, le vicaire Sigogne était un « perturbateur de l'ordre public », essentiellement parce qu’il refusait catégoriquement de se soumettre à la Constitution civile du clergé exigée par la République à tous les clercs en France. Il refusera jusqu'à la fin de s'allier aux partisans de la Révolution.

Le dimanche 22 mars dernier, neuf avions Iliouchine des Forces aérospatiales russes ont atterri à l’aéroport militaire de Pratica di Mare, en Italie. En plus d’une équipe de médecins et de virologues, leur cargaison se composait de 600 ventilateurs et d’une grande quantité de masques de protection respiratoire. Les caisses de transport étaient ornées d’un message de solidarité : « De Russie, avec amour ».

     L’aide offerte pour aider à endiguer la progression du SRAS-CoV-2, ou du nouveau coronavirus 2019, dans l’un des pays les plus touchés par la pandémie, n’a pas manqué de provoquer quelques froncements de sourcils. Pour plusieurs, l’intervention humanitaire de Moscou passait plutôt pour une opération de propagande, survenue d’ailleurs peu de temps après une mission chinoise. 

     ROBICHEAU, Gerry, DIGBY :
     Gerald Peter Robicheau est décédé le 8 mars 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 60 ans. Natif de Barrie, Ontario, il était le fils de feu Ronald Robicheau et de feu Iris Everette. Il était  militaire dans le Second Bataillon du Régiment royale canadien. Il laisse dans le deuil 2 fils, Justin (Terri) à Dartmouth et Blake (Allison) à Cole Harbour; 1 sœur, Sandra Lynn Deal à Dartmouth; 2 frères, Wayne (Crystal) à Digby et Derek à Victoria, et 4 petit-fils, Casey, Samuel, Felix et Grayson. Il a été précédé dans la tombe par 2 frères, James enfant et Michael. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     MALLETT, Barbara, YARMOUTH :
     Barbara Helen Mallett est décédée le 18 mars 2020 au Veteran’s Place à l’âge de 95 ans. Elle était la fille de feu John Mallett et de feu Madeline Muise. Elle a servi dans le Service féminin de l’Armée canadienne durant la Seconde Guerre mondiale et était membre de la filiale 61 de la Légion royale canadienne. Elle laisse dans le deuil 3 sœurs, Martha Copeland à Bridgewater, Beatrice Cottreau au Veteran’s Place et Shirley Welsh à Toronto, et 1 frère, George à Bedford. Elle a été précédée dans la tombe par 3 sœurs, Mary, Muriel et Margaret, et par 2 frères, Everette et John. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     GAUDET, Theresa Elizabeth, HAMILTON :
     Mary Theresa Elizabeth Gaudet est décédée le 20 mars 2020 au foyer Sunnyside à Kitchener, Ontario, à l’âge de 92 ans. Native de Mavillette, elle était la fille de feu Frank et de feu Martine Boudreau. Elle était infirmière et souvent en visite à son chalet à Meteghan en été. Elle laisse dans le deuil 3 sœurs, Lucille Steadman (Charley) à Bridgewater, Pauline Deveau (Gérard) à la Rivière-aux-Saumons et Yvonne Deveau à Meteghan; 1 frère, Alfred (Adesse) aux Concessions; 3 petits-enfants, Tim à Toronto, Michael à Strathroy et Amy Healey à Waterloo, et 5 arrière-petits-enfants, Suki, Grant, Bea, Nixon et Jagger. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Martin; par 1 fille, Lorraine (Brian à Waterloo); par 1 sœur, Emma Foley, et par 2 frères, Clarence et Clovis. Les services funéraires auront lieu plus tard à cause de la pandémie COVID-19.

     POIRIER, James, INVERNESS :
     Joseph James Poirier est décédé le 20 mars 2020 à l’hôpital d’Inverness à l’âge de 68 ans. Il était le fils de feu John James Poirier et de feu Julia LeBlanc et demi-fils de feu Margaret MacDonald. Il laisse dans le deuil, outre son épouse de 40 ans, Kathleen MacIntyre; 2 fils, Ian (Belinda) à Inverness et Andrew à Glace Bay; 1 fille, Jessica à Inverness; 3 sœurs, Ann Poirier et Mary Camus à Inverness et Joan (David) Warren à Edmonton, et 1 frère, Joey (Patricia) à Inverness. Il a été  précédé dans la tombe par 1 fille enfant, par 1 sœur enfant et par 1 frère adopté, Gerald MacDonald. Les funérailles auront lieu plus tard à cause de la pandémie COVID-19.

