Nouveau concours d’écriture pour les jeunes

HALIFAX : Depuis sa fondation, Épelle-Moi Canada (ÉMC) propose aux jeunes une variété de programmes voués au développement du leadership et à l’amélioration du français parlé et écrit (orthographe, poésie, etc.) « Dans le contexte de la pandémie, nous nous sommes réinventés en mettant en place de nouvelles initiatives pour offrir encore plus d’activités aux jeunes, » déclare Dorine Tcheumeleu, fondatrice et directrice générale d’ÉMC.

Grâce à une subvention de Patrimoine canadien (Nouvelle-Écosse), l’organisme éducationnel ÉMC est heureux de lancer un tout nouveau concours d’écriture pour les jeunes de Nouvelle-Écosse, âgés de 9 à 14 ans. Ils auront d’abord la chance de développer leur créativité et d’améliorer leur français en participant aux ateliers de création littéraire qui seront offerts par un ou une artiste écrivain. ÉMC est par ailleurs à la recherche d’une autrice ou d’un auteur jeunesse pour animer ces ateliers.


Les ateliers de création littéraire commenceront en mars et seront donnés dans le campus virtuel immersif 3D d’ÉMC. À l’aide de son avatar, un jeune peut se promener dans le campus (comme dans un jeu virtuel) et participer à de nombreuses activités. Le campus comprend plusieurs lieux, notamment un auditorium, un terrain de soccer, une forêt et une plage. Les ateliers se feront dans une salle virtuelle où les jeunes seront guidés par l’artiste ainsi que par une permanente d’ÉMC. L’inscription coûte 74 $ et se fait sur le site du campus virtuel d’ÉMC jusqu’au 28 février. (campus.epellemoicanada.ca/adhesions/)

 

Une fois les ateliers complétés, chaque auteur en herbe sera invité à soumettre son œuvre au concours Mes 400 + 10 mots dans un récit. Le nom fait référence aux 400 mots que doivent mémoriser les participants du concours d’épellation. Selon la coordonnatrice d’ÉMC en Nouvelle-Écosse, Marie-Claude Huot, le concours d’écriture permet d’aller un peu plus loin. « Bien sûr l’orthographe est importante, mais avec le projet d’écriture les jeunes peuvent réutiliser dans leur propre récit les mots fraichement appris et ainsi acquérir réellement le vocabulaire, en plus d’améliorer leur communication écrite, » affirme-t-elle. À cette liste de 400 mots, ÉMC en a ajouté 10, tirés du concours français Dis-moi 10 mots, organisé par le Ministère de la culture, en France.

 

Chaque enfant qui participe court la chance de voir son œuvre publiée dans un livre virtuel. En tout, six œuvres seront choisies, soit un texte gagnant par catégorie d’âge. « Ce sera une expérience enrichissante pour tous les participants, et une grande fierté pour les six gagnants, » affirme Mme Huot.

 

« Le projet de création littéraire est une occasion unique pour un écrivain passionné de transmettre sa flamme à la jeunesse, » conclut Mme Tcheumeleu. Il est possible d’obtenir plus d’informations en consultant la page Facebook d’Épelle-Moi Canada Nouvelle-Écosse ou en contactant l’organisme. emcnouvelleecosse@epellemoicanada.ca