Résidente du Foyer Père Fiset, Amelia (Mena) Chiasson a vécu jusqu’à l’âge de 105 ans.
Résidente du Foyer Père Fiset, Amelia (Mena) Chiasson a vécu jusqu’à l’âge de 105 ans.

La résidente du foyer Père Fiset, Amelia Chiasson, décède à 105 ans

CHÉTICAMP : Tout au long de notre voyage, nous serons nombreux à rencontrer des gens de tous horizons. Certains auront une touche spéciale et laisseront des traces dans nos cœurs et une empreinte dans ce monde. On peut certainement en dire autant de feu Amelia Chiasson de Chéticamp. Mieux connue sous le nom de « Mena ou Millie », elle avait une joie de vivre et une vision positive de la vie tout simplement contagieuse et beaucoup disent que « connaître Mena, c’était l’aimer ». Vivre jusqu’à l’âge mûr de 105 ans, autre particularité de cette dame, c’est ce qui lui a permis de vieillir avec tant de grâce et d’avoir toujours un cœur très jeune.

Amelia est décédée paisiblement le dimanche 30 août 2020 au Centre de santé communautaire du Sacré-Cœur à Chéticamp. Née le 22 août 1915 à Plateau, elle était la fille de feu Léon et de feu Hélène (Cormier) Deveau. Elle a appris très tôt que la vie a ses hauts et ses bas, mais qu’il faut persévérer et aller de l’avant. Cela a commencé avec la mort de son père alors qu’Amelia n’avait que neuf ans. Sa mère, malheureusement une jeune veuve, a vu Amelia aller vivre avec la famille de son oncle Simon Cormier à New Waterford. C’est là qu’elle a résidé pendant ses années de scolarité jusqu’à ce qu’elle termine sa 11e année. Elle est ensuite venue à Chéticamp, où, même sans aucune formation pédagogique, elle a enseigné pendant un an dans le Plateau. Ironiquement, elle a en fait enseigné à des élèves plus âgés qu’elle. Après cela, elle est retournée à New Waterford et a commencé une carrière en travaillant pour Schwartz Clothing, qui était à l’époque un magasin de vêtements pour femmes haut de gamme.


Amelia a rencontré l’amour de sa vie, Alphonse (à Dan) Chiasson et ils se sont mariés en 1943. Ils se sont installés à Chéticamp où Alphonse dirigeait et exploitait les « Cheticamp Motors » et où ils résidaient avec ses parents. Amelia s’est occupée de sa belle-famille et a élevé leur famille de quatre garçons. Pendant de nombreuses années, elle a été une « maman qui reste à la maison » qui avait toujours une boîte à biscuits pleine, et une « pièce pour une attitude de plus ». Joueuse de cartes passionnée, elle ne refusait jamais une occasion de faire une bonne partie. Elle était très impliquée dans sa communauté en tant que bénévole. Elle a établi le record d’être la première et la seule dame à avoir servi comme présidente dans l’histoire du Club des aînés Nouveaux Horizons à Chéticamp. 

 

Plus tard, une entreprise qui lui tenait à cœur a été de créer et de travailler à La Porte verte et elle a consacré une grande partie de sa vie à cette cause. Lors du 45e anniversaire de La Porte verte, c’était merveilleux de voir Amelia y participer fièrement à l’âge de 102 ans.

 

Elle a également travaillé à temps partiel pendant un certain temps au magasin de vêtements Au Coin des Dames, un poste très approprié en raison de son expérience chez Schwartz Clothing. 

 

Il n’est pas étonnant qu’une jeune fille qui a grandi dans des circonstances de survie, soit devenue une catholique si fière, une avocate du leadership, une femme extraordinaire au caractère immense et passionnée par les autres, par la vie elle-même. Elle a toujours inculqué à sa famille et à ses amis qu’il faut toujours être gentil et s’efforcer de faire de son mieux dans la vie, dans ce que l’on aime faire. Elle pensait qu’élever une famille, surtout dans une zone rurale, signifiait s’impliquer, ce qui était la clé d’une communauté prospère.

 

Amelia est entrée au Foyer Père Fiset en 2012 et a joué un rôle très actif, en participant aux activités quotidiennes. Elle avait le don de transmettre la joie à tous, en faisant de son mieux chaque jour, et son sourire pouvait égayer la journée de n’importe qui. Elle était connue pour plaisanter constamment avec le personnel et les rires étaient nombreux. La Mi-Carême ne sera certainement plus jamais la même sans Mena au petit déjeuner de crêpes qui a lieu chaque année au Foyer.

 

Il n’est rien d’autre qu’étonnant de voir quelqu’un vivre plus d’un siècle. Pensez à tous les événements mondiaux qui ont eu lieu pendant cette période. Amelia est née pendant la guerre mondiale, l’explosion de Halifax a eu lieu en 1917, l’épidémie de grippe espagnole a fait rage dans le monde entier avec une flambée au Canada en 1918, l’époque de la Grande Dépression avec le krach boursier de 1929, en 1932 le révérend R.L. MacDonald a été le premier à conduire la Cabot Trail, ce qui, à l’époque, signifiait une conduite sur un terrain assez accidenté. Le parc national des Highlands du Cap-Breton a été créé en 1936 et la Cabot Trail est devenue mondialement connue, le Canada a déclaré la guerre à l’Allemagne en 1939, le jour J en 1944 et la fin de la guerre mondiale en 1945, la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme a été créée en 1963, en 1965 Le drapeau du Canada est hissé pour la première fois sur la colline du Parlement à Ottawa, en 1969 Neil Armstrong est le premier humain à avoir marché sur la lune, en 1972 le Canada lance le premier satellite géostationnaire domestique, Anik A-1, la guerre du Golfe persique en 1990-1991, l’effondrement du World Trade Center (attaques terroristes du 11 septembre) en 2001, le mariage entre personnes du même sexe est légalisé au Canada en 2005, l’apparition du coronavirus, ou COVID-19 en 2020 et la liste continue. Amelia a vu la vie sans électricité et autres commodités dans le monde moderne d’aujourd’hui!


Amelia laisse dans le deuil ses fils, Napoléon (Marie Hélène), Chéticamp, Eric (Karen), Alabama, Tommy (Yvette), Chéticamp, et Roger (Mary Lou), Chéticamp; ses petits-enfants, Jacques Chiasson, Chéticamp, Joel (Celeste) Chiasson, Sydney, Jocelyne (Kirk) MacDougall, Hammonds Plains, Brian Chiasson, Ottawa, Kevin Chiasson, Chéticamp, Paul Chiasson, Chéticamp, Réjean Chiasson, Chéticamp, et Ronelle Chiasson, Port Hood; arrière-petits-enfants, Ian Chiasson, Chéticamp, Eli Chiasson, Sydney, et Noé Chiasson, Sydney; belle-sœur, Kay Deveau, Oxford, N. S. Son mari Alphonse Chiasson, ses frères Auguste, Simon, Tim et Paul, ses sœurs Louise Murray, Mary Ellen Hefferman et Catherine Cowan l’ont précédée dans la tombe.

 

Les visites ont eu lieu le mercredi 2 septembre au salon funéraire de Chéticamp. La messe de funérailles a été célébrée le 3 septembre 2020 (famille seulement) à 10 h 30 à l’église St-Pierre de Chéticamp, avec le Père Pierre Antoine St-Cyr officiant. Enterrement dans le cimetière paroissial. Les dons peuvent être faits au Foyer Père Fiset, département des activités.