Plusieurs dossiers en discussion au Conseil scolaire acadien provincial  

Lucien Comeau
Lucien Comeau
La BUTTE : Les 18 conseillers du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) avec la participation du public se sont rencontrés via Zoom le 10 avril dernier afin de discuter les priorités d’infrastructure pour les années 2021-2022.

Priorités d’infrastructure des écoles


Les écoles en ordre décroissant ayant un besoin critique sont : l’École Beaux-Marais à Chezzetcook (nouvelle école), le Centre scolaire Rive-Sud (achat de terrain pour rénovation éventuel) et l’École du Grand-Portage de Sackville (rénovations). Les écoles ayant des besoins urgents sont : l’École Belleville, l’École Pubnico-Ouest, l’École Bois-des-Vents, l’École acadienne de Truro, l’École secondaire du Sommet, l’École secondaire de Clare et l’École Beau-Port. 


Reconnaissons toutefois que le ministre l’Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse, suite a une longue période qui date de 2010 depuis 2018 c’est engagé à verser environ 130 $ million pour des projets de rénovations et pour établir quatre nouvelles écoles dans la province. À Wedgeport on commence déjà à préparer le terrain pour la construction, une nouvelle école élémentaire pour la région de Clare, l’achat de l’École secondaire Mosaïque à Dartmouth et cette dernière annonce du 9 avril pour une nouvelle construction d’École Mer et Monde GF-8 (Grandir en français - 8e année) sur la péninsule de Halifax.


Ces priorités d’infrastructures du CSAP sont faites selon un processus bien établi afin de faire une recommandation au ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, l’honorable Derek Mombourquette et cela avec une demande d’une rencontre pour en discuter davantage. Le processus pour établir les priorités inclut l’examen des documents préparé par l’administration du CSAP, des enjeux et des besoins d’infrastructures et des présentations et des consultations de divers comités de parents d’écoles au Conseil. Un processus difficile pour les conseillers qui doivent tenir en compte une appréciation et les besoins provincial et non régional, les défis des régions traditionnelles acadiennes et urbaines, de recrutement et de rétention d’élèves actuels et prévus, infrastructures scolaires existantes et vieillissantes et des  besoins particuliers comme des métiers spécialisés pour assurer une égalité auprès des écoles anglophones. Pour faciliter le travail des conseillers, CSAP envisage de faire plus de visites et/ou vidéos pour sensibilité les conseillers des besoins et enjeux de chaque école.


La visibilité des conseillers scolaires 


Un groupe de parents de l’École Mer et Monde revendique toujours une construction d’une nouvelle école secondaire dans la péninsule de Halifax en plus de l’école GF-8 prévue sur la péninsule nord de Halifax plutôt de transporter les étudiants a la nouvelle école secondaire Mosaïque à Dartmouth. 


Comme dans plusieurs instances au pays ainsi que les divers paliers gouvernementaux, on s’interroge toujours sur le besoin d’enregistrer les votes de chacun. Ici, c’est le même cas, les parents d’étudiants s’interrogent toujours à comprendre les enjeux et pour s’assurer que les élus sont tenus responsables de leurs actions. Certains conseillers scolaires sont préoccupés par le manque de leur visibilité, surtout dans les centres urbains où l’accès aux conseillers est limité dans une minorité urbaine, alors que dans les zones rurales, les conseillers sont bien connus. Cela aggrave également le processus électoral périodique du CSAP qui limite l’engagement du public pour évaluer les compétences et l’engagement des candidats pour élire les meilleurs au CSAP. Suite à une discussion la politique interne est reconfirmée que la présidence est la parole officielle et unique sauf en cas de délégation.   


Un dossier chaud : la révision d’ayants droit 


Même les anglophones s’intéressent à s’inscrire dans les écoles du CSAP, mais au détriment du français parler dans les écoles et les inquiétudes d’assimilation des parents et du Conseil.


