Charlene LeBlanc devant son bureau central à Tusket.
Charlene LeBlanc devant son bureau central à Tusket.

Charlene LeBlanc, candidate pour la prochaine élection partielle dans la circonscription d’Argyle-Barrington

Norbert LeBlanc
TUSKET: Charlene LeBlanc, femme d’affaires, employée municipale, bénévole dévouée, s’est lancée dans un autre type d’aventure. Au cours des derniers mois, elle a remporté l’investiture du Parti libéral pour la circonscription d’Argyle-Barrington en vue de l’élection partielle qui aura lieu le 3 septembre 2019. L’élection a été déclenchée comme suite à la démission de Chris d’Entremont

     Charlene LeBlanc, âgée de 55 ans, est originaire de Pubnico-Ouest-le-Bas. Elle est résidente de la municipalité d’Argyle où elle a aussi mené sa vie professionnelle. Femme d’affaires, elle est propriétaire et gestionnaire du Pont du Marais, un foyer pour personnes âgées à Pubnico-Ouest. Le Pont du Marais a été incorporé en 1987 et elle en partage la gestion avec sa sœur, April, depuis 1999. Charlene LeBlanc est aussi agente de développement communautaire avec la municipalité d’Argyle en 2014, poste qu’elle assume toujours.

     Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Charlene LeBlanc le mercredi 7 août dans le bureau central des libéraux situé dans l’ancien édifice de la Médecine Shoppe à Tusket.

     Pendant notre entrevue avec Mme LeBlanc, nous lui avons demandé de partager deux réalisations principales dont elle est particulièrement fière et contente. Elle a d’abord mentionné sa fierté de pouvoir appuyer et aider les gens et les entreprises qui l’entourent. Il va sans dire que Mme LeBlanc a beaucoup contribué à la vie des gens dans sa communauté. Elle nous a confié qu’elle a dû faire du lobbying à plusieurs reprises pour appuyer les gens. Deux exemples de son grand engagement dans la communauté sont la coordination de la Chasse à l’As à Pubnico et la coordination des services administratifs de la 33e finale des Jeux de l’Acadie en 2012.

     Une deuxième réalisation dont elle est très fière, ce sont ses deux garçons. Son aîné vient d’obtenir un baccalauréat de l’Université Dalhousie et il se prépare à entamer une carrière au Japon à l’automne 2019. Son plus jeune fils, Jules étudie à l’Université Sainte-Anne et il s’attend de poursuivre une formation et une carrière en éducation. Jules a accepté d’agir comme gestionnaire de son bureau pendant les élections partielles.

     Charlene LeBlanc a mentionné trois sujets qui lui tiennent à cœur pendant cette période d’élection. Elle s’inquiète beaucoup de la question de la santé et elle souhaite continuer à travailler dans le recrutement et la rétention des médecins en région. Elle est quand même consciente que la population est vieillissante et que cela exerce une pression sur les besoins de la santé. Charlene LeBlanc appuie définitivement le maintien d’un traversier entre Yarmouth et les États-Unis et elle espère qu’il y aura un service en place avant trop longtemps. Elle estime que le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial devront s’engager à améliorer et à rénover nos quais et nos routes publiques.

     Charlene LeBlanc a conclu en disant que si elle est victorieuse aux prochaines élections, elle s’attend à être une députée à plein temps. Elle devra donc démissionner de son poste à la municipalité. Charlene LeBlanc est une optimiste qui souhaite continuer à appuyer les besoins de ceux et celles qui l’entourent.