Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil et le Dr. Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.
Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil et le Dr. Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.

La Nouvelle-Écosse annonce quatre autres décès et 55 nouveaux cas de COVID-19

HALIFAX : En date du 23 avril, la Nouvelle-Écosse annonce quatre nouveaux décès liés à la COVID-19, portant le total à 16. Trois des décès sont survenus au centre de soins de longue durée Northwood dans la Municipalité régionale d’Halifax, et le quatrième est survenu à l’établissement de soins Harbourstone Enhanced Care à Sydney.

     « Nous éprouvons beaucoup de peine pour ceux qui ont perdu un être cher à cause de la COVID-19, a déclaré le premier ministre Stephen McNeil. Tous les Néo-Écossais adressent leurs condoléances aux familles et aux amis des personnes décédées, et les assurent de leur soutien. Tout le système de soins de santé s’est rallié autour de Northwood et nous continuons de fournir soutien et conseils à tous les établissements de soins de longue durée afin de lutter contre ce virus. »

     Aujourd’hui, la Nouvelle-Écosse compte 827 cas confirmés de COVID-19. Cinquante-cinq nouveaux cas ont été dépistés mercredi 22 avril.

     Mercredi 22 avril, les techniciens du laboratoire de microbiologie du Centre des sciences de la santé QEII ont analysé 921 tests effectués sur des Néo-Écossais. Le laboratoire fonctionne 24 heures par jour. La Nouvelle-Écosse a effectué plus de tests de détection de la COVID-19 par habitant que toute autre province.

     Au 22 avril, dix foyers agréés de soins de longue durée et établissements non agréés pour les aînés en Nouvelle-Écosse comptent des cas de COVID-19, soit 158 résidents et 79 employés.

     Bien que la plupart des cas en Nouvelle-Écosse soient liés à un voyage ou à un cas précédent, il y a maintenant transmission dans la communauté. C’est pourquoi nous avons retiré les voyages comme critère de test de dépistage de la COVID-19.

     La liste des symptômes que nous examinons a récemment été élargie. Si vous présentez au moins deux des symptômes suivants, consultez le https://811.novascotia.ca/fr pour déterminer si vous devez appeler le 811 pour une évaluation plus approfondie :

-  une fièvre;

-  une nouvelle toux ou une toux
   qui s’aggrave;

-  un mal de gorge;

-  un écoulement nasal;

-  des maux de tête.

     Jusqu’à présent, la Nouvelle-Écosse a obtenu 23 731 résultats négatifs au test, elle compte 827 cas confirmés de la COVID-19 ainsi que 16 décès. L’âge des personnes touchées va de moins dedixansàplusde90ans. Actuellement, dix personnes sont hospitalisées, dont quatre aux soins intensifs. Trois cent cinquante-huit personnes se sont rétablies et leur cas de COVID-19 est considéré comme étant résolu. Les cas ont été répertoriés dans toutes les régions de la province. Une carte et une présentation graphique des données sur les cas de COVID-19 sont disponibles au https://novascotia.ca/coronavirus/data/fr

     Les responsables de la santé publique travaillent actuellement à identifier les personnes qui auraient eu un contact étroit avec les personnes ayant un cas confirmé et à leur faire subir un test. Ces gens qui ont un cas confirmé doivent s’isoler à la maison et éviter le public pendant 14 jours.

     Toute personne qui a voyagé à l’extérieur de la Nouvelle-Écosse doit s’isoler à la maison pendant 14 jours. Comme toujours, toute personne qui présente des symptômes d’une maladie respiratoire aiguë doit limiter ses contacts avec d’autres personnes jusqu’à ce qu’elle se sente bien.

     Il est maintenant plus important que jamais pour les gens de la Nouvelle-Écosse de respecter strictement les ordonnances et les directives en matière de santé publique, soit adopter de bonnes mesures d’hygiène, rester à une distance de deux mètres ou six pieds les uns des autres, limiter les rassemblements essentiels à cinq personnes ou moins, et rester à la maison dans la mesure du possible.

 OTTAWA : Lorsqu’on écrira l’histoire de la pandémie de COVID-19 au Canada, la plupart deschapitres sedéroulerontdansles établissements de soins de longue durée. Au début mai, l’Institut national sur le vieillissement de l’Université Ryerson de Toronto estimait que 82 % des quelque 6 000 décès reliés à la COVID-19 au Canada sont survenus dans ces établissements. La quasitotalité des victimes est des résidents alors que seulement quelques membres du personnel en sont morts.

 FRANCOPRESSE : Depuis le début de la pandémie de COVID-19, il est devenu clair que la découverte d’un vaccin est la seule façon de vaincre le coronavirus qui cause cette maladie. Mais pour qu’un vaccin élimine la COVID-19, il faut que la grande majorité des citoyens se fasse vacciner. Or, un sondage Léger effectué du 24 au 26 avril dernier indiquait que seulement 60 % des Canadiens et Canadiennes voudraient recevoir l’éventuel vaccin, alors que 40 % affirment que l’inoculation ne devrait pas être obligatoire. Et pire encore, un récent article nous apprenait que 15 % affirment qu’ils refuseront le vaccin.

FRANCOPRESSE : Des milliers de Yukonais font aujourd’hui l’expérience du télétravail, sans forcément y avoir été préparés. Deux ergothérapeutes livrent leurs conseils pour aménager efficacement un espace de travail à la maison.

Pour de nombreuses personnes de notre comté, vivre en ces temps d’isolement ou de distanciation sociale est un tout un changement de style de vie, un défi et c’est carrément ennuyant! Certains des musiciens de notre village de Chéticamp ont décidé d’égayer la vie des gens en se produisant en direct de leur domicile et en diffusant sur les médias sociaux. Des milliers d’auditeurs d’ici et d’ailleurs ont écouté ces diffusions qui ont permis d’alléger un peu cette période difficile. De pouvoir entendre des artistes de ce calibre sans quitter le confort de son propre foyer, c’était un véritable régal!

ISLE MADAME : Au 20 mars, aucun cas de la COVID-19 (maladie à coronavirus) n’est connu dans la région de l’Isle Madame et de Richmond. Les gens de l’Isle Madame et des environs souhaitent maintenir le statu quo et que personne ne soit atteint de ce méchant et virulent virus qui se propage à une vitesse foudroyante et alarmante. Oui, il n’est pas exagéré de dire que la situation déstabilise et crée des ennuis. Si l’inconnu fait souvent peur, voilà que la situation actuelle n’a pas de précédent pour les gens d’ici, et ce, ni chez les jeunes ni chez les plus âgés.

HALIFAX: Le docteur Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le premier ministre Stephen McNeil et le ministre de la Santé et du Mieux-être, Randy Delorey, ont annoncé le 18 mars, des mesures supplémentaires pour prévenir la propagation de la maladie COVID-19 et pour augmenter la capacité d’intervention du système de santé.

PETIT-RUISSEAU : Afin de limiter la propagation de la maladie à coronavirus COVID-19 au sein de la population et conformément aux directives des gouvernements fédéral et provincial en ce qui concerne l’éloignement social, la municipalité de Clare suspend les services suivants :

PAR-en-BAS : Les nouvelles dans le Sud-Ouest comme sur le reste de la planète sont concentrées sur la pandémie du coronavirus. Une pandémie se définit comme une épidémie qui s’étend à la quasi-totalité d’une population d’un continent ou de plusieurs continents. Cette épidémie a commencé en Chine et il parait qu’à l’heure actuelle, elle s’est propagée à travers le monde. Le jour où cet article a été rédigé, il y avait trois cas confirmés et neuf cas probables de coronavirus de rapportés en Nouvelle-Écosse, cependant le médecin-conseil en chef de la Nouvelle-Écosse a prédit que notre province ne sera pas exemptée indéfiniment de cette pandémie.

C’est avec grande fierté que l’Équipe d’alphabétisation Nouvelle-Écosse vous invite au lancement national de la Plateforme canadienne de formation à distance pour adultes francophones qui aura lieu le mercredi 25 mars 2020 à 13 h au Centre de l’entrepreneuriat Louis-E.-Deveau de l’Université Sainte- Anne, à la Pointe-de-l’Église, en Nouvelle-Écosse. (Cet événement sera rappor té à une date ultérieure en raison de COVID-19)

POINTE-de-l’ÉGLISE : Le Comité organisateur du Congrès Mondial Acadien 2024 (COCMA) et la Société nationale de l’Acadie (SNA) ont signé le protocole d’entente pour le prochain Congrès Mondial Acadien (CMA). La signature a eu lieu à l’Université Sainte-Anne le mardi 10 mars. Louise Imbeault, présidente de la SNA, organisme gardien de la pérennité du CMA, et Allister Surette, président du COCMA 2024, ont procédé à la signature.

Le Réseau Santé Nouvelle-Écosse a mis un accent particulier sur les besoins des membres de la communauté en 2019, avec des consultations dans les communautés acadiennes et francophones de la province, le lancement d’un répertoire de professionnels de la santé francophones, et une série d’activités à travers la Nouvelle-Écosse pour les personnes aidantes.

OTTAWA (ON) : La population canadienne vieillit vite. Les personnes âgées constituent une part croissante de la société et la tendance devrait se maintenir pour les 50 prochaines années, posant d’importants défis en matière de santé et d’économie.