Colton LeBlanc dans ses bureaux à Tusket.
Colton LeBlanc dans ses bureaux à Tusket.

Colton LeBlanc s’habitue à la routine de député d’Argyle-Barrington

Norbert LeBlanc
TUSKET: Colton LeBlanc, le nouveau député d’Argyle-Barrington, est très visible dans sa circonscription depuis l’élection partielle du 3 septembre. Élu avec une for te majorité de 62 % des votes, Colton LeBlanc partage ses énergies entre la région métropolitaine d’Halifax, la municipalité d’Argyle, et la municipalité de Barrington. Ses électeurs et ses amis peuvent souvent le voir dans les médias sociaux et ils se rendent compte que ce nouveau politicien se déplace continuellement.

    Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a profité de la fin de semaine du congé de l’Action de grâce pour le rencontrer dans ses bureaux à Tusket le lundi 14 octobre. Colton LeBlanc a déclaré que la courbe d’apprentissage a été exponentielle dans son nouveau rôle. En effet deux semaines après son élection, il s’est rendu à Halifax pour son assermentation comme député. Lors de son arrivée à Halifax, il s’est installé dans un appartement et il a suivi une brève formation avec le personnel de l’Assemblée législative. Il a notamment été informé sur le processus entourant l’ouverture d’une nouvelle session avec un discours du Trône; la session de l’automne par rapport à celle du printemps et le parcours que suit un projet de loi. Colton LeBlanc a précisé que la session actuelle a débuté le 26 septembre et il semble que l’Assemblée législative sera en session jusqu’à la fin octobre. M. LeBlanc a précisé que l’Assemblée législative est en session du mardi au vendredi de midi jusqu’à 18 h. Les vendredis, la chambre siège de 9 h à 13 h. En plus des sessions à l’Assemblée législative, Colton LeBlanc est convoqué à des réunions du caucus progressiste-conservateur, tous les matins dans les bureaux du caucus.

     Colton LeBlanc a été nommé membre du comité permanent sur la santé. Neuf députés font partie de ce comité, dont : Gordon Wilson, président; Suzanne Lohnes-Croft, vice-présidente; Ben Jessome, Keith Irving, Rafah DiCostanzo, Colton LeBlanc, Susan LeBlanc et Tammy Martin. Colton LeBlanc s’est vu confier le rôle de critique dans deux dossiers : les soins pré-hospitaliers et soins préventifs et les affaires acadiennes et la francophonie.

     Pendant son premier discours à l’Assemblée législative, Colton LeBlanc a eu l’occasion de poser deux questions, dont sur l’épuisement des ambulanciers et il a également demandé des précisions sur le rapport Fitch.

     Colton LeBlanc a conclu en évoquant trois de ses grandes sources de préoccupation c’est-à-dire : la santé, le traversier et l’éducation.

     Dans le domaine de la santé, Colton LeBlanc a identifié comme une grande inquiétude l’accès aux soins primaires. Il a noté que plus de 50 000 Néo-Écossais n’ont pas accès à un médecin, situation qui est encore plus critique dans les milieux ruraux.

     Colton LeBlanc s’est dit déçu par l’absence du service de traversier entre Yarmouth et la Nouvelle-Angleterre. Il a également noté que le tourisme a jusqu’à maintenant diminué de 22 % en région comparativement à la province qui elle a subi une baisse de 2 %. Il a ajouté que les contribuables de la province ont dû payer 11,4 million de dollars en subventions pour le traversier et 8,5 millions de dollars pour des rénovations à la gare maritime de Bar Harbor, Maine.

     Sur le dossier de l’éducation, Colton LeBlanc, a hâte que la construction de la nouvelle école à Wedgeport soit terminée. Selon les renseignements qu’il a reçus, ce projet a été annoncé pour 2019-2020 et la nouvelle école devrait pouvoir accueillir des élèves en 2020-2021. Le ministre de l’Éducation l’aurait rassuré que la construction d’une nouvelle école est toujours une priorité et que l’ajout d’un centre communautaire suivra la construction de l’école.