Stan Surette, Acadien à la retraite de Pubnico-Ouest.
Stan Surette, Acadien à la retraite de Pubnico-Ouest.

Stan Surette et Désiré Boudreau réagissent aux émeutes de Washington 

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST/WEDGEPORT : Les yeux du monde ont tous regardé aux nouvelles provenant de Washington le 6 janvier 2021, surtout les nouvelles d’une insurrection par des citoyens qui refusaient d’accepter les résultats de l’élection présidentielle de novembre 2020.

Le tout semble avoir commencé sur la rue Pennsylvanie devant de la Maison Blanche. Pendant une rencontre d’une foule estimée à plus de 100 000, les partisans de la présidence Trump ont écouté à des discours passionnés de la part du président, Donald Trump; de Rudy Giuliani, l’avocat du président; et de Donald Trump Jr, le fils du président. Suite à l’écoute des discours, les partisans de la présidence se sont rendus au bâtiment de la capitale et one causé un grand désordre et beaucoup de destruction dans le siège de la démocratie américaine. En effet, les nouvelles de la journée étaient toutes centrées sur les émeutes et les insurrections provenant de Washington. Cette histoire a dominé les nouvelles canadiens et les nouvelles mondiales pour quelques jours après les émeutes.


Pour en comprendre davantage, Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré deux Acadiens de la région de Par-en-Bas et cette rencontre nous a donné la perspective de deux Acadiens qui suivent les nouvelles et les actualités mondiales. Nous avons préparé un questionnaire de quatre questions et par la suite nous avons rencontré Stan Surette et Désiré Boudreau. Nous avons choisi ces deux personnes pour les raisons suivantes. Ils sont deux individus qui sont bien connus en région et ils sont respectés par la communauté par leur ancienne carrière professionnelle et par leur engagement dans le bénévolat de leur communauté. Ces deux personnes s’identifient chacun à un différent parti politique et par conséquent leur vision politique pourrait être conçue comme étant différente en idéologie.


Les quatre questions posées à ces deux personnes sont les suivantes : 1. Quelle est votre réaction aux émeutes provenant de Washington? 2. Croyez-vous que le Joe Biden a volé les élections? 3. Êtes-vous d’accord d’enlever les privilèges de l’utilisation des médias sociaux au président des États-Unis? 4. Quelles sont vos solutions pour régler ce qui se passe Washington?


Stan Surette : Suite à une rencontre avec Stan Surette du mercredi 13 janvier, M. Surette nous a confié qu’il est déçu des émeutes à Washington. Il est de l’opinion que les Américains sont nos voisins et que beaucoup de leurs inquiétudes ont un impact sur nous. Stan Surette nous a partagés qu’il est difficile à comprendre comment un assez grand nombre d’électeurs a insisté sur le fait que Trump était le gagnant des élections, une fois que les résultats vérifiés démontraient que Biden était le gagnant. En ce qui touche la question d’utilisation des médias sociaux de la part de la présidence, Stan Surette nous a confié que beaucoup de ces entreprises sont des entreprises privées et ils ont le droit de décider qui peut utiliser leur réseau de communication. 


M. Surette nous a expliqué que l’article 25 de la constitution américaine n’a pas été conçu pour régler la situation actuelle. Comme nos lecteurs peuvent le constater, l’article 25 donne l’autorité présidentielle au vice-président dans des cas entourant la santé de la présidence. 


M. Surette est d’accord qu’une solution à Washington sera de suivre la route de mise en accusation ou de la destitution. Il a déclaré que si le Congrès américain réussi a chargé le président des États-Unis de la destitution, ça sera la deuxième fois pendant son mandat d’avoir reçu cette mise en accusation.


 Désiré Boudreau, Acadien à la retraite de Wedgeport.

Désiré Boudreau : Suite à une rencontre avec Désiré Boudreau du lundi 11 janvier, M. Boudreau nous a confié qu’il considère que le président des États-Unis est en partie responsable par son discours du 6 janvier d’avoir incité la violence à Washington. Il a ajouté qu’il est convaincu que Joe Biden n’a pas volé l’élection présidentielle de novembre 2020 et il est de l’opinion que le président Trump n’était pas la meilleure personne pour représenter les États-Unis. 


Désiré Boudreau a aussi fait part qu’il n’était pas d’accord d’avoir enlevé les privilèges d’utilisation des médias sociaux à la présidence des États-Unis. En ce qui concerne des solutions possibles pour régler se qui se passe  aux États-Unis, M. Boudreau souhaite que le nouveau président-élu puisse rassembler tous les Américains.