Étant donné que les écoles du CSAP sont bien valorisées par rapport aux rendements des élèves et la qualité d’enseignement et de son personnel plusieurs Acadiens, francophones, et immigrants continus à inscrire leurs enfants aux écoles du CSAP et les garderies liées aux écoles. Par ce fait même, l’administration du CSAP commence un processus de révision cette année avec des analyses des critères d’admission d’ayants droit établis dans les 25 autres conseils scolaires francophones au Canada. Également prévus, sont des avis juridiques d’experts dans la matière de la Charte et des consultations avec le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance et du public pour faciliter l’évaluation des données et les recommandations finales au Conseil.


L’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés est l’article de la Charte des droits de la Constitution du Canada qui garantit le droit à l’instruction dans la langue de la minorité.


COVID-19 - Remboursement des frais de voyage annulés 


Des parents et les élèves de l’École acadienne de Truro demandent au CSAP « Que le CSAP adopte une motion indiquant que toutes les écoles de la famille du CSAP ne sont pas autorisées à réserver d’autres voyages par le biais d’Explorica/Worldstrides jusqu’à ce que tous les parents et les étudiants qui sont inscrits et ont payé pour leur voyage en Italie/Grèce en mars 2020 aient reçu un remboursement complet ». Comme c’est le cas pour plusieurs voyageurs au Canada, les étudiants du CSAP ne sont pas exemptés de cette situation. Certains étudiants et parents ont fait des levées de fonds et des contributions pour payer leurs voyages d’une somme d’environ 4 000 $ sinon jusqu’à 12 000 $ pour une famille de trois enfants. Étant donné qu’il y a peu de compagnies de voyage pour des étudiants qui sont reconnus en terme de qualité de service et sécurité, le Conseil soutient la revendication des parents pour le retour des frais de voyage. C’est suite à une motion que le Conseil prévoit envoyer une lettre à la compagnie pour inciter le remboursement aux parents. Le CSAP va se renseigner auprès des centres d’éducation provinciale qui ont reçu des remboursements des compagnies d’assurance.


Divers


Des sessions de formation gratuite sont offertes aux enseignants les fins de semaine.


L’accent sur l’empreinte écologique dans la construction des nouvelles écoles à Wedgeport et Clare par le ministère des Transports et du Renouvellement de l’Infrastructure, par exemple chauffage à la biomasse, énergie solaire et station de recharge des véhicules électriques.


Sondage informel d’un groupe de parents de l’École Mer et Monde qui exige une nouvelle école secondaire sur la péninsule de Halifax au lieu de transporter des étudiants a la nouvelle École secondaire Mosaïque à Dartmouth, sinon les parents risque de retirer leurs élèves du CSAP pour des écoles anglophones. 


Des études sont faites sur le recrutement qui se fait difficile à cause des restrictions sanitaires de la COVID-19 et les effets de cette dernière sur le rendement d’apprentissage. Il y a toujours de grandes listes d’attentes dans les régions urbaines pour rentrer dans les garderies ou la garde scolaire. Certains se posent la question à savoir si tous sont des ayants droit.


Plusieurs activités sont prévues afin de souligner le 25e anniversaire du CSAP.


Revue sur la motivation des élèves et parents de rester avec les écoles du CSAP avec un nouvel accent sur inclusion francophone sans frontière.


Priorité dans le développement des stratégies et d’interventions pour augmenter le rendement d’apprentissage en littéracie, par exemple augmenter les services apprentissage, d’accompagnement, d’orthophoniste et appuie aux parents sur la lecture à la maison.


Un CSAP qui ne dort pas


Le nouveau conseil scolaire de 2020 s’engage avec l’administration du CSAP malgré les défis présente par la pandémie de la COVID-19 à travailler sur plusieurs dossiers. Il travaille sur l’établissement d’une politique sur la prévention des maladies contagieuse, d’appuyer les efforts faits pour augmenter le rendement des élèves ainsi que d’améliorer la transparence sur les priorités d’infrastructures aux parents. Pour être bien à jour le CSAP et les écoles invitent les parents et la communauté de visionner leurs liens internet ainsi que les médias sociaux.