Kylie Brownell, nouvelle entrepreneure dans la région de Tusket.
Kylie Brownell, nouvelle entrepreneure dans la région de Tusket.

Kylie Brownell se prépare pour l’ouverture du restaurant Wild Roots

Norbert LeBlanc
TUSKET : La communauté de Par-en-Bas est ravie d’apprendre que Kylie Brownell se prépare à ouvrir un nouveau restaurant à Tusket situé dans le bâtiment Garian. Le nouveau restaurant sera connu comme Wild Roots et le restaurant sera situé dans l’édifice de l’ancien restaurant La T’chuisine qui a fermé ses portes à l’automne 2020.

Mme Brownell, âgé de 30 ans, une Acadienne de la région, est originaire de Pubnico-Ouest-le-Bas. Elle est la fille de Weldon et Patti d’Entremont. Ses études scolaires ont eu lieu à l’École Pubnico-Ouest et à l’École secondaire de Par-en-Bas (ESPB), et par la suite, elle s’est rendue au Collège communautaire NSCC, campus d’Ackerley à Dartmouth. Elle a suivi une formation en arts culinaires et a reçu son diplôme en art culinaire en 2010. En 2012, elle a obtenu son titre de cuisinière Sceau rouge, ce qui lui permet de jouer un rôle de direction dans le secteur de la restauration.   


Pendant une période de 10 ans, Mme Brownell a travaillé dans les restaurants dans la région métropolitaine d’Halifax. Elle a même participé à l’ouverture de cinq restaurants dans celle région, une expérience qui lui a sans doute préparé pour l’ouverture de son propre restaurant à Tusket. Elle nous a dit qu’elle et son mari avaient déménagé à Edmonton en Alberta l’an dernier. Son mari, qui était membre des Forces canadiennes, avait accepté un transfert dans l’ouest du pays et elle a décidé de l’accompagner et s’est rapidement trouvé un emploi dans l’industrie. Après un an, elle et son mari ont pris la décision que le temps était propice de retourner à leurs racines et ils ont cherché un endroit pour ouvrir un restaurant dans le sud-ouest. Son mari n’est plus membre des Forces canadiennes et il est inscrit au collège communautaire Burridge, d’où il suit une formation en affaires.   


Depuis son retour, Mme Brownell a organisé des repas spéciaux pour les gens locaux et maintenant, avec son équipe qui occupe le nouvel espace depuis le 1er février, ils se préparent à ouvrir Wild Roots. Elle espère ouvrir son restaurant au public au cours du mois d’avril 2021.   


Mme Brownell nous a informés qu’elle souhaite offrir un service fin cuisine à ses clients. En attendant l’ouverture de son restaurant, elle s’est engagée à créer des partenariats avec des industries locales, telles que la ferme d’huîtres de Nolan d’Eon et Inshore Fisheries Ltd. Elle considère ce partenariat comme une bonne occasion d’apporter une valeur ajoutée aux industries locales.   


Elle s’attend à servir le dîner et le souper dans son restaurant. Le déjeuner sera un régal, un moment de détente et le dîner une expérience plus raffinée. Kylie Brownell s’organise pour proposer des dîners avec sept choix d’entrées et de repas. Parmi les plats qui figureront sur son menu, on trouvera : confit de canard, flétan, côtelettes de porc fumées, gnocchi de ravioli maison entre autres. Elle a fini son entrevue en notant que la pandémie nous entoure toujours et qu’elle est prête à s’adapter aux réalités. Elle s’attend d’embaucher sept employés et elle va continuer fournir des services de restauration pour les mariages dans la région.