L’Université Sainte-Anne souligne la réussite de ses diplômées et diplômés collégiaux 2020

POINTE-de-l’ÉGLISE : L’Université Sainte-Anne félicite très chaleureusement les 48 étudiantes et étudiants qui ont reçu leurs diplômes collégiaux ou leur diplôme de fin d’études secondaires pour adultes. Plus que jamais, cette cohorte a fait preuve de persévérance, de détermination et a su surmonter plusieurs défis pour en arriver là.

La pandémie de la COVID-19 et les mesures mises en place pour réduire la propagation du virus ont transformé le quotidien et ont malheureusement eu pour conséquence l’annulation de la cérémonie de la remise des diplômes collégiaux. Nous prendrons le temps de reconnaître vos accomplissements en bonne et due forme lorsque nous pourrons procéder en toute sécurité.

Dans un message vidéo adressé aux diplômées et diplômés, le recteur et vice-chancelier, Allister Surette, a rappelé que l’année académique 2019-2020 a tout de même été marquée par de beaux moments avant l’arrivée de la crise de la COVID-19.


« Rappelons-nous toutefois qu’une bonne partie de l’année 2019-2020 a été marquée par de beaux moments. Vous avez reçu une éducation de qualité près de chez vous dans l’un de nos campus en région ou peut-être même de votre salon puisque plusieurs de nos programmes sont offerts entièrement en ligne. Vous avez formé des amitiés avec d’autres étudiantes et étudiants et vous avez bénéficié d’un corps professoral, de tuteurs et de membres du personnel qui tiennent votre réussite à cœur et qui vous ont épaulé et encouragé tout au long du processus. »


Il a également annoncé le récipiendaire de la Médaille académique du Gouverneur général, qui est l’une des plus prestigieuses distinctions reçues par des étudiantes et étudiants dans un établissement d’enseignement canadien pour la réussite scolaire exceptionnelle. Félicitations Delaney Randall, diplômée du programme éducation à la petite enfance qui a reçu cette honneur.


Le discours d’adieu a été prononcé par Jessy Grondin, diplômée du programme éducation à la petite enfance. « De toutes les expériences que j’ai pu vivre, depuis mon arrivée au Canada, celle d’étudier à l’Université Sainte-Anne restera à jamais un bon souvenir, » explique-t-elle.


« Soyons fiers d’avoir surmonté les examens, d’avoir pu concilier notre vie étudiante et notre vie personnelle, et pour certains de nous, notre vie professionnelle aussi. Je souhaite bonne chance à tous les diplômées et diplômés et beaucoup de réussite. » 

Terry Thibodeau, président de l’Association des alumni de l’Université Sainte-Anne, a adressé les diplômées et diplômés et leur a souhaité la bienvenue au sein de leur association.


« Un bon nombre de nos alumni ont accomplis énormément de choses formidables au fil des ans. Les diplômées et diplômés de COVID 2020 ne feront pas exception à la règle. Rappelez-vous que vous avez le soutien de cet établissement et de la richesse de sa grande histoire. »


________________


LISTE DES DIPLÔMÉES ET DIPLÔMÉS 2020

ADJOINT ADMINISTRATIF BILINGUE

Stany Lomami Longokolo (