OFFRE D'EMPLOI (Direction générale) - L’Imprimerie Lescarbot et la Société de presse acadienne

     L’Imprimerie Lescarbot et la Société de presse acadienne

 

     OFFRE D'EMPLOI
     Direction générale

 

DESCRIPTION DES TÂCHES
Sous l’autorité du conseil d’administration, la personne 

aura à :

•     Coordonner l’ensemble des activités de l’Imprimerie Lescarbot et de la Société de presse  
  acadienne
•     Assurer la publication du journal hebdomadaire et gérer les médias sociaux
•     Gérer les ressources financières, matérielles et humaines
•     Faire le suivi des règlements et politiques de l’Imprimerie Lescarbot et de la Société de presse acadienne
•     Assister et préparer les réunions du conseil d’administration et de l’Assemblée générale
  annuelle de la Société de la presse acadienne et de l’Imprimerie Lescarbot.
•     Planifier chaque numéro du journal avec les pigistes et organismes et voir à son
  développement
•     Assister la chef de production dans ses différents projets ainsi que dans le montage du
  journal hebdomadaire lorsque nécessaire
•     Coordonner la vente agressive de publicités du journal, des suppléments et des cahiers
  spéciaux de façon hebdomadaire et explorer d’autres possibilités de projets et diverses sources
  de financement
•     Planifier et coordonner une campagne d’abonnement agressive
•     Représenter l’organisme auprès de ses partenaires
•     Coordonner la mise à jour du virage numérique du journal
•     Toute autre tâche connexe à l’emploi

 EXIGENCES :

•      Expérience de travail dans la direction générale d’un journal, baccalauréat en administration
  des affaires ou en communication ou une expérience équivalente
•      Leadership et capacité de travailler seul(e) ou en équipe
•      Capacité de travailler en dehors des heures normales du bureau
•      Aptitude à travailler sur plusieurs projets simultanément
•      Créativité et proactivité dans la réalisation de mandats
•      Connaissances des programmes Simple Comptable, Adobe InDesign et Microsoft Suite et
  autres programmes reliés
•      Connaissance du milieu de l’édition journalistique un atout
•      Connaissance du milieu communautaire acadien et francophone en Nouvelle-Écosse
•      Bonne connaissance des deux langues officielles du Canada

Début de l’emploi : aussitôt possible
Salaire : selon les politiques en vigueur
Ce poste est à temps plein en raison de 40 heures par semaine (heures flexibles)
Lieu de travail : Comeauville, Nouvelle-Écosse

Faites parvenir, par courriel, votre curriculum vitæ accompagné d'une lettre de présentation le plus tôt possible à administration@lecourrier.com

Pour des renseignements additionnels, veuillez communiquer avec la présidente, Janine Saulnier par téléphone au (902) 769-8878.

 

Nous remercions toutes les personnes qui soumettront leur candidature. Nous communiquerons seulement avec les personnes retenues pour une entrevue. Nous offrons des chances d’emploi égales à tous et toutes.

CHÉTICAMP : Le jeudi 4 juin, des centaines de résidants de la région de Chéticamp ont manifesté de façon pacifique pour protester le racisme contre les noirs tout en respectant la distance sociale. Cette démonstration a eu lieu pour apporter un appui et une compassion envers George Perry Floyd fils (4 octobre 1973 - 25 mai 2020), un homme néo-africain américain qui est décédé sans pitié durant une arrestation de la police.

OTTAWA : Le premier ministre Justin Trudeau a posé le genou au sol lors d’une manifestation contre le racisme au centre-ville d’Ottawa vendredi. Le débat sur le racisme systémique est relancé depuis une semaine au pays dans la foulée des évènements qui ont lieu aux États-Unis.

HALIFAX : Les centres de garde d’enfants fonctionneront d’abord à une capacité de 50 %, et pourront graduellement augmenter leur capacité s’ils sont en mesure de respecter les lignes directrices des services de la santé publique dans le contexte de la COVID-19. Les garderies familiales pourront fonctionner au maximum de leur capacité. Tous les établissements doivent respecter les lignes directrices des services de la santé publique dans le contexte de la COVID-19.

ONTARIO : Le télétravail dans la fonction publique fédérale est là pour de bon. Il aura fallu une pandémie mondiale pour provoquer ce que de nombreux employés réclamaient depuis une décennie. Enfin, diront plusieurs, il est possible de travailler à la maison et d’éviter les interminables bouchons de circulation sur les autoroutes de la capitale du Canada.