Norbert LeBlanc reçoit le vaccin Pfizer à Yarmouth.  
Norbert LeBlanc reçoit le vaccin Pfizer à Yarmouth.  

Content d’avoir reçu la première dose du vaccin Pfizer

Norbert LeBlanc
YARMOUTH : Après plusieurs mois d’attentes, nous, mon épouse et moi-même avons reçu les nouvelles que nous pouvions recevoir notre première dose du vaccin contre la COVID-19. Pour recevoir ce vaccin, il a fallu attendre que notre cohorte, ceux et celles qui se trouvait entre les âges de soixante-dix et soixante-quatorze puisse faire la demande de s’inscrire afin de recevoir le vaccin. Nous nous sommes inscrits en ligne en utilisant le site web https://novascotia.ca/coronavirus/book-your-vaccination-appointment/fr/. Nous avons reçu la confirmation de nos rendez-vous à 7 h du matin le vendredi 2 avril. Nos rendez-vous ont été coordonnés pour avoir lieu à une clinique au campus Burridge du collège communautaire à Yarmouth.

Nous étions très contents de nous rendre à cette clinique à Yarmouth pour une variété de raisons. Cette clinique est centrale dans notre région et facile à trouver. Vu que les étudiants ne sont pas présents en personne, il y avait du stationnement pour un grand nombre de véhicules. Nos rendez-vous ont eu lieu à 16 h et à 16 h 10. Nous avons été chaleureusement accueillis à l’entrée centrale du gymnase, site des vaccinations. Suite à notre entrée, mon épouse et moi nous sommes rendus à une table d’inscription. Il n’y avait pas d’attente et j’ai été agréablement surpris de pouvoir m’inscrire avec une Acadienne, une professionnelle de la santé qui était ancienne élève d’une école dont j’ai passé une grande partie de ma carrière. Cette ancienne étudiante m’a orientée envers une table que j’ai dû m’asseoir pour recevoir ma piqûre. Cette infirmière était une Acadienne, une autre ancienne élève d’y a plusieurs années. Et encore une fois lorsque j’ai demandé à un employé de la clinique de prendre ma photo, j’ai constaté que lui aussi était un professionnel de la santé et un ancien élève de ma carrière comme administrateur scolaire. Quelle belle expérience de me faire servir par trois Acadiens, qui m’ont fait réfléchir à ma carrière du passé.


Suite à la réception du vaccin, les personnes qui ont été vaccinées ont été demandées de s’asseoir pour une période afin de contrôler des réactions qui auraient pu avoir lieu. Nous avons été demandés au moins trois fois, ai nous nous sentions bien. Nous avons apprécié la politesse et le souci des employés et des bénévoles.


La coordination des cliniques pour l’administration des vaccins en Nouvelle-Écosse a été une tâche assez lourde pour le ministère de la Santé et du Mieux-être. Des cliniques ont été organisées pour les travaillants en santé; pour les aînés dans les foyers de soins à long terme, dans les cliniques communautaires, dans les pharmacies, dans des cliniques des prestataires de soins primaires et dans des cliniques pour les Premières nations.


Dans notre province, il y a trois vaccins qui ont été approuvés par Santé Canada. Ces trois vaccins sont Pfizer, Moderna et AstraZeneca. Ceux et celles qui reçoivent ces vaccins doivent recevoir une deuxième dose après 105 jours.


Le déroulement de ces vaccins semble avancé à un rythme impressionnant. En date du 13 avril, 126 296 Néo-Écossais avaient reçu leur première dose, ce qui représente 12,9 % des Néo-Écossais et 31 294 Néo-Écossais avaient reçu leur deuxième dose.