Joanne et Nicolette Deveau sont heureuses du prix accordé à Joanne par l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne.  
Joanne et Nicolette Deveau sont heureuses du prix accordé à Joanne par l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne.  

Joanne A. Deveau, honorée par l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne

Richard Landry
METEGHAN : Le premier prix national Bénévole-personne aidante de l’année de l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC) a été décerné à Joanne A. Deveau de Meteghan le 9 avril. Le prix pour 2021 marque la fin de la toute première Semaine nationale des personnes aidantes.

Selon l’AFFC, Joanne Deveau occupe le rôle de personne aidante pour sa fille, Nicolette, atteinte de paralysie cérébrale, en plus de son rôle de parent et de conjointe. « Au fil des années, elle a passé plusieurs heures par semaine à s’occuper de sa fille, d’après un communiqué de l’AFFC. Elle a également été personne aidante pour sa mère et sa belle-mère tout en continuant d’occuper des emplois occasionnels. Mme Deveau est très engagée dans sa communauté. Depuis plusieurs années, elle mène un combat pour la construction d’un foyer de groupe adapté aux personnes ayant des besoins spécifiques. Le foyer prévoit ouvrir ses portes en avril 2021 et accueillir quatre jeunes filles. Femme dévouée envers sa famille, elle a donné de son temps pendant des années au bien-être des autres. Il est maintenant temps de reconnaître son apport en lui remettant le Prix bénévole-personnes aidantes de l’année. »


La candidature de Joanne pour ce prix a été soumise par la Société Madeleine-LeBlanc et la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse. Elle a été choisie parmi les trois finalistes, les deux autres femmes étant de l’Alberta et de la Colombie-Britannique. Une cérémonie via Zoom a été diffusée avec le bureau d’Ottawa de l’AFFC pour annoncer la méritante du prix le 9 avril dernier.


« Ça fait plus que dix ans que je travaille avec le gouvernement provincial. J’étais souvent la seule aux réunions qui n’était pas fonctionnaire, a confié Mme Deveau. Moi, avec ma fille, d’être reconnues comme ceci au Canada, c’est fantastique, wow, je suis contente à mort que le monde réalise le travail que j’ai mis. Mon projet de foyer de groupe pour les personnes avec des différentes habiletés est devenu une réalité. J’ai travaillé avec trois gouvernements provinciaux. »


Elle reconnaît le travail d’Hélène Thibodeau. « Il me semble que Hélène conduisait le véhicule et moi je changeais les vitesses » Le nouveau foyer est presque complété, il ne reste que l’inspection finale. Il sera ouvert d’ici la fin du mois d’avril. Les règlements de la province limitent le nombre de résidants à quatre qui comprendra Nicolette.


Joanne a raconté comment elle a eu de la chance après quelques années de discussions dans la communauté. L’équipe de hockey de son autre fille, Josanne, les Red Caps Restaurant Female Bantom A, avait gagné le Prix Mel Hebb Hourglass Action Award en mai 2012 pour ses services exceptionnels. Nicolette faisait aussi partie de l’équipe avec sa sœur. Lors de la présentation du prix à Halifax, la ministre des Services communautaires à l’époque, Denise Peterson Rafuse, a offert d’aider dans les efforts d’obtenir le foyer pour les personnes avec des différentes habiletés. Elle a dit que des représentants de son ministère allaient l’appeler et en quelques jours et ils l’ont fait. La ministre qui l’a succédé, Joanne Bernard, a aussi continué le dossier avec eux.   


« Les femmes francophones et acadiennes continuent de faire un travail extraordinaire, a dit Lily Crist, présidente de l’AFFC. Elles méritent d’être soutenues avec bienveillance dans toutes les sphères de leur vie. Le temps est venu de reconnaître l’apport inestimable des personnes aidantes de notre société. »