De gauche à droite, Geoff Regan, député fédéral d’Halifax-Ouest, l’honourable Derek Mombourquette, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Tracy Foster, directrice de l’École élémentaire Burton Ettinger à Halifax, Darrel Samson, député fédéral de Sackville-Preston-Chezzetcook et Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.  
De gauche à droite, Geoff Regan, député fédéral d’Halifax-Ouest, l’honourable Derek Mombourquette, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Tracy Foster, directrice de l’École élémentaire Burton Ettinger à Halifax, Darrel Samson, député fédéral de Sackville-Preston-Chezzetcook et Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.  

Nouveau fonds pour l’apprentissage en plein air pour les écoles élémentaires publiques

Cathy Simon
HALIFAX : Le mardi 13 avril dernier, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse et le gouvernement fédéral ont annoncé la création d’un nouveau fonds d’une valeur de 7 millions de dollars afin de soutenir l’apprentissage en plein air dans l’ensemble des écoles élémentaires publiques de la province dont les projets doivent être terminés plus tard le 31 décembre 2021.
Classe d’immersion de l’École élémentaire Burton Ettinger à Halifax.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a investi 1,4 million de dollars alors que le gouvernement du Canada a investi 5,6 millions de dollars dans le cadre du volet Résilience à la COVID-19 du programme d’infrastructure Investir dans le Canada. Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, au nom de Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités a déclaré, « Les gens de la Nouvelle-Écosse ont fait preuve de résilience en collaborant pour s’adapter aux effets de la pandémie mondiale. Cet investissement dans les espaces d’apprentissage extérieurs pour toutes les écoles élémentaires publiques en Nouvelle-Écosse permettra d’offrir aux élèves un environnement sûr et positif où ils pourront apprendre et grandir, maintenant et dans le futur. Le plan d’infrastructure du Canada permet d’investir dans des milliers de projets, de créer des emplois à l’échelle du pays et de bâtir des collectivités plus propres et plus inclusives. »


L’apprentissage en plein air favorise la santé mentale et physique des élèves. « Je suis ravi d’annoncer notre engagement à l’égard de l’apprentissage en plein air, affirme Derek Mombourquette, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. L’une des leçons tirées de la pandémie de la COVID-19 est l’énorme avantage que nous voyons dans l’enseignement et l’apprentissage en plein air. Nous continuons à constater les bienfaits mentaux, physiques et scolaires de l’enseignement et de l’apprentissage à l’extérieur, et à entendre parler. Notre fonds pour l’apprentissage en plein air permettra aux élèves de la Nouvelle-Écosse de bénéficier de ces bienfaits une fois la pandémie terminée. »


Ce nouveau fonds permettra à chacune des écoles publiques de créer de nouveaux espaces extérieurs ou de revitaliser ceux qui existent déjà. Ce projet pourra comprendre différents éléments dont des jardins scolaires, des places pour s’asseoir sur des éléments naturels, des abris contre les intempéries ainsi que des théâtres extérieurs. La construction de ces espaces devra s’aligner avec les programmes d’étude, l’activité physique et les éléments reliés aux priorités comme la biodiversité, l’éducation inclusive, le patrimoine afro-néo-écossais et l’éducation sur les traités afin de promouvoir la réconciliation. « À l’école Burton Ettinger, l’apprentissage en plein air fait partie de notre quotidien depuis plusieurs années. Ces espaces donnent aux élèves la chance d’apprendre de façon pratique dans un environnement naturel, en plein cœur de la ville. Nos élèves peuvent cultiver leurs propres légumes, observer le cycle de vie d’un papillon dans le jardin des papillons, et lire un bon livre à l’ombre d’un arbre. Je suis ravie que toutes les écoles élémentaires de la Nouvelle-Écosse auront bientôt cette même occasion. » affirme Tracy Foster, directrice de l’École élémentaire Burton Ettinger à Halifax.