     POIRIER, Laurette, CHÉTICAMP :
     Laurette Poirier est décédée le 21 mars 2020 au Foyer Père-Fiset à l’âge de 85 ans. Native de Chéticamp, elle était la fille de feu Charlie LeFort et de feu Sabine Chiasson. Elle laisse dans le deuil 2 filles, Paulette (feu Wendell) et Francine (Brian); 1 fils, Jean Roland (Francine); 6 petits-enfants, Douglas (Ann), Ashley (Andrew), Shawn (Kristen), Kimberley (Craig), Michelle (Connor) et Emma (David), et 1 arrière-petit-enfant, DJ. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Richard; par 1 fille, Jeanne; par 2 frères, Patrice et Lionel, et par 1 sœur, Béatrice. Les funérailles auront lieu plus tard en l’église Saint-Pierre à cause de la pandémie COVID-19.

     ROBICHEAU, Kay, YARMOUTH :
     Catherine Mary Robicheau est décédée le 26  mars 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 94 ans. Native de Yarmouth, elle était la fille de feu George Surette et de feu Rosie Mary Surette. Elle laisse dans le deuil 1 fille, Sandra M. (Leeman) Doucette à Yarmouth, et 1 sœur, Bertha Surette à Yarmouth. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Edward; par 4 frères, Arthur, Doug, Leslie et Robert, et par 2 sœurs, Julie Strugnell et Lennie Goodwin. Les funérailles auront lieu plus tard.

     LARADE, Jules, CHÉTICAMP : 
     Jules Larade est décédé subitement le 19 février 2020 à sa résidence à l’âge de 59 ans. Natif de Chéticamp, il était le fils de feu Frederick Larade et de feu Eulalie Poirier. Il laisse dans le deuil 1 frère, Ronnie (Evy), et 4 sœurs, Annette, Marie Louise, Yvette (Paul) et Madeleine (Joey). Il a été précédé dans la tombe par 4 frères, Pierre Louis (Dorinne), Robert, Napoléon et Roger, et par 4 sœurs, Lorraine, Marguerite Marie (Joseph), Marie Ediana Larade Sine et Marie Adèle (Arthur) Muise. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     d’ENTREMONT, Stanley, HALIFAX : 
     Stanley Anselmd’Entremont est décédé subitement le 13 mars 2020 à l’âge de 66 ans. Natif de Pubnico-Ouest-le-Bas, il était le fils de feu Hubert d’Entremont et de Pauline (d’Eon) d’Entremont. Il laisse dans le deuil, outre son partenaire depuis 11 ans, Ray Loughead; 1 frère, Harley, et 2 sœurs, Erna Mayne et Yvonne Goodwin. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Blaine, et par 2 sœurs et 2 frères enfants. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     DESVEAUX, Thomas, CHÉTICAMP :
     Thomas William Desveaux est décédé le 19 mars 2020 au Centre Sacré-Coeur à l’âge de 91 ans. Natif de Chéticamp, il était le fils de feu William Desveaux et de feu Adelle LeBrun. Il laisse dans le deuil 1 petite-fille, Diane Shirley (Rick) Wilson à Uxbridge, Ontario, et 4 sœurs, Phyllis (Ephren) AuCoin, Estelle (Brent) Stevens, Patricia (Donnie) Clark et Rachelle (Gérald) AuCoin. Il a été précédé dans la tombe par 6 frères, Georgie (Marie Hélène), Willie Joe (Joan), Victor Paul (Béatrice), Jonathan (Anne), Milton et Joseph George enfant, et par 3 sœurs, Élizabeth (Martin) Sampson, Joséphine (Ossie) Para et Betty (Eddy) AuCoin. Les funérailles auront lieu plus tard.

     CHIASSON, Nellie, NEW WATERFORD : 
     Helen Catherine Chiasson est décédée le 25  mars 2020 au manoir Maple Hill à l’âge de 94 ans. Natif de New Waterford, elle était la fille de feu Patrick D. Chiasson et de feu Mary Ellen Gallant. Elle était infirmière. Elle laisse dans le deuil plusieurs neveux et nièces. Elle a été précédée dans la tombe par 5 frères, Henry, Leo, Charlie, Simon et Dan, et par 4 sœurs, Évangeline, Margaret, Mary Alice et la sœur Mary Ann. Les funérailles auront lieu en l’église St. Leonard.

