Sylvie Larocque

Et si la Rive-Sud jasait

RIVE-SUD : Nous voici, nous voilà, une nouvelle chronique mensuelle qui fait jaser la région de la Rive-Sud. Des nouvelles, des annonces, des histoires et j’en passe; à cette chronique va se rattacher une fois par mois une série qui se nomme Je viens d’ici. On y présentera des athlètes, des étudiants, des artistes, des professeurs et des gens de la communauté. De belles découvertes à prévoir.

     Après une rentrée scolaire remplie de nouvelles aventures et un automne à la météo fort changeante, nous voici à l’aube du temps des fêtes. Les concerts de Noël, les achats de cadeaux, la préparation des fricots et des pâtés à la viande en passant par la râpure et tout ce qui garnira la table de réception... Et bien sûr suivra ensuite la nouvelle année.

     L’année 2020 : il y a quelques années, alors que je mesurais deux ananas et trois pommes de haut, j’avais imaginé des autos volantes, des immeubles en acier spécial et des trucs que je n’arrivais même pas à concevoir et qui me permettait de rêver.

     Nous y sommes presque, WOW. Une respiration et voilà, le temps s’envole comme la fumée des cheminées par un temps venteux.

     Durant ce dernier mois de l’année 2019, arrêtez-vous, prenez du temps pour vous et les gens que vous aimez. Offrez un café à quelqu’un qui en a besoin et dites merci pour toutes les gratitudes que vous vivez.

     De la Rive-Sud à vous tous, joyeuses fêtes, amour et santé.