De gauche à droite : Maxence Jaillet, Julien Cayouette, Odette Bussière, Francis Sonier et François Bergeron.
De gauche à droite : Maxence Jaillet, Julien Cayouette, Odette Bussière, Francis Sonier et François Bergeron.

L’APF dévoile son conseil d’administration pour l’exercice 2019-2020

OTTAWA (ON) : Suite à la tenue de la dernière assemblée générale le 12 septembre 2019, l’Association de la presse francophone (APF) dévoile la composition de son conseil d’administration 2019-2020.

     Les trois postes d’administrateurs en élection pour un mandat de deux ans chacun ont été pourvus.

     Les mandats de Francis Sonier (Acadie Nouvelle, N.-B.) et Maxence Jaillet (L’Aquilon, T.N.-O.) ont été reconduits. Le conseil d’administration se renouvelle aussi avec l’élection d’un nouvel administrateur, François Bergeron (L’Express, Toronto).

     Les cinq administrateurs du conseil d’administration se sont rencontrés pour nommer leurs officiers. Le conseil d’administration 2019-2020 de l’APF se composera donc comme suit :

     • Francis Sonier (Acadie Nouvelle) – Président;

     • Julien Cayouette (Le Voyageur) – Vice-président;

     • Odette Bussière (Le Goût de vivre);

     • Maxence Jaillet (L’Aquilon) – Secrétaire-trésorier et

     • François Bergeron (L’Express) – Administrateur.

     « Notre équipe d’administrateurs cumule de nombreuses années d’expérience dans le secteur des médias communautaires et est prête à poursuivre le travail entrepris au cours des dernières années pour assurer la vitalité et la pérennité de nos journaux», déclare Francis Sonier. « Je profite de l’occasion pour remercier sincèrement mes collègues de leur confiance renouvelée en me désignant comme président de l’APF pour une autre année», ajoute-t-il.

     L ’APF souhaite remercier sincèrement Janine Saulnier (Le Courrier de la Nouvelle-Écosse) qui a occupé le poste de vice-présidente de 2015 à 2019 pour sa contribution à l’avancement de notre organisme.

     Fondée en 1976, l’APF rassemble, appuie et représente ses publications membres afin d’assurer leur vitalité et leur pérennité, contribuant ainsi au développement et au rayonnement des populations francophones et acadiennes du Canada.