     ANDREWS, Annette, DIGBY :
     Annette Marie Andrews est décédée le 28 mars 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 84 ans. Native du Bas-de-la-Rivière, elle était la fille de feu Adolphe LeBlanc et de feu Della Comeau. Elle laisse dans le deuil 2 fils, Charles (Cindy) à Port Maitland et Kenneth (Faye) à Dartmouth; 2 fils adoptifs, David (Jackie) Sabine à Moschelle et Dale (Ilene) à Brampton, et plusieurs petits-enfants. Elle a été précédée dans la tombe par 1 fils adoptif, Derrick Amero. Il y aura les services funéraires privés plus tard au cimetière.

     POTHIER, Réal, METEGHAN-CENTRE :
     Réal Louis Pothier est décédé le 30 mars 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 67 ans. Natif de Yarmouth, il était le fils de feu DelbertPothier et de feu Emma Robichaud. Il laisse dans le deuil 2 fils, Louis (Gina) et Michael (Holly); 1 fille, Shirley Pothier; 3 frères, David, Gérard et Éric; 2 sœurs, Myra et Claire; 2 petits-enfants, Norman et Cayla, et 3 arrière-petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Julien; par 1 sœur, Joan, et par 1 petit-fils, Travis. Les services funéraires privés auront lieu plus tard.

     MAILLET, Christine, STATION-de-SAULNIERVILLE :
     Christine Maillet est décédée le 30 mars 2020 à sa résidence à l’âge de 76 ans. Native de Saint-Alphonse, elle était la fille de feu Narcisse et de feu Jeannette Maillet. Elle laisse dans le deuil 1 fils, John; 1 frère, Andrew, et 2 sœurs, Frances Weir et Carol. Elle a été précédée dans la tombe par 2 frères, Gérald et Roger. Les services funéraires privés auront lieu plus tard au cimetière.

     THIBODEAU, Alain, GILBERTS COVE :
     Alain Joseph Thibodeau est décédé le 3 avril 2020 au Centre de santé d’Annapolis à l’âge de 71 ans. Natif de la Pointe-de-l’Église, il était le fils de feu Sinclair et de feu Thérèse Thibodeau. Il était pompier bénévole au Petit-Ruisseau. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Elaine Doucette; 2 filles, Suzette (David) Comeau et Lizette Thibodeau (Julien Amirault); 1 fils, Yvon (Odette Deveau); 3 sœurs, Anna Thibodeau, Lorette Thibodeau et LilieMacLean, et 8 petits-enfants, Donny, Aleah, Meah, Alexa, Michael, Justin, Petter et Wyatt. Il a été précédé dans la tombe par 1 frère, Lionel, et par 1 sœur, Cécile Dyke. La dépouille mortelle a été incinérée. 

     DOUCET, Leonard, POINTE-à-HUBBARD :
     Leonard Joseph Doucet est décédé le 3 avril 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 86 ans. Natif de Wedgeport, il était le fils de feu John L. «Grand Johnny» Doucet et de feu M. Cécile Doucette. Il était capitaine de pêche aux pétoncles. Il laisse dans le deuil 5 fils, Glen (Lisa Bourque) à Brazil Lake, Curtis (Sharon), Ronald  et John (Sandra) à Wedgeport et Ray Surette (Cheryl Doucet-Surette) à Glenwood; 3 filles, Kim (Maurice) Muise à l’Île-Surette, Émily Doucet à la Pointe-à-Hubbard et Janice Amirault Qatar à Bridgewater; 1 sœur, Sandra (Edgar) Amirault à Wedgeport; 11 petits-enfants, Candace et Jenna Doucet, Jacob et Nathan Bourque, Eric, Jillian et Joël Doucet, Crystal Porter, Ireland Boyland et Whitney et Logan Surette, 17 arrière-petits-enfants et 1 arrière-arrière-petite-fille. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Yvonne Cornu-Surette; par 1 fils, Drake; par 1 fille Cheryl Doucet-Surette; par 2 petits-enfants, Ashley Doucet et Logan Bourque; par 1 arrière-petit-fils, Mason Doucet; par 4 sœurs, Rita (Jean-Marc) LaPointe, Bernice (Paul) Thériault, Irène Pauzé et Mildred enfant, et par 2 frères, Charles (Madeleine), Francis (Blanche) et Charlie enfant. Les funérailles auront lieu plus tard à cause de la pandémie COVID-19.

