Ronnie LeBlanc, candidat libéral pour la nouvelle circonscription de Clare aux prochaines élections provinciales.  
Ronnie LeBlanc, candidat libéral pour la nouvelle circonscription de Clare aux prochaines élections provinciales.  

Ronnie LeBlanc, candidat libéral en Clare aux prochaines élections provinciales

Richard Landry
METEGHAN : Préfet de la municipalité de Clare depuis 2012 et conseiller municipal depuis 2000, Ronnie LeBlanc aspire maintenant à devenir le prochain député provincial pour la nouvelle circonscription de Clare. Il a été élu candidat par acclamation pour le Parti libéral en Clare le mardi 27 avril.

Pêcheur à Meteghan, il a donc servi 21 ans au Conseil municipal, ayant démontré un leadership, une vision et un engagement solides envers la bonne gouvernance, peut-on lire dans son curriculum vitæ. « Il a démontré la capacité de travailler ouvertement avec les citoyens, ses collègues et les intervenants, avec justesse et, surtout, intégrité. Il a mené habilement plusieurs projets très importants pour la municipalité. »


« Ce n’était pas une décision facile de me présenter, a dit le candidat libéral. J’aime faire la pêche et c’est un grand honneur de représenter la population au Conseil municipal. J’ai eu beaucoup d’appui et d’encouragement de la communauté pour me présenter. C’est un gros facteur que Clare ait obtenu de nouveau sa propre circonscription au niveau provincial. J’ai travaillé avec l’Université Sainte-Anne et aussi pour faire avancer le Congrès mondial acadien 2024, l’immigration francophone pour la région, les services en français et l’amélioration de nos infrastructures publics. »


Selon lui, parmi les trois plus grosses préoccupations qu’il voit pour Clare, il y a la troisième ronde de la pandémie COVID-19. La province a fait un bon travail dans ce dossier, selon lui, et les gens locaux ont bien respecté les directives des autorités de la santé pour empêcher le virus à se rendre dans la région. Les deux autres sont les nouveaux immigrants qui arrivent dans la région et le manque de logements pour les accueillir. « C’est difficile de trouver des travailleurs à cause de la pression des logements. Il y a la pression aussi sur les familles à bas revenus, c’est une priorité pour la communauté », d’après lui.


Il a mené avec habileté plusieurs autres projets municipaux importants. Il a été déterminant dans l’établissement du Centre médical tant vanté à Meteghan-Centre, le Centre Dr-Lionel-J.-d’Entremont, et la stratégie de recrutement et de rétention des médecins en Clare. Il continue de présider le comité de recrutement des médecins. Il œuvre en plus sur un projet qui rendra l’accès rapide à Internet à tous les résidents de la municipalité.


Il devra démissionner comme conseiller et préfet s’il est élu au gouvernement provincial. Jusque-là, il poursuit son travail auprès des électeurs et électrices de Clare au niveau municipal. 


Le préfet LeBlanc est présentement vice-président du Conseil des gouverneurs de l’Université Sainte-Anne. À cause de son attachement au développement économique rural, il est aussi vice-président du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse.


Il fait partie d’une douzaine de comités municipaux en tout, dont le Comité sur la planification, le personnel, vérification, Wastecheck, Conseil de santé, la Société Édifice Sainte-Marie de la Pointe et WREN.


Ronnie LeBlanc habite à Meteghan avec son épouse, travailleuse dans le système de soins de santé, et sa fille qui étudie pour devenir enseignante. Il est évidemment très engagé dans le service public et a hâte de représenter le district de Clare au niveau provincial. Son agente officielle est Beth Misner.