Quelques ajustements simples peuvent être mis en place afin de favoriser une bonne posture de travail.
Quelques ajustements simples peuvent être mis en place afin de favoriser une bonne posture de travail.

Télétravail : comment aménager son espace?

FRANCOPRESSE : Des milliers de Yukonais font aujourd’hui l’expérience du télétravail, sans forcément y avoir été préparés. Deux ergothérapeutes livrent leurs conseils pour aménager efficacement un espace de travail à la maison.

     Les mesures de distanciation physique et d’isolement volontaire préconisées par le médecin-hygiéniste en chef du Yukon, le docteur Brendan Hanley, ont contraint de nombreux employés à travailler à la maison presque du jour au lendemain. Plusieurs n’étaient pas préparés à cette éventualité et ne disposaient pas d’un espace spécialement aménagé pour le télétravail : ordinateurs portables et claviers ont envahi les tables de salon, tandis que le canapé est devenu la nouvelle chaise de bureau pour certains.

     Pourtant, un environnement de travail adapté est essentiel pour prévenir les douleurs lombaires, les tendinites et les autres troubles musculosquelettiques, expliquent Vasco Sequeira et Jessica Guerette, ergonomistes à Whitehorse. Tous deux se veulent rassurants : quelques ajustements simples peuvent être mis en place afin de favoriser une bonne posture devant son écran et ainsi éviter les risques de blessures.

     Bien s’équiper

     « L’ordinateur portable est mal adapté pour le travail prolongé, souligne Jessica Guerette. Lorsqu’on travaille sur une table de cuisine avec son ordinateur portable, l’écran va généralement être trop bas. On va se pencher en avant et adopter une mauvaise posture. C’est pourquoi il est important de se doter, si possible, d’un écran, d’une souris et d’un clavier séparés de l’ordinateur portable. Cela va permettre d’adapter la hauteur de l’écran afin de garder la tête et le dos droits. »

     Investir dans une chaise ergonomique est également une bonne idée, comme l’explique Vasco Sequeira : « Si l’on doit rester assis huit heures d’affilée sur une même chaise, il est important qu’elle soit confortable et adaptée à notre morphologie. Il sera plus facile de maintenir une bonne posture avec une bonne chaise». Notons qu’il est parfois possible de demander à son employeur de prendre en charge le cout ou de récupérer celle qui se trouve sur notre lieu de travail pour la ramener à la maison.

     Quelques ajustements simples peuvent être mis en place afin de favoriser une bonne posture de travail.

     Améliorer sa posture

     Prendre régulièrement de courtes pauses est également un bon moyen de lutter contre la fatigue musculaire. « Toutes les heures, il faut se lever et marcher quelques minutes, conseille Vasco Sequeira. Le corps humain n’est pas fait pour rester dans la même position durant de longues périodes. Les muscles se raccourcissent ou au contraire s’allongent de manière non naturelle. Il est nécessaire de rééquilibrer ça ».

     « C’est important de prendre le temps de s’étirer plusieurs fois dans la journée, confirme Jessica Guerette. Faire quelques pas, se préparer un café ou regarder par la fenêtre permet également de lutter contre la fatigue visuelle, de se détacher de son écran quelques minutes ».

     Un guide pratique complet de conseils ergonomiques est disponible à cette adresse : https://entrac.ca/wp-content/uploads/2020/03/Guide-Ergonomie-teletravail-temporaire-par-Entrac.pdf.

     Le Yukon Posture Institute organise aussi des consultations ergonomiques à distance. Pour les contacter : info@yukonpostureinstitute.com

Pour de nombreuses personnes de notre comté, vivre en ces temps d’isolement ou de distanciation sociale est un tout un changement de style de vie, un défi et c’est carrément ennuyant! Certains des musiciens de notre village de Chéticamp ont décidé d’égayer la vie des gens en se produisant en direct de leur domicile et en diffusant sur les médias sociaux. Des milliers d’auditeurs d’ici et d’ailleurs ont écouté ces diffusions qui ont permis d’alléger un peu cette période difficile. De pouvoir entendre des artistes de ce calibre sans quitter le confort de son propre foyer, c’était un véritable régal!

PETIT-RUISSEAU : Afin de limiter la propagation de la maladie à coronavirus COVID-19 au sein de la population et conformément aux directives des gouvernements fédéral et provincial en ce qui concerne l’éloignement social, la municipalité de Clare suspend les services suivants :

HALIFAX: Le docteur Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le premier ministre Stephen McNeil et le ministre de la Santé et du Mieux-être, Randy Delorey, ont annoncé le 18 mars, des mesures supplémentaires pour prévenir la propagation de la maladie COVID-19 et pour augmenter la capacité d’intervention du système de santé.

ISLE MADAME : Au 20 mars, aucun cas de la COVID-19 (maladie à coronavirus) n’est connu dans la région de l’Isle Madame et de Richmond. Les gens de l’Isle Madame et des environs souhaitent maintenir le statu quo et que personne ne soit atteint de ce méchant et virulent virus qui se propage à une vitesse foudroyante et alarmante. Oui, il n’est pas exagéré de dire que la situation déstabilise et crée des ennuis. Si l’inconnu fait souvent peur, voilà que la situation actuelle n’a pas de précédent pour les gens d’ici, et ce, ni chez les jeunes ni chez les plus âgés.

PAR-en-BAS : Les nouvelles dans le Sud-Ouest comme sur le reste de la planète sont concentrées sur la pandémie du coronavirus. Une pandémie se définit comme une épidémie qui s’étend à la quasi-totalité d’une population d’un continent ou de plusieurs continents. Cette épidémie a commencé en Chine et il parait qu’à l’heure actuelle, elle s’est propagée à travers le monde. Le jour où cet article a été rédigé, il y avait trois cas confirmés et neuf cas probables de coronavirus de rapportés en Nouvelle-Écosse, cependant le médecin-conseil en chef de la Nouvelle-Écosse a prédit que notre province ne sera pas exemptée indéfiniment de cette pandémie.

C’est avec grande fierté que l’Équipe d’alphabétisation Nouvelle-Écosse vous invite au lancement national de la Plateforme canadienne de formation à distance pour adultes francophones qui aura lieu le mercredi 25 mars 2020 à 13 h au Centre de l’entrepreneuriat Louis-E.-Deveau de l’Université Sainte- Anne, à la Pointe-de-l’Église, en Nouvelle-Écosse. (Cet événement sera rappor té à une date ultérieure en raison de COVID-19)

POINTE-de-l’ÉGLISE : Le Comité organisateur du Congrès Mondial Acadien 2024 (COCMA) et la Société nationale de l’Acadie (SNA) ont signé le protocole d’entente pour le prochain Congrès Mondial Acadien (CMA). La signature a eu lieu à l’Université Sainte-Anne le mardi 10 mars. Louise Imbeault, présidente de la SNA, organisme gardien de la pérennité du CMA, et Allister Surette, président du COCMA 2024, ont procédé à la signature.

Le Réseau Santé Nouvelle-Écosse a mis un accent particulier sur les besoins des membres de la communauté en 2019, avec des consultations dans les communautés acadiennes et francophones de la province, le lancement d’un répertoire de professionnels de la santé francophones, et une série d’activités à travers la Nouvelle-Écosse pour les personnes aidantes.

OTTAWA (ON) : La population canadienne vieillit vite. Les personnes âgées constituent une part croissante de la société et la tendance devrait se maintenir pour les 50 prochaines années, posant d’importants défis en matière de santé et d’économie.