Chantal Pottier, nouvelle gérante du Centre médical de Clare.  
Chantal Pottier, nouvelle gérante du Centre médical de Clare.  

Chantal Pottier, nouvelle directrice du Centre médical de Clare

Richard Landry
METEGHAN-CENTRE : Chantal Pottier, originaire de Belleville, est la nouvelle gérante du Centre médical Lionel-J.-d’Entremont à Meteghan Centre. Elle remplace Janice Bilodeau qui a occupé le poste depuis l’ouverture du Centre en 2008 jusqu’au premier mai dernier.

Stéphane Cyr, directeur général de la municipalité de Clare, en a fait l’annonce récemment. « Nous sommes sûrs qu’elle possède l’expérience et le savoir-faire requis pour ce poste avec succès. Nous voudrions également remercier Janice Bilodeau pour ses nombreuses années d’engagement et de professionnalisme au Centre de santé de Clare. Nous lui souhaitons nos meilleurs vœux pour sa retraite. »


Dans ses nouvelles fonctions de gérante, Chantal est responsable du fonctionnement administratif, de la planification du Centre et de la supervision des employés municipaux au Centre de santé. Ses fonctions comprennent aussi la collaboration et le soutien des médecins sur les questions reliées à leur pratique. Relevant directement du directeur général de la municipalité, elle fera partie de l’équipe de haute direction municipale et sera l’agente de liaison entre le Centre de santé et la municipalité de Clare. 


« Je suis ravie d’assumer le rôle de gestionnaire et de suivre les pas de Janice qui a maintenu un service d’excellence ici au Centre, selon la nouvelle gérante. J’apporte une passion avec moi aussi pour les soins axés sur les patients et je m’efforcerai d’assurer que le Centre continue à être un champion en soins de santé pour notre communauté. »


Infirmière, Chantal Pottier a œuvré auprès du Victorian Order of Nurses (VON) à Halifax, Ottawa et au comté de Digby et a servi pendant deux ans au foyer Nakile à Glenwood. Elle détient un baccalauréat ès sciences infirmières de l’université Dalhousie. Auprès du VON, elle a collaboré avec les fournisseurs de soins de santé locaux et le soutien communautaire afin d’évaluer les lacunes et les modes de traitement aux patients et de coordonner des soins plus attentionnés des patients.


Elle travaille avec quatre médecins à plein temps et un à temps partiel au Centre. Les efforts de recrutement de nouveaux médecins se poursuivent, selon elle. Elle dit vouloir améliorer le contact avec la communauté pour travailler surtout autour de la situation du virus COVID-19. 


« Nous avons recommencé à faire du travail routine. La plupart, environ 75 %, des consultations avec les médecins se font par téléphone et le reste en personne si on en a vraiment besoin. Il y aura plus d’ouvertures selon les règlements de la province », selon elle.