Le Réseau Santé Nouvelle-Écosse a mis un accent particulier sur les besoins des membres de la communauté en 2019, avec des consultations dans les communautés acadiennes et francophones de la province, le lancement d’un répertoire de professionnels de la santé francophones, et une série d’activités à travers la Nouvelle-Écosse pour les personnes aidantes.

     Tournée des communautés acadiennes et francophones

     L ’organisme a mené une série de consultations auprès de la communauté en mars et novembre 2019 dans les régions de Par-en-Bas, la Baie Sainte-Marie, Chéticamp, Sydney, Isle Madame, la Vallée, la Rive-Sud, Truro et Pomquet, en partenariat avec la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse. Les rencontres avaient pour but de consulter les divers acteurs dans les communautés sur les enjeux liés à l’accès aux services de santé en français et comprendre certains enjeux particuliers tels que l’accès aux services d’interprétation, afin de mettre à jour les recommandations issues des consultations tenues dix ans plus tôt. Les participants ont souligné la pénurie de professionnels de la santé, le manque de renseignements sur les ressources existantes et les enjeux liés à la santé mentale chez les jeunes. Un rapport sur les consultations sera publié sous peu.

OTTAWA (ON) : La population canadienne vieillit vite. Les personnes âgées constituent une part croissante de la société et la tendance devrait se maintenir pour les 50 prochaines années, posant d’importants défis en matière de santé et d’économie.

     Ce 17 septembre, soit deux semaines avant la Journée nationale des ainés du 1er octobre, Statistique Canada dévoilait ses Projections démographiques. Publiés tous les cinq ans, ces résultats se fondent sur les données les plus récentes du recensement.

     Les compteurs s’emballent. En 2016, le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus a dépassé le nombre d’enfants de 14 ans et moins pour la première fois de l’histoire du pays, rappelle l’étude. Leur proportion devrait augmenter encore pour atteindre jusqu’à 30 % de la population en 2068, dans un scénario de vieillissement rapide. Les 80 ans et plus pourraient quant à eux passer de 1,6 million actuellement à 5 ou 6 millions en 2068. Enfin, le nombre de centenaires atteindrait un sommet inédit à l’horizon 2065.