     MAILLET, Gérard, BANGOR :
     Gérard Joseph Maillet est décédé le 4 avril 2020 à la Villa acadienne à Meteghan à l’âge de 92 ans. Natif de Bangor (Clare), il était le fils de feu AlbénieMaillet et de feu Élizabeth Melanson. Il laisse dans le deuil 1 sœur, Élizabeth Pothier. Il a été précédé dans la tombe par 4 frères, Camille, Ulysse, Denis et Benoît, et par 3 sœurs, Rosalie, Cécile et Angèle. Les services funéraires auront lieu au cimetière Sacré-Cœur à Saulnierville. 

     MUISE, Willie, YARMOUTH :
     William Edward Muise est décédé le 5 avril 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 83 ans. Natif de Quinan, il était le fils de feu Norman Muise et de feuGrace Davis. Il était membre de l’Association des Acadiens-Métis Souriquois et du Conseil des autochtones de la Nouvelle-Écosse. Il laisse dans le deuil, outre sa concubine, Gertrude Robicheau; 2 fils, Raymond (Eileen) et David (Christine); 1 fille, Susan (Paul) Travis; 2 frères, Joseph «BoBo» (Joyce) et Donald «Mickey» ( Doris); 5 sœurs, Ann Wallace, Barbara Sabean, Debbie Nickerson, Marjorie (Dave) Crosby et Sheila (Herb) Malone, 11 petits-enfants et 18 arrière-petits-enfants. Il a été précédé dans la tombe par son épouse, Sandra Nickerson; par 2 fils, William «Bill» et Steve; par 1 fille, Dottie Muise, et par 2 sœurs, Dorothy enfant et Catherine Letemplier. Les services funéraires auront lieu au cimetière Mountain plus tard.

La politesse verbale est, on le sait, un phénomène universel dont les formes d’expression varient d’une langue à une autre, d’un espace socioculturel à un autre. C’est le cas du français dont les locuteurs ne recourent pas toujours aux mêmes formes verbales pour exprimer la politesse, d’autant plus que ces derniers ne vivent pas les mêmes réalités sociolinguistiques et ne partagent pas forcément les mêmes valeurs culturelles. C’est le cas des Camerounais francophones dont les pratiques de la politesse mettent en évidence un cas d’appropriation locale du français langue internationale.

     Le Cameroun est un espace géographique communément appelé l’Afrique en miniature parce qu’il renferme la plupart des diversités culturelles et linguistiques observables partout en Afrique. Le contexte sociolinguistique se caractérise par la présence de deux langues officielles, l’anglais et le français, qui sont en contact permanent avec plus de 250 langues autochtones, le pidgin English et le camfranglais. On y observe aussi une mosaïque de groupes ethniques fondés généralement sur une langue, un territoire et des traits socioculturels communs. Le profil culturel et communicatif camerounais se caractérise, de manière générale, par le plurilinguisme et l’hybridité linguistique, la diversité ethnique et culturelle et par le fait que les interactions quotidiennes sont sous-tendues par une socioculture axée sur la proximité (physique, psychologique et émotionnelle), la distance hiérarchique, des inégalités sociales (liées à l’âge, au confort matériel ou statut social), entre autres. Cet « écosystème »laisse des trances tangibles dans les pratiques du français, langue véhiculaire à l’échelle de tout le Cameroun, surtout dans les centres urbains francophones où il permet l’intercompréhension entre plusieurs communautés ethnico-tribales. L’influence de la socio-culture camerounaise sur les pratiques du français s’observe, par exemple, dans la manière dont les Camerounais francophones expriment la politesse lorsqu’ils échangent des salutations.

     BURKE, Millie, RIVIÈRE-BOURGEOIS :
     Mildred Theresa Burke est décédée le 5 mars 2020 au manoir Grand View à Berwick à l’âge de 91 ans. Native de Rivière-Bourgeois, elle était la fille de feu Léo Pâté et de feu Margaret MacPhee. Elle laisse dans le deuil 3 fils, Gerard (Ann) à Coldbrook,Vernon (Susan) à Port Coquitlam et Terry (Cheryl) à Limoges, Ont.; 3 filles, Elena (Dana) Sponagle à Lake Echo, Karen (Ken) Gillis à Halifax et Leona (Blake) MacKay à New Glasgow, Î.-P.-É.; 1 frère, Peter (Sylvia) à Rivière-Bourgeois, 16 petits-enfants et 13 arrière-petits-enfants. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Raymond; par 1 fils enfant, Leo, et par 2 sœurs, Delia Cameron et Hilda (Lawrence) Burke. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Jean-Baptiste.

