Devant un boisé de New Ross qui a récemment subi une éclaircie précommerciale (une forme de sylviculture), de gauche à droite : Jeff Bishop, directeur exécutif de Forest Nova Scotia, le premier ministre Iain Rankin, David Sutherland, coordonnateur de l’Association for Sustainable Forestry, et Debbie Reeves, propriétaire d’un boisé privé.  
Devant un boisé de New Ross qui a récemment subi une éclaircie précommerciale (une forme de sylviculture), de gauche à droite : Jeff Bishop, directeur exécutif de Forest Nova Scotia, le premier ministre Iain Rankin, David Sutherland, coordonnateur de l’Association for Sustainable Forestry, et Debbie Reeves, propriétaire d’un boisé privé.  

Investissement pour l’avancement de la foresterie écologique et les travaux de sylviculture

Cathy Simon
DARTMOUTH – Le 5 juillet dernier, la province a investi une somme de plus de 5,4 millions de dollars afin de venir en aide aux Néo-Écossais qui sont qualifiés pour travailler dans les bois tout en soutenant la transition vers la foresterie écologique. Ce financement est destiné aux travaux sylvicoles afin d’aligner les objectifs de foresterie écologique ainsi que l’amélioration des chemins forestiers.

Cet investissement soutient à la fois les terres privées et les terres publiques, avec deux millions de dollars pour la sylviculture, un million de dollars pour les routes sur les terres privées, un million de dollars pour la sylviculture et 400 000 dollars pour les routes sur les terres publiques. « Nous sommes déterminés à soutenir l’industrie forestière durable en NouvelleÉcosse alors que nous effectuons la transition vers la foresterie écologique. Ce financement supplémentaire aidera la population à continuer à travailler tout en améliorant les forêts de toute la province », a déclaré le premier ministre Iain Rankin. Afin de soutenir la mise en œuvre de nouvelles pratiques qui sont expliquées dans l’examen indépendant des pratiques forestières du professeur William Lahey, un million de dollars de ce financement sera consacré à la formation des travailleurs forestiers. 


Une somme de 330 000 $ sera versée à l’Association for Sustainable Forestry afin d’offrir une formation visant la certification de personnel pour l’évaluation de prétraitement. La somme de 670 000 $ restante sera versée au Forum canadien des bois pour former les entrepreneurs aux nouvelles méthodes et processus associés à la foresterie écologique. « Ce financement de la sylviculture est bien accueilli par les propriétaires de boisés de la Nouvelle-Écosse et arrive à un moment critique et opportun alors que les recommandations du professeur Lahey sont mises en œuvre dans nos forêts. En plus de fournir une aide financière et technique, ce financement favorisera le développement durable des forêts sur les terres privées », lance Dave Sutherland, coordonnateur de l’Association for Sustainable Forestry. 


Cette annonce s’appuie plus particulièrement sur les plans du nouveau centre d’innovation forestière de 6,1 millions de dollars à Truro, qui sera exploité par le Nova Scotia Community College et financé par le Forestry Innovation Transition Trust. Ce nouveau centre vise la formation de professionnels en foresterie aux pratiques de foresterie écologique par le biais de programmes d’obtention d’un certificat de base, d’une formation continue et de cours pour le développement des compétences, à compter de septembre 2022.