Tim Doucette, propriétaire de l’observatoire à Quinan.
Tim Doucette, propriétaire de l’observatoire à Quinan.

Tim Doucette fait une présentation au Conseil municipal d’Argyle

Norbert LeBlanc
QUINAN : Lors de la dernière réunion du conseil municipal d’Argyle, Tim Doucette, un astrologue amateur, résidant de Quinan dans la municipalité d’Argyle, a fait une présentation devant sept des conseillers municipaux d’Argyle.

     Acadien fier de ses origines, Tim Doucette est le propriétaire d’un observatoire situé sur le chemin Frotten à Quinan. Ouvert depuis trois ans seulement, l’observatoire attire toujours un nombre croissant de visiteurs et de touristes. Tim Doucette dit d’ailleurs qu’en 2018 le nombre de visiteurs a doublé par rapport aux trois dernières années. Il est fier de dire que 500 touristes se sont rendus à Quinan pour écouter sa présentation et vivre une expérience de ciel étoilé.

     Le Courrier de la Nouvelle-Écosse s’est aussi rendu à l’observatoire de Tim Doucette le lendemain de sa présentation au conseil municipal. Tim Doucette est très fier de son observatoire, de ses terrains et des services qu’il peut offrir au public. Avec l’aide de son père qui est charpentier de formation et de son frère Steven qui s’y connaît aussi en charpenterie, Tim Doucette a réalisé lui-même la construction de l’observatoire. Il a investi plus de 50 000 $ dans ce projet et il précise que 75 % des matériaux utilisés dans la construction sont recyclés. Il utilise également l’énergie solaire sur le site. Il dit aussi avoir agrandi son observatoire au cours de la dernière année pour donner de la formation aux visiteurs. Il a également aménagé une plateforme où les gens peuvent s’asseoir et observer les étoiles. Il a ajouté une cabane pour y recevoir des touristes et il a installé des tentes avec des fenêtres pour observer le ciel étoilé. Il était particulièrement content d’annoncer qu’il a conclu un partenariat avec le National Geographic Magazine qui est connu pour faire la promotion du ciel étoilé.

     Tim Doucette a informé le Conseil municipal qu’il tenait à préserver l’intégrité de l’environnement de son observatoire. Il a noté que les municipalités du comté de Yarmouth avaient investi des sommes d’argent pour faire la promotion de son observatoire et de la région qui se distingue comme un endroit idéal pour observer les cieux étoilés. Il faut absolument s’assurer que l’endroit soit protégé contre l’introduction de nouvelles lumières puissantes dans la région qui, selon Tim Doucette, causent une pollution lumineuse. Dans sa présentation, il a demandé à la municipalité d’introduire une politique pour protéger l’intégrité de la région. Il dit que la municipalité d’Argyle s’est engagée à communiquer avec la province pour qu’elle envisage la possibilité d’introduire des projets de loi visant à réglementer la pollution lumineuse.

     À l’heure actuelle, Tim Doucette espère arrêter ceux et celles qui voudraient installer des lumières à haute intensité dans sa région et il a l’espoir que le Conseil municipal d’Argyle explorera toutes les possibilités pour l’appuyer. Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a joint Alain Muise, le directeur général de la municipalité d’Argyle qui déclare que la municipalité d’Argyle a approché les autorités de la province pour savoir si la province était outillée pour contrôler la pollution lumineuse dans les régions. Si la province n’a pas le pouvoir de contrôler la pollution lumineuse, M. Muise est prêt à demander l’introduction de lois à cet égard.