     CARPENTER, Lorraine, LAKESIDE :
     Lorraine Marie Carpenter est décédée le 12 mars 2020 à l’âge de 84 ans. Native de Louisdale, elle était la fille de feu Lorenzo Sampson. Elle laisse dans le deuil 2 fils, Joe et Terry; 1 demi-sœur, Elaine; 3 petits-enfants, Richard, Michael et April, et 1 arrière-petite-fille, Evelyn. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Chester. Il n’y a eu aucun service funéraire.

     d’ENTREMONT, Carl, PUBNICO-OUEST-le-BAS :
     Le capitaine Carl P. d’Entremont est décédé le 13 mars 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 72 ans. Natif de Pubnico-Ouest-le-Bas, il était le fils de feu capitaine Harold et de feu Cécile d’Entremont. Il était capitaine du MV Mattuna Mariner. Il laisse dans le deuil son épouse, Shirley Amirault, et 2 sœurs, Virginia (Gordon) d’Eon à Pubnico-Ouest et Rhoda (Donnie) Jacquard à Wedgeport. Les funérailles auront lieu plus tard.

     MARTELL, Francis, ARICHAT :
     Francis Joseph Martell est décédé le 14 mars 2020 au Centre Sainte-Anne à Arichat à l’âge de 90 ans. Natif d’Arichat, il était le fils de feu Joseph J. Martell et de feu Yvonne Thibeau. Il était le plus jeune ancien combattant de la Marine marchande au Canada, s’étant inscrit à l’âge de 16 ans pour que ses parents aient une bouche de moins à nourrir. Il était entrepreneur, entraîneur du hockey et de la balle-molle, co-fondateur de la Arichat Athletic Association et ancien propriétaire avec son épouse du Acadian Campsite. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 70 ans, Lucy de Louisdale; 1 fils, Dr Robert (Dr Felicity Simms) à Arichat; 1 fille, Vivian Siscoe (Martin) à Bathurst, et 2 petites-filles, Sophie et Lise Martell. Il a été précédé dans la tombe par 3 frères, Wallace, William (Margaret Shea) et Léo (Évangeline et Doris); par 2 sœurs, Mary (Art Beazley) et Yvonne (StanBowser), et par 2 frères ou sœurs enfants. Les funérailles auront lieu plus tard à cause du virus COVID-19.

     d’ENTREMONT, Pius, BELLEVILLE :
     Pius Hilaire d’Entremont est décédé le 16 mars 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 98 ans. Natif du Bas-du-Ruisseau, il était le fils de feu Raymond d’Entremont et de feu Maguite-Anne Surette. Il laisse dans le deuil, outre son épouse, Irène D. Muise; 4 fils, Russell (Linda) et Erwin (Claudette) à Belleville, Ben (Kathy) à Pleasant Lake et Gary (Margaret) à Bell Neck; 1 frère, Bernie (Geneva) à Tusket; 1 sœur, Erite (John) Frotten à Tusket, 9 petits-enfants, 15 arrière-petits-enfants et 1 arrière-arrière-petite-fille. Il a été précédé dans la tombe par 2 frères, Paul et Hubert, et par 2 sœurs, Anna Babin et Bernice Johnson. Les services funéraires privés ont eu lieu.

     CAMPBELL, Phyllis, TRURO :
     Mary Phyllis Campbell est décédée le 18 mars 2020 à l’âge de 93 ans. Native de d’Escousse, elle était la fille de feu capitaine Frederick et de feu Melanie Anne Poirier. Elle était infirmière. Elle laisse dans le deuil 5 filles, Lynda Campbell (Larry), Barbara Gottselig (Dave), Wendy Stonehouse (Joe), Jacqueline Pinkney (Dale) et Beverly Campbell (Darrell); 8 petits-enfants, Pascal, Carly, Joey, Jennifer, Michael, Angel, Suzie et Randy; 1 arrière- petite-fille, Breanna, et 2 demi-arrière-petits-fils, Lucas et Nathan. Elle a été précédée dans la tombe par son époux pendant 58 ans, Hugh Joseph; par 1 fils, Ronald; par 3 sœurs, Valerie Chiasson, Clo Galloway et Clarisse Poirier, et par 2 frères, Clarence et Raymond. Les services funéraires auront lieu plus tard.

     AMIRAULT : sœur Irène, HALIFAX :
     La sœur Irène Geneviève Amirault est décédée le 18 mars 2020 à la résidence Caritas à l’âge de 104 ans. Native de Pubnico-Est-le-Centre, elle était la fille de feu Louis et de feu Lucie Amirault. Elle est entrée dans la congrégation des Sœurs de la Charité à Halifax le 2 février 1935 et a fait ses promesses religieuses le 15 août 1937. Elle était enseignante du français et ancienne élève des universités Dalhousie et Laval, ayant étudié aussi à l’Institut de Paris et à Seattle University. Après 40 années d’enseignement, elle a été nommée secrétaire personnelle de la Supérieure générale. Elle laisse dans le deuil 1 sœur, Cécile. Elle a été précédée dans la tombe par 4 frères, Leslie, Alphée, Joseph et Théodore, et par 1 sœur, la sœur Marie. Les funérailles auront lieu plus tard.

Le 13 mars 2020,
     Riley MacDonald et Josh Robicheau
     de Yarmouth
     ont donné naissance à une fille.

Le 18 mars 2020,
     Elizabeth et Marc Currans
     de Pubnico-Ouest-le-Bas
     ont donné naissance à un fils.

Le 20 mars 2020,
     Joelle et Mario d’Entremont
     de Pubnico-Ouest
     ont donné naissance à une fille.

Le 21 mars 2020,
     Briana Comeau et Edward Trahan
     de Concession
     ont donné naissance à un fils.

Sigogne a complété ses études théologiques à Tours, en France, où il fut ordonné prêtre en 1787 au service du diocèse du même nom. Il fut aussitôt nommé vicaire de la commune Manthelan, sous l’autorité du curé LeBen. Rien de très par ticulier n’est rappor té à propos de son ministère à partir de son affectation jusqu’à la mainmise des Républicains sur l’État et leur empiètement sur l’autorité religieuse en France.

     Le point critique dans le conflit du vicaire de Manthelan, tant dans son for intérieur qu’extérieur, fut le décret voté par l’Assemblée constituante le 12 juillet 1790 : la Constitution civile du clergé.

     AuCOIN, Vina, DARTMOUTH :
     Margaret Elvina AuCoin est décédée le 5 mars 2020 à l’hôpital de Halifax à l’âge de 94 ans. Native de Magré, elle était la fille de feu Patrick LeBlanc et de feu Hélène Delaney. Elle laisse dans le deuil 1 fils, Tom (Maureen); 2 filles, Elaine (Don) Morash et Annette (Pat) Sherlock; 4 petits-enfants, Paul (Aimee), Amy (Ryan), Ben et Kevin (Jenny), et 1 arrière-petite-fille, Katie Brookman. Elle a été précédée dans la tombe par son époux pendant 61 ans, Bob Edmond Joseph; par 6 sœurs, Julie Anne LaPierre, Cécile Chiasson, Adèle Doucet, Lucy Ann Gallant, Mary Emma LeFort et Helen Ryan, et par 3 frères, Thomas (tué en action en Italie en 1944), J. Arthur et Arsène. Les funérailles ont eu lieu en l’église St. Clements.

     BOUDREAU, Melda, PETIT-de-GRAT : 
     Mary Melda Boudreau est décédée le 6 mars 2020 à sa résidence à l’âge de 81 ans. Native de Petit-de-Grat, elle était la fille de feu Ernest Boudreau et de feu Roseanne Sampson. Elle laisse dans le deuil 2 filles, Rosanna Boudreau et Phyllis Samson (Edwin) à Petit-de-Grat; 3 fils, Nap (Debbie) à Port-Royal (Isle-Madame), Lenny (Georgine) à Petit-de-Grat et Marcel à Edmonton; 1 sœur, Lena DeCoste (Lenny) à Arichat, et 3 petits-enfants, Alleshia Helbig (Karsten) à Edmonton, Nathan (Amber Boudreau) à Upper Sackville et Jenna Boudreau à Petit-de-Grat. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Ceasar; par 3 frères, Rémi, Norris et Jeff, et par 2 sœurs, Delima Sampson et Élise Samson. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Joseph.

     BLINN, Lucille, POINTE-de-l’ÉGLISE :
     Lucille Blinn est décédée le 6 mars 2020 au foyer The Meadows à Yarmouth quelques jours avant ses 97 ans. Native de la Pointe-de-l’Église, elle était la fille de feu William Flynn et de feu Marie Rose Robichaud. Elle était couturière reconnue.Ellelaissedansledeuil 1 fille, Louise (Edmond) Comeau à Meteghan; 1 frère, Willie à la Pointe-de-l’Église; 1 sœur, Marguerite Melanson à Emo, Ont.; 3 petits-enfants, Tina (Sean), Timmy (Yvelle) et Brian (Dawn), et 7 arrière-petits-enfants, Christophe, Gabriel, Simon, Laurène, Ariane, Christopher et Jenna. Elle a été précédée dans la tombe par son époux, Edward; par 3 frères, Normand, Larry et Raymond, et par 1 sœur, Thérèse. Les funérailles ont eu lieu en l’église Stella-Maris à Meteghan.

     EATON, Yvonne, YARMOUTH :
     Yvonne Rose Eaton est décédée le 6 mars 2020 au foyer Gentle Care à l’âge de 84 ans. Née au Massachussetts, elle était la fille de feu Clarence Surette et de feu Margaret Deveau. Elle laisse dans le deuil 1 fille, Justine Bateman; 1 fils, Scott McCarthy; 4 petits-enfants, Whitney Fawcett (Christopher), Hayley Bateman, Samantha Cirinna (Joshua) et Derek McCarthy, et 3 arrière-petits-enfants, Kendall, Connor et Theo. Elle a été précédée dans la tombe par 1 fils, Michael, et par 1 frère, Robert. Les funérailles privées auront lieu à Georgetown, Mass.

     POTHIER, Gerry, POINTE-à-PINKNEY : 
     Géraldine Marie Pothier est décédée le 7 mars à la Villa Saint-Joseph-du-Lac à Dayton à l’âge de 87 ans. Native de la Pointe-à-Pinkney, elle était la fille de feu Enos Saulnier et de feu Adèle Saulnier. Elle était membre et ancienne présidente du club Happy Seniors et membre des danseurs Kickin’ Country. Elle laisse dans le deuil 2 fils, Simon (Connie) à Quispamsis et Sheldon (Janet) à Wolfville; 2 filles, Susan (Reuben) Doucette à la Pointe-à-Pinkney et Gail (Glendon) Surette à Melbourne; 2 sœurs, Ruth Doucette au foyer Nakile à Glenwood et Florence Légère à la Pointe-à-Pinkney, 9 petits-enfants et 10 arrière-petits-enfants. Elle a été précédée dans la tombe par son époux pendant 66 ans, Gilbert, et par 3 frères, Joseph, Clifford et Élizée. Les funérailles ont eu lieu en l’église Notre-Dame-de-Lourdes à Melbourne.

     BOURQUE, Evelyn, LAKE CHARLES : 
     Evelyn Marie Bourque est décédée le 10 mars 2020 à l’hôpital de Lake Charles, Louisiane, à l’âge de 67 ans. Native de Yarmouth et anciennement de la Pointe-à-Hubbard, elle était la fille de feu Harry Doucette et de feu Frances LeBlanc. Elle laisse dans le deuil, outre son époux depuis 41 ans, Warren à Lake Charles; 2 fils, Aaron à la Pointe-à-Hubbard et Trevor à Lake Charles; 3 sœurs, Shirley (Gilbert) Deveau à la Rivière-aux-Saumons, Norma (Augustin) d’Entremont à Pubnico-Ouest et Diane (David) Muise au Bas-du-Ruisseau, et 4 frères, Raymond (Pearl), Clarence (Virginia) et Neil (Cindy) à Tusket et Richard (Gail) à la Pointe-à-Hubbard. Elle a été précédée dans la tombe par 3 frères, Tommy, Ivan et Henry, et par 2 sœurs, Joan et June. Les funérailles ont eu lieu en l’église Sainte-Anne à Sainte-Anne-du-Ruisseau.

      WHITE, Ruth, WEDGEPORT :
      Ruth Hélène White est décédée récemment à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 60 ans. Native de Wedgeport, elle était la fille de feu Arthur et de feu Géraldine Corporon. Elle laisse dans le deuil, outre son époux depuis 40 ans, James; 3 filles, Melissa White, Alison White (Ben Easton) et Ashley White (Aldan Blanchard); 1 fils, Andrew (Renée Gaudet); 5 frères, Leigh, Eugène (Phyllis Kendall), Stephen (Louise LeBlanc), Allan, Bernard (Sharon) et Conrad (Kim); 2 sœurs, Christine Corporon et Rhonda Jacquard (Eugène Doucette), et 1 petit-fils, Corbin. Les célébrations de sa vie ont eu lieu à la Légion royale canadienne.

     COTTREAU, Clifford, WEDGEPORT : 
     Clifford Joseph Cottreau est décédé le 13 mars 2020 à l’hôpital de Yarmouth à l’âge de 77 ans. Natif de Wedgeport, il était le fils de feu John Cottreau et de feu Lucie LeBlanc. Il laisse dans le deuil, outre son épouse depuis 56 ans, Betty; 2 fils, Robert (Jeanette Caddell) et Justin (Shannon LeBlanc) à Wedgeport; 1 fille, Amanda (Darrell) Williams à Wedgeport, et 6 petits-enfants, Daneesha, Marissa, Aaron, Kyler, Zachary et Jacob. Il a été précédé dans la tombe par 4 frères, Léo, Arthur, Lawrence et Charles, et par 3 sœurs, Annie Cottreau, Madeline Hubbard et Estelle Boudreau. Les funérailles ont eu lieu en l’église Saint-Michel.

En 1988, nous quittait à l’âge de 87 ans et au terme de 64 années de prêtrise, Mgr Nil Thériault.

     Grand Acadien, il a été de tous les mouvements pour l’avancement des Acadiens d’ici et d’ailleurs.

     Après s’être retiré des responsabilités officielles paroissiales à l’âge de 65 ans, il a voulu fournir aux Acadiens de l’âge d’or l’occasion de se découvrir en allant visiter d’autres régions en Amérique du Nord ainsi qu’en Europe, en particulier à Nantes d’où nos cousins de la Louisiane sont partis en grand nombre en 1785 pour un nouveau pays d’accueil.

Suivant la monographie de Dagnaud (1) (voir chronique du 13 mars 2020), peu de nouvelles données sur la vie de Sigogne ont été révélées dans les nombreux écrits qui ont suivi jusqu’à nos jours. Ces articles ont soit repris les faits connus sur Sigogne, soit exposé une nouvelle interprétation ou une nouvelle perspective de sa vie à la lumière de publications déjà parues.

     C’est le cas de l’article paru en 1907 dans une revue américaine, intitulé The Restorer of Acadia, par Florence Painter et Edna Holman2. Rien de très original à ce titre, car en 1889 Rameau de Saint-Père avait déjà qualifié Sigogne de « restaurateur de la religion » 3. Cependant, l’intérêt particulier de l’article de Painter et Holman est de présenter le côté humain du missionnaire, et ce, d’un point de vue féminin, car elles sont les deux seules femmes à avoir écrit sur Sigogne à cette date. Les auteures ont fondé leur article sur des documents de sources premières et secondaires, probablement les mêmes qui avaient inspiré leurs devanciers vers la fin du XIXe siècle. À l’instar de ceux-là, elles ont consulté les écrits disponibles et écouté la tradition orale des aînés du peuple. Les personnes qu’elles ont rencontrées par le truchement de cette méthode avaient « the kind of face that everybody love him when he see him; everybody like him wherever he go » 4. Et l’article continue :

Le 10 mars 2020,
     Marie-Josée Losier et Jacques Comeau
     de Petit-Ruisseau
     ont donné naissance à un fils.

Le 12 mars 2020,
     Keishia et Darrell Pinkney
     de Lake Annis
     ont donné naissance à un fils.

Le 14 mars 2020,
     Tasha Doucette et Jean-Marc Dugas
     de Concession
     ont donné naissance à une fille.

La propagation galopante du virus Covid-19 vient nous rappeler brutalement la fragilité de nos sociétés globalisées. La pandémie qui sévit actuellement ne reconnaît ni frontières ni nationalités. C’est à ce sujet-là que sera consacrée ma prochaine chronique.

     Celle-ci – que vous lisez très probablement dans l’intimité de votre résidence! – s’en tiendra à une note positive, mais encore sous le signe de l’interconnectivité du monde. Aujourd’hui 20 mars, c’est la Journée internationale de la Francophonie. Malgré l’annulation de plusieurs activités prévues pour marquer cette date, rien ne nous empêche de profiter de l’occasion pour mieux comprendre les dynamiques de l’univers francophone auquel appartiennent nos communautés néo-écossaises.

Le 1er mars 2020,
     Emma Ross et Josh Harrison
     de Clam Point
     ont donné naissance à une fille.

Le 5 mars 2020,
     Shelby et Marc LeBlanc
     de Yarmouth
     ont donné naissance à un fils.