Therese Marie Aucoin 1er septembre 1942 – 21 mai 2020

Rosie Aucoin-Grace
C’est avec un cœur lourd que nous annonçons le décès paisible de notre mère Therese Marie Aucoin, âgée de 77 ans au Centre de santé communautaire Sacré-Cœur à Chéticamp, survenu le 21 mai 2020. Née à Point Cross le 1er septembre 1942, elle était la fille de feu William (à Marcellin à Romuald Doucet et Olive Aucoin) et Helen Rose (à Thomas Doucette et Margaret Brewer).

Le dévouement de maman et papa l’un à l’autre a été une source d’inspiration pour notre famille. Ils se sont mariés le 26 décembre 1959 et ont vécu de nombreuses épreuves et tribulations au fil des ans, mais rien n’était plus fort que leur lien d’amour. Papa travaillait souvent loin de la maison et quand la fin de semaine arrivait, c’était une joie de les voir réunis. Ils ont travaillé très dur, mais n’ont jamais manqué d’aller danser tous les samedis soirs. Ils ont gardé de bons souvenirs de leur séjour à leur maison familiale à Saint-Joseph-du-Moine, où maman prenait plaisir de regarder par la fenêtre de leur cuisine, regarder les oiseaux dans les mangeoires, appréciait son jardin de fleurs et voir des aigles s’envoler sur « le lac à Dosite ». Elle avait un amour pour la nature, la ferme et bien sûr, au fil des ans, ses nombreux « fur babies ».

Notre mère avait un don extraordinaire de se connecter facilement avec les gens et de les faire sentir spécial. Il y avait toujours du thé pour la compagnie, du temps pour tous ceux qui avaient besoin d’elle et toujours de la place pour un de plus à la table. C’était une personne passionnée et gentille, qui se consacrait à prendre soin de sa famille et de ses amis.

Maman aimait les défis comme le montrait sa capacité et la passion de toujours essayer quelque chose de nouveau. Son éthique de travail a été un exemple positif pour tous ceux qui la connaissaient. Tout était possible avec elle! Elle faisait des pâtisseries pour les magasins, était une grande cuisinière (nous allons surtout manquer ses confitures délicieuses, fudge, biscuits et pâtés à la viande). Elle a coupé les cheveux, elle a fait des gâteaux de mariage, elle était couturière, elle avait d’énormes jardins qu’elle soignait et conservait autant de légumes que possible, aidait sur la ferme et pendant un certain temps elle a travaillé au restaurant Aucoin dans la cuisine. En tant que hookeuse accomplie, elle a travaillé à La Co-opérative Artisanale, un travail qu’elle aimait beaucoup. « Hooké » — qu’elle avait appris de sa mère, a été une grande partie de sa vie, en particulier les décennies qu’elle était à la maison pour élever sa famille et prendre soin de trois aînés à la maison pendant vingt-sept ans. Elle était tellement douée, concevant ses propres motifs, teindait sa laine, etc. Elle avait de commandes de travailler sur des tapis de longueur de plancher pour des gens de New York, de nombreuses commissions spéciales et bien sûr, vendu ses nombreuses pièces localement où elle ne pouvait pas fournir. Elle était bien connue pour ses tapis mettant en vedette des oiseaux et un motif spécial transmit par les générations passées, « les tapis des carreaux ». Elle a fait de beaux tapis qui sont dispersés partout dans le monde. C’était triste quand maman a dû renoncer à ce passe-temps favori en raison de sa santé défaillante.

 Même quand, au fil des ans maman a souffert plusieurs problèmes de santé, elle a toujours maintenu une attitude positive et reconnaissante. En tant que catholique fidèle, elle croyait que c’était la volonté de Dieu et disait toujours dit : « Ça pourrait toujours être pire ».

 Après un court séjour à La Résidence Acadienne en 2019, maman et papa sont devenus résidents du Foyer Père Fiset à Chéticamp. Maman est morte à la suite d’une fracture de la hanche et la chirurgie a été tout simplement trop dure sur son cœur fragile. La veille de l’opération, ses derniers mots pour nous étaient : « Je suis tellement inquiète pour papa qu’il m’a vu tomber. S’il vous plaît, assurez-vous qu’il va bien. Je ne survivrai probablement pas à cette chirurgie, mais je voulais vous dire qu’il n’y a pas de mesure qui puisse décrire combien je vous aime tous. C’est tellement maman, elle pensait toujours à nous.

Se souviendront toujours d’elle avec tendresse ; son mari bien-aimé de 61 ans, Gérard et leurs trois enfants, Rosie (Armand), Chéticamp, Robert (Judy), Saulnierville (N.-É.) et Louise (Emile), Fort McMurray, Alberta ; leurs petits-enfants, Cory, Christine (Jacques), Camille (Amy Lou), Philip (Leah), Francine (Brian) et David ; arrière-petits-enfants ; Damien, Emma, Dominic, Amy et beau-arrière-petit-enfant, Gracen Boudreau. Elle laisse aussi son frère, Marcel Doucet (Brampton) Ontario, sa belle-sœur Catherine Aucoin (Chéticamp), son beau-frère et son épouse, Philias et Laura Aucoin (Chertsey) Québec, son beau-frère Théobert Chiasson (Chéticamp) et son beau-frère Ronald Brown (Middleton) Québec. Elle manquera aussi à ses nombreux nièces et neveux, ainsi qu’à de nombreux amis. Nous ne pouvons nous empêcher de mentionner que maman manquera beaucoup à sa 2e cousine et chère amie, Dauphine Aucoin. Grâce à leur lien spécial d’amitié qui a commencé pendant leur enfance, Dauphine a toujours été une bonne appuie pour maman, surtout au cours de ces dernières années où la santé de maman se détériorait.

 Outre ses parents, elle a été prédécédée ses frères et sœurs ; Catherine Mame, Gordon, Russel et bien d’autres membres de notre famille élargie.

 Nous n’avons aucun doute que cette âme douce est maintenant un ange qui veille sur nous et a été accueilli au ciel à bras ouverts, réuni avec des êtres chers dans la paix éternelle du royaume de Dieu où elle est enfin libre de douleur et de souffrance.

 La famille tient à remercier le personnel du Foyer Père Fiset qui a rendu les derniers mois de maman en soins de longue durée aussi confortables que possible pendant son déclin rapide. De plus, un très grand merci aux nombreux médecins, infirmières et autres professionnels de la santé. La compassion et les gestes gentils envers maman et la famille au cours de son dernier voyage parmi nous, vont au-delà de l’appel du devoir et ne seront jamais oubliés.

 Notre mère était une personne très douée. Nous demandons que dans sa mémoire, vous étendiez un acte de bonté à quelqu’un qui est seul ou moins chanceux en ces temps sans précédent. 

Maman, ton amour a touché le cœur de toute notre famille. Ton dévouement et tes soins ont été les liens qui nous ont unis. Nous t’aimons et te porterons dans nos cœurs pour toujours. Tu ne seras jamais oublié Maman. Toujours dans nos cœurs. 

La crémation a eu lieu. Une messe de funérailles sera célébrée à l’église Saint-Joseph de Saint-Joseph-du-Moine et sera annoncée à une date ultérieure en raison de la pandémie de COVID-19. Les funérailles sont sous la direction de Chéticamp Funeral Services Ltd. Les condoléances peuvent être envoyées à 

www.cheticampfuneralservices.ca

Des dons commémoratifs peuvent être faits au Foyer Père Fiset ou à l’église Saint-Joseph.