Pas de laissez-passer en Richmond, aux élections municipales 2020

Robert Fougère
ARICHAT/SAINT-PIERRE : Le directeur de scrutin, pour la région de Richmond, a dévoilé en fin de journée, le 8 septembre, date butoir pour les candidatures aux élections municipales du 17 octobre, la liste des candidats et candidates.

Cette liste indique que tous les districts municipaux verront des élections. Personne n’aura un laissez-passer, pour ce qui est des conseillers municipaux. Il faudra faire valoir sa position et convaincre les électeurs de marquer leur X dans la bonne case. Oui, ça se fera papier et crayon, malgré la Covid-19. En revanche, les conseillers scolaires au Conseil scolaire acadien provincial (CSAP), région de Richmond/Port Hawkesbury, sont élus, encore une fois, sans opposition et nul besoin de faire connaître ses atouts, ses forces et sa motivation. Donc, un laissez-passer pour les deux conseillers scolaires au CSAP, comme cela a été le cas depuis sa formation, du moins pour la région. 


Voici ce qui a paru le mardi 8 septembre à 17 h, dans un communiqué publié par le directeur de scrutin pour Richmond, Clair Rankin.


La liste officielle des candidats pour Richmond est la suivante :


District 1

Brandon Boudreau

James Goyetche

Rod Samson

Shawn Samson


District 2

Gerry Bourque

Carolyn Clackdoyle

Michael Diggdon


District 3

Brian Marchand

Melanie Sampson


District 4

Gilbert Boucher

Amanda Mombourquette


District 5

Jason Maclean

Brent Sampson


Municipalité de Richmond et la ville de Port Hawkesbury, élections au CSAP :


Candidats

Cetus J. David — Acclamation

Blair Leo Samson —         Acclamation


Quatre des cinq conseillers sortants sont en lice pour un nouveau mandat de quatre ans. Il s’agit de James Goyetche, Brian Marchand, Gilbert Boucher et de Jason MacLean. Alvin Martell, conseiller depuis 2004 pour la région d’Arichat-Ouest et environs, a tiré sa révérence. Deux des candidats font un retour à la compétition municipale, soit Gerry Bourque qui avait été défait en 2004 par Alvin Martell et Rod Samson pour le district 1 qui avait perdu son siège à James Goyetche, en 2016.


Quelles sont les chances qu’une femme occupe une place, ou plus encore, à la table municipale en Richmond, après le 17 octobre 2020 ? Trois femmes se présentent comme candidates, ce qui représente une forte participation féminine par rapport à l’élection municipale 2016, à Richmond. Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a déjà souligné, dans un autre numéro, les efforts importants en région de Richmond et Port Hawkesbury pour encourager la participation des femmes dans le domaine de la politique. Les électeurs ont certainement des choix à faire et les résultats seront connus le 17 octobre. Le manque de candidates ne servira pas d’excuse lors de ces élections.  


Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a joint, par voie de téléphone, Gerry Bourque, un Acadien d’Arichat, qui se présente de nouveau après une absence de plus de quinze ans. Ce qui le motive, c’est de mettre de l’ordre dans un conseil qui a souillé sa réputation ces dernières années. Il a dit : « La municipalité était vue d’un bon œil dans le passé et ce n’est pas le cas aujourd’hui. Je veux faire ce que je peux pour changer ça et revenir à un semblant de normalité. »


Au téléphone, Cetus David, nouveau conseiller scolaire au CSAP, élu sans opposition, a dit qu’il est là pour voir à ce que les élèves continuent d’être la priorité du CSAP. Il ajoute : « Le bien-être des élèves est de première importance et toutes mes décisions seront prises en conséquence. » Cetus David est retraité du CSAP, ayant occupé un poste dans le secteur des ressources humaines, lors de ses dernières années de travail. Il arrive bien connaissant du domaine de l’éducation pour y avoir fait carrière et il est prêt à faire une autre contribution.  


Un des premiers à s’afficher publiquement comme candidat pour le district2, ce qui comprend Arichat/Arichat-Ouest/d’Escousse et le passage Lennox.