Chris d’Entremont et Jason Deveau, lors du débat fédéral à Tusket.
Chris d’Entremont et Jason Deveau, lors du débat fédéral à Tusket.

Le Conseil acadien de Par-en-Bas coordonne un débat avec les candidats fédéraux

Norbert LeBlanc
TUSKET : Un dernier débat entre quatre des cinq candidats fédéraux a eu lieu le mercredi 16 octobre dans la salle Père-Maurice-LeBlanc au Centre communautaire de Par-en-Bas. Ce débat a eu lieu cinq jours avant l’élection fédérale du 21 octobre. Les quatre candidats qui ont participé à ce débat sont : Chris d’Entremont, Parti progressiste-conservateur du Canada; Jason Deveau, Parti libéral du Canada; Matthew Dubois, Nouveau Parti démocratique et Judy Green, Parti vert. Une cinquième candidate, Gloria Cook, Parti de la Coalition des anciens combattants, n’était pas présente puisqu’on n’avait pu la rejoindre. Un sixième candidat, Chad Hudson qui appuyait le Parti populaire du Canada (PPC) n’était pas présent, car il venait de démissionner comme candidat du PPC. Trente-cinq personnes ont assisté à ce débat. Les modérateurs étaient Norbert LeBlanc et Sally Kenney.
Matthew Dubois et Judy Green, lors du débat fédéral à Tusket.

     Le débat a commencé à 19 h, et les modérateurs ont expliqué le déroulement de la soirée. Les spectateurs ont été informés que suite aux questions des modérateurs, le public serait invité à poser des questions et que le nombre de questions dépendrait du temps qui resterait dans le débat. Les modérateurs ont profité de leurs commentaires d’introduction pour remercier des partenaires importants, soit le Conseil acadien de Par-en-Bas (CAPEB), la radio communautaire CIFA et André Muise qui a assuré la traduction simultanée pour les candidats anglophones. CIFA a diffusé le débat en direct de 19 h à 21 h. Les modérateurs ont posé leurs questions en français aux candidats acadiens et en anglais aux candidats anglophones.

     Pendant la première partie du débat, les candidats ont eu l’occasion de se présenter et de faire un résumé de leur plate-forme politique. Les candidats en ont profité pour sensibiliser les spectateurs aux valeurs politiques qui sont importantes pour eux.

     Les modérateurs ont posé cinq questions aux candidats fédéraux. Elles portaient sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles; l’industrie de la pêche; l’environnement; l’exode des jeunes de la région et le Congrès mondial 2024. Les candidats avaient trois minutes pour répondre à chaque question et, une fois qu’ils avaient répondu, les autres candidats avaient deux minutes pour offrir une réfutation.

     Les candidats ont été respectueux les uns envers les autres. Un candidat avait une vaste expérience dans la vie politique et un autre candidat a voulu défendre les réalisations du gouvernement actuel. Personne n’a été surpris d’entendre la candidate du Parti vert faire part de ses inquiétudes pour l’environnement et le candidat NPD a parlé de l’importance de s’adapter au changement. Les quatre candidats ont réussi à présenter des opinions divergentes, mais certainement intéressantes.

     Avant de terminer le débat, les modérateurs ont demandé aux spectateurs de s’avancer et de poser des questions. Une spectatrice s’est dite déçue que personne n’ait parlé des aînés. Elle a ensuite demandé à chaque candidat ce qu’il propose pour rendre la vie des aînés plus intéressante. Les candidats se sont empressés de présenter leur vision de comment le gouvernement pourrait améliorer les conditions de vie des aînés.