Billy Joyce, le candidat du Parti populaire du Canada pour la circonscription Cap-Breton − Canso.
Billy Joyce, le candidat du Parti populaire du Canada pour la circonscription Cap-Breton − Canso.

Billy Joyce sera candidat du PPC à la prochaine élection fédérale

Robert Fougère
PEITE ANSE/PETIT-de-GRAT/CAP-BRETON/CANSO : Billy Joyce a annoncé qu’il serait candidat du Parti populaire du Canada (PPC) lors de l’élection fédérale, qui devrait être annoncée prochainement. Il a fait cette déclaration lors de son émission matinale, Réveil Richmond, la semaine dernière. Cette annonce a été rendue officielle par un communiqué paru le 4 septembre.

     Le Courrier de la Nouvelle-Écosse s’est entretenu avec Billy Joyce afin de savoir ce qui l’a motivé à se lancer en politique et a profité aussi dudit communiqué dans la préparation de cet article d’introduction du candidat du PPC, dans la circonscription Cap-Breton − Canso.

     M. Joyce, âgé de 43 ans, travaille à la radio communautaire, CITU 104,1, depuis plus de dix ans maintenant. Il est père de deux filles, Olivia, 11 ans, et Isabelle, 10 ans. Il a toujours habité à Petit-de-Grat, et avant son arrivée à Radio Richmond, il a travaillé comme agent régional auprès du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDÉNÉ). Il a étudié au Collège de l’Acadie, dans le domaine de l’informatique.

     M. Joyce a cumulé presque vingt ans d’expérience en développement communautaire et il a aussi travaillé dans l’industrie de la pêche et de l’aquaculture, l’industrie forestière et en hôtellerie, comme barman, avant de devenir coordonnateur de projets pour La Coopérative Radio Richmond Ltée en 2000. M. Joyce a ensuite accepté un poste avec le CDÉNÉ à titre d’agent de promotion. Il a ensuite accepté un poste au sein du même organisme en tant qu’agent de développement économique communautaire pour la région de l’Isle Madame et il a aussi été agent responsable du secteur jeunesse, à l’échelle provinciale. C’est en 2009 que M. Joyce accepte le poste qu’il occupe présentement; c’est-à-dire celui de directeur général, vendeur et animateur du matin, au sein de Radio Richmond – CITU 104,1 FM, qui diffuse de Petit-de-Grat.

     M. Joyce a représenté la Nouvelle-Écosse lors des rencontres nationales du Réseau de Développement économique et d’employabilité du Canada. Il a développé des Profils communautaires, des Plans de développement communautaire, des politiques pour des organismes à but non lucratif, des plans stratégiques et il a aussi rédigé ou corédigé, avec succès, plusieurs demandes de financement auprès des trois paliers gouvernementaux. M. Joyce a aussi supervisé des projets de construction, des projets d’emploi pour des jeunes à risques et d’autres encore. Il dit : « Mon expérience de travail fait en sorte que je connais très bien la machine gouvernementale et la diplomatie nécessaire pour créer des partenariats solides au sein de nos communautés. »

     En plus de son expérience de travail, M. Joyce a également siégé au sein de plusieurs conseils administratifs. Il a été membre du conseil d’administration du Congrès Mondial Acadien 2004, président de Radio Richmond pendant son séjour professionnel au CDÉNÉ, vice-président du Centre communautaire culturel La Picasse, secrétaire de l’Association des radios communautaires de l’Atlantique, membre du conseil d’administration de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, membre du conseil d’administration du Centre d’action sociale de Petite-Anse, organisateur de collectes de fonds et bien d’autres encore.

     M. Joyce a vécu dans la circonscription de Cap-Breton − Canso depuis toujours et il n’a aucune intention de la quitter. Il dit : « Ma connaissance des régions acadiennes fait de moi- même le meilleur candidat pour représenter ces régions, étant donné que je suis complètement bilingue et impliqué dans le développement de la communauté acadienne de la Nouvelle-Écosse depuis presque vingt ans. Les amitiés que j’ai forgées avec la communauté autochtone, dans le cadre du mouvement Cursillo faciliteront également mon travail avec les Premières Nations. »

     M. Joyce fait preuve de persévérance. Il parle des nombreux problèmes qu’il a su surmonter et de certains problèmes de santé avec lesquels il doit toujours composer. Son objectif étant de ne pas laisser les défis avoir raison de lui.

     M. Joyce termine en disant : « Je suis prêt, voulant et capable d’amener les priorités et les défis des citoyens de Cap-Breton − Canso à Ottawa, de les défendre vigoureusement et d’obtenir des résultats favorisant la croissance économique, sociale et culturelle de notre merveilleuse région. »

     Pour en apprendre plus sur la personne de Billy Joyce, vous pouvez visiter ses divers comptes de médias sociaux :
- Facebook : www.facebook.com/billy.joyce.7982
- Twitter : https://twitter.com/BillyJoyce1976
- YouTube : www.youtube.com/c/billyjoyce