Zach Churchill.
Zach Churchill.

Une entrevue avec Zach Churchill

Norbert LeBlanc
YARMOUTH : Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a eu une conversation avec Zach Churchill le mercredi 6 janvier dernier. Pendant cette conversation, Zach Churchill, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. Il nous a partagé ses réflexions sur les événements de la dernière année, aussi que ses souhaits pour l’année courante. Cette entrevue a été réalisée par l’entremise d’une conversation téléphonique et les réalités de la pandémie actuelle semblent être la raison pour ne pas se rencontrer en personne.

La pandémie : M. Churchill a déclaré qu’il est très content de la gestion de la pandémie de la part du gouvernement provincial. Il a louangé les stratégies proposées par Santé publique Nouvelle-Écosse et adoptées comme politique par le gouvernement provincial. Il est de l’opinion que le gouvernement provincial a agi avec force et conviction et il a loué le style de leadership de Stephen McNeil dans la coordination de ce dossier.


L’éducation et la pandémie : Zach Churchill est responsable d’un des plus grands ministères du gouvernement provincial. Il nous a confié que la gestion du système scolaire et du secteur de la petite enfance était très différente au printemps 2020 en comparaison avec l’automne 2020. Il a coordonné la fermeture des écoles et des centres de la petite enfance dans la province. Il est particulièrement content de rapporter que l’apprentissage en ligne et l’apprentissage en personne a semblé répondre aux besoins créés par la pandémie. M. Churchill a été très clair, que selon lui, les élèves et les enseignants vont mieux réussir quand ils sont dans les écoles.


En ce qui regarde à la rentée des classes à l’automne, il a avoué qu’il y avait beaucoup d’anxiété et de stresse de la part des élèves, des enseignants, et des parents et après la première semaine de retour en classe, il semblait avoir plus de calme dans le système scolaire. Il est très content des efforts des élèves et des enseignants qui ont accepté de travailler avec de nouveaux défis, tels que la distanciation, le port de masque, et la désinfection en autres


La direction du Parti libéral : Zach Churchill nous a informé que trois de ses collègues, Iain Rankin, Randy Delorey et Labi Kousoulis se sont présentés pour remplacer Stephen McNeil. M. Churchill est de l’opinion que ces trois personnes ont toutes des hautes compétences pour devenir premier ministre de la province. Il nous a quand même indiqué qu’il a l’intention d’appuyer la candidature de Iain Rankin, l’ancien ministre des terres et forêts. M. Rankin, un député bilingue, a été le représentant de la Nouvelle-Écosse pour l’association parlementaire francophone de 2014 à 2017.


Les pêcheries : Zach Churchill a exprimé ses regrets envers le dossier des pêcheries, surtout les confrontations qui existent entre les pêcheurs commerciaux et les pêcheurs autochtones. Ces confrontations ont affecté les pêcheurs aux homards dans le district LF 34. Il est de l’opinion que les négociations entre les pêcheurs et les autochtones devraient se réaliser avec le ministère de Pêches et Océans et avec l’Assemblée des chefs. Il n’est pas d’accord de négocier avec une personne qui représente les autochtones, car, il préconise une négociation avec l’Assemblée des premières nations.


Priorités pour 2021 : Il espère que l’année scolaire pourrait continuer sans interruption causée par la COVID-19. Il a hâte de voir l’arrivée et la distribution de vaccin en Nouvelle-Écosse. Il a noté que c’est très important que la Nouvelle-Écosse se prépare et lance un projet de reprise économique. Il a noté que la province de la Nouvelle-Écosse a investi des sommes d’argent importantes dans les secteurs de santé et de développement économique. Il est convaincu qu’il faut que la société s’entoure d’une bonne santé physique afin de réaliser son développement économique.