Le premier ministre Iain Rankin et le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.  
Le premier ministre Iain Rankin et le Dr Robert Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.  

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse répond aux besoins alimentaires des personnes vulnérables

Cathy Simon
DARTMOUTH : Le 10 mai dernier, le gouvernement Rankin a annoncé l’investissement de 1,3 million de dollars afin d’assurer aux Néo-Écossais vulnérables, la possibilité d’obtenir de la nourriture en cas de besoin pendant la troisième vague de la COVID-19. Ce financement sera versé à Feed Nova Scotia, à des banques alimentaires, à des organismes de bienfaisance ainsi qu’à des centres de ressources familiales de la Nouvelle-Écosse. Présentement, c’est environ 150 000 Néo-Écossais qui sont considérés comme souffrant d’insécurité alimentaire.

Tout au long de la pandémie, ce sont des bénévoles de tous les âges qui se sont réunis pour soutenir les personnes dans le besoin. « Les Néo-Écossais ont fait preuve d’une incroyable capacité à se rassembler en tant que communauté et à s’entraider pendant la troisième vague de la pandémie », a déclaré le premier ministre Iain Rankin. « Malheureusement, tout le monde n’a pas des personnes à proximité sur lesquelles s’appuyer dans les moments difficiles. Nous devons tous faire notre part pour veiller à ce que les personnes qui connaissent actuellement l’insécurité alimentaire aient le soutien dont elles ont besoin. »


Feed Nova Scotia compte approximativement 140 banques alimentaires et programmes de repas à travers la Nouvelle-Écosse. Ils recevront 1 million de dollars afin de venir soutenir les organisations membres et également pour financer le programme de boîtes alimentaires de la COVID-19. « Ce sont des temps difficiles pour les Néo-Écossais et certains ont plus de difficultés que d’autres. Au cours des deux dernières semaines, nous avons constaté une augmentation considérable du nombre de personnes qui demandent de l’aide. Ce financement aidera à fournir aux gens la nourriture dont ils ont besoin, que ce soit directement par le biais de notre programme de boîtes alimentaires COVID-19, ou en fournissant une aide supplémentaire aux banques alimentaires et aux programmes de repas qui cherchent à maintenir ou à accroître leur soutien », souligne Nick Jennery, directeur général de Feed Nova Scotia.


Leur programme de boîtes alimentaires repose principalement sur le bénévolat ainsi que sur les membres de la communauté afin de faire la livraison pour les Néo-Écossais dans le besoin. « Feed Nova Scotia et d’autres groupes communautaires sans but lucratif travaillent d’arrache-pied pour lutter contre l’insécurité alimentaire dans toute la province en cette période de besoin. En ces temps extraordinaires, nous devons nous assurer que les ressources communautaires comme les banques alimentaires sont soutenues », a déclaré la ministre des Services communautaires, Kelly Regan.


Pour leur part, les centres de ressources familiales recevront 200 000 $ pour continuer à offrir un soutien alimentaire aux familles. Ils jouent un rôle actif quant à la livraison de nourriture aux familles qui utilisent leurs services et à celles qui doivent s’isoler. Les livraisons comprennent des produits frais, du lait et des articles de premières nécessités comme des produits de nettoyage, du lait maternisé et de la nourriture pour animaux. Quant à eux, les plus petites banques alimentaires, ne faisant pas partie du réseau de Feed Nova Scotia tel que Centraide Cap-Breton, recevront 100 000 $ de la province.


Les banques alimentaires et les programmes locaux sont ouverts et soutiennent les communautés en toute sécurité. Le service 211 est disponible afin de fournir de plus amples renseignements et mettre les gens en contact avec la meilleure option pour les soutenir.