À quel point vos aliments sont-ils transformés?

EN : Les calories que nous consommons d’aliments ultra-transformés ont doublé au cours des 70 dernières années, passant de 24 % à 54 %. Ce n’est pas surprenant puisque ces aliments sont étiquetés, emballés et publicisés de manière très astucieuse.

     Les aliments ultra-transformés sont riches en gras saturés, en sucre et en sel. Ce type d’alimentation renferme une faible valeur nutritive, étant aujourd’hui le principal facteur de risque de décès au Canada.

     « Plus nous consommons d’aliments ultra-transformés, moins nous avons de place dans notre alimentation pour des aliments entiers et peu transformés », explique Carol Dombrow, nutritionniste et consultante en nutrition à Cœur + AVC.

     Mais les aliments transformés sont-ils tous équivalents?

     Pour mieux comprendre les aliments transformés, un système de classification appelé NOVA a été élaboré par un groupe international de scientifiques et de chercheurs spécialisés en alimentation. Ce système sépare les aliments en plusieurs catégories, dont les suivantes :

     Aliments non transformés ou peu transformés : pensez aux légumes, aux céréales, aux légumineuses, aux fruits, aux noix, aux viandes, aux fruits de mer, aux herbes, aux épices, à l’ail, aux œufs et au lait. Faites de ces vrais aliments entiers la base de votre alimentation.

     Aliments transformés : lorsque des ingrédients tels que des huiles, le sucre ou le sel sont ajoutés aux aliments et que ceux-ci sont emballés, cela produit des aliments transformés. Le pain simple, le fromage, le tofu, et le thon ou les haricots en conserve en sont des exemples. Ils sont pratiques et vous aident à préparer des repas nutritifs.

     Aliments ultra-transformés : près de la moitié de nos calories proviennent des aliments ultra- transformés. Ceux-ci passent par de multiples transformations, contiennent de nombreux ingrédients ajoutés et sont très modifiés. Des exemples comprennent les boissons gazeuses, les croustilles, le chocolat, les céréales sucrées à déjeuner, les soupes emballées, les pépites de poulet, les hot-dogs et les frites.

     Nous tenir loin des aliments ultra-transformés et nous assurer que notre régime alimentaire est équilibré, et axé sur les aliments entiers nous aidera à prévenir les maladies chroniques, notamment les maladies du cœur, l’AVC et l’obésité. Consultez le site coeuretavc.ca pour en savoir plus.