Krista Spinney, la directrice générale Le Jardin des Petits. (Photo : Norbert LeBlanc)
Krista Spinney, la directrice générale Le Jardin des Petits. (Photo : Norbert LeBlanc)

Krista Spinney et son personnel s’adaptent à la pandémie de la COVID-19

Norbert LeBlanc
TUSKET : Krista Spinney est directrice générale de la garderie Le Jardin des Petits depuis décembre 2019. Mme Spinney travaille à cette garderie depuis les onze dernières années. Elle avait été embauchée par Lisa Shaw, la première directrice générale pour faire la cuisine. Au fur et à mesure, elle a obtenu les formations suivantes : orientation à la petite enfance, niveau 1 et niveau 2. Son deuxième niveau a été obtenu par l’acquisition des acquis reconnus par le Ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse.

En effet, c’est l’obtention de ce niveau avancé qui lui a permis de postuler pour la position de direction générale et il va sans dire que sa grande expérience pendant les onze dernières années lui a fait une candidate idéale pour gérer cette garderie.


Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Krista Spinney dans son bureau au Centre communautaire de Par-en-Bas le lundi 13 juillet. Le but de cette rencontre était pour découvrir comment la garderie a fonctionné pendant la pandémie.


Mme Spinney nous a informés que la garderie Le Jardin des Petits a dû fermer ses portes le 16 mars dernier. Tous les services de garderie ont été annulés à travers la province à ce moment-là et la décision au début était de fermer pour une période de deux semaines. Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) suite à une demande de la Santé publique a été obligé de fermer toutes ses écoles ainsi que tous les services offerts dans ces écoles en même temps que les garderies. 


Pendant le début de la fermeture, il y avait neuf employés à la garderie et 42 enfants inscrits aux programmes offerts par la garderie. Krista Spinney nous a informés que les employés, les parents et les enfants ont compris la sévérité de la situation. Pendant la fermeture, les employés ont continué à recevoir leur salaire grâce à des programmes gouvernementaux. La garderie a donc été fermée du 16 mars au 15 juin. Les employés sont retournés au travail au début du mois de juin pour se préparer pour l’arrivée des enfants. La directrice générale et son équipe ont fait un grand nettoyage des espaces de la garderie, et ils ont également fait un triage afin de déterminer les jouets qui seraient permis par la Santé publique. L’arrivée et le départ des enfants sur une base quotidienne ont été complètement restructurés. Les parents qui arrivent à la garderie, sont demandés de sonner à la porte. Les parents ne sont plus permis d’entrer dans les salles de la garderie. Les parents et les enfants sont accueillis par un membre du personnel et les parents doivent indiquer leur heure d’arrivée du matin et du retour de l’après-midi. Les heures de la garderie ont été changées à 8 h jusqu’à 17 h. Les parents sont demandés de répondre à un questionnaire tous les jours et les parents ne sont pas permis d’amener des enfants qui sont malades à la garderie.


En date du 13 juillet, le personnel comprenait six employés et le nombre d’enfants était à 40 % de la capacité régulière. Les règlements de la Santé publique exigent une capacité de moins de 50 %. Mme Spinney est reconnaissante de la subvention accordée par la province qui les permet d’ouvrir leurs portes et d’offrir ce service.


La directrice générale a terminé son entrevue en constatant que ses employés respectent toujours les consignes de la Santé publique et elle est très reconnaissante à son personnel et les parents de ses clients qui continuent à appuyer la garderie.