Don Marchand, à gauche, qui vient de passer de directeur général par intérim à directeur général de la Municipalité de Richmond. Le préfet, Brian Marchand, à droite, a annoncé la nouvelle.
Don Marchand, à gauche, qui vient de passer de directeur général par intérim à directeur général de la Municipalité de Richmond. Le préfet, Brian Marchand, à droite, a annoncé la nouvelle.

Richmond présente son nouveau et « vrai » directeur général

Robert Fougère
ARICHAT : Le Conseil municipal de Richmond a le plaisir d’annoncer que depuis le 1er juin, Don Marchand est le nouveau directeur général de la municipalité du comté de Richmond. M. Marchand occupait le poste de directeur général depuis 14 mois, mais toujours avec la désignation, par intérim.

Celui-ci travaille à la municipalité depuis 25 ans dans le secteur des finances. Le préfet, Brian Marchand dit lors de l’annonce de l’embauche : « Le Conseil a été impressionné par le rendement de Don Marchand au cours des 14 derniers mois et nous sommes convaincus qu’il possède les capacités que le Conseil recherche pour soutenir le personnel et faire avancer la municipalité. Il a d’excellentes relations de travail et s’est gagné le respect de tout le personnel. Il sera un atout pour les résidents du comté de Richmond. Il connaît la communauté et connaît bien les priorités du conseil. »

Les lecteurs de Le Courrier de la Nouvelle-Écosse se rappelleront les nombreux changements qui ont pris place à la barre de cet organisme, depuis quelques années. Depuis octobre 2016, soit l’année des dernières élections municipales, il y a eu pas moins de cinq personnes qui ont occupé ce poste et la plupart de ceux-ci, comme directeur général par intérim. 

Afin d’offrir un peu de contexte, voici ce que lisaient les lecteurs du Courrier de la Nouvelle-Écosse en janvier 2018 : « M. MacIntyre est directeur général en bonne et due forme. Il arrive pour succéder à Louis Digout, directeur général par intérim qui occupait le poste depuis l’été 2017. Ce dernier avait été mis en place au gré du ministère des Affaires municipales. C’est que le contrat du premier directeur général par intérim, Maris Freimanis, avait été terminé à la fin juin 2017. Donc, M. MacIntyre est le premier directeur général à ne pas porter le titre “par intérim” depuis décembre 2016, en Richmond. Warren Olsen avait démissionné en octobre 2016, et Jason Martell directeur des finances avait accepté les responsabilités de directeur général jusqu’à l’arrivée de Freimanis. »

La population de Richmond, à quelques mois des élections municipales 2020, a maintenant un directeur général, sans la désignation par intérim. Quelles seront les priorités de celui-ci ? Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a voulu lui en parler et a essayé de le rejoindre par courriel. En date du 6 juin, il n’avait pas répondu à l’appel de partager les priorités, comme il les voit au moment de signer son nouveau contrat. 

Le Courrier va continuer à suivre ce dossier et aussi les préparatifs qui s’annoncent en vue des élections municipales 2020, des élections qui auront lieu tout en respectant les mesures qui se doivent d’être respectées, dans ces temps de la COVID-19.