La SNA est mieux équipée pour faire connaître le patrimoine acadien

Richard Landry
MONCTON : Grâce à son partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), la Société nationale de l’Acadie (SNA) pourra mieux faire connaître le patrimoine acadien et contribuer à l’essor du peuple acadien à l’échelle internationale

La SNA est devenue une organisation non gouvernementale en partenariat avec l’UNESCO. Elle regroupe les associations acadiennes provinciales de l’Atlantique ainsi que les quatre associations jeunesse. Elle a pour mandat de représenter le peuple acadien sur les scènes atlantique, nationale et internationale en travaillant avec de nombreux partenaires, dont des membres affiliés en France, au Québec et aux États-Unis.


La nouvelle reconnaissance internationale est le fruit d’un travail échelonné sur près de trois ans et le résultat de la contribution significative de la SNA dans plusieurs domaines de l’UNESCO tels que l’éducation, la culture, la jeunesse et le maintien de la langue française en tant que langue maternelle.


Selon la présidente de la SNA, Louise Imbeault : « Il s’agit d’un moment historique. L’Acadie continue de travailler sur la scène internationale. Ce rayonnement nous permettra d’œuvrer plus globalement pour la collaboration et la compréhension entre les peuples tout en gardant l’épanouissement du peuple acadien au centre de nos préoccupations. Ce partenariat fait honneur au mandat de la SNA de promouvoir l’Acadie au-delà de ses frontières. »


En plus d’appuyer les objectifs de l’UNESCO relatifs à l’engagement des jeunes et des peuples autochtones, la mission et les activités de la SNA s’inscrivent parfaitement dans les valeurs et les priorités de l’UNESCO, d’après la présidente. « Nous soutenons leur travail et pensons qu’ils apporteront une grande contribution dans ces différents domaines en tant que partenaires. »


Depuis 2005, la SNA est aussi reconnue comme organisation internationale non gouvernementale auprès de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ce qui lui permet de participer aux différentes instances de la Francophonie et de promouvoir le rôle de la société civile au sein de l’OIF. 


De plus, la SNA s’est grandement investie pour défendre les valeurs et les priorités de l’UNESCO au Canada, en contribuant notamment à l’inscription en 2012 du Paysage de Grand-Pré au patrimoine mondial de l’UNESCO. La SNA est toujours membre de la Corporation du Paysage de Grand-Pré, qui veille notamment à la conservation, à la protection et à la présentation de la valeur universelle exceptionnelle du site et à sa transmission aux générations futures par la mise en œuvre du plan de gestion de ce site exceptionnel du patrimoine mondial.


De plus, la SNA coordonne les démarches pour l’inscription d’importantes archives acadiennes de l’Université Sainte-Anne (Nouvelle-Écosse) et de l’Université de Moncton (Nouveau-Brunswick), ainsi que du Centre de recherche acadien et du Musée acadien de l’Île-du-Prince-Édouard au Registre de la Mémoire du monde du Canada.


L’UNESCO est une institution spécialisée internationale de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Elle a pour objectif de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en resserrant, par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations, afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’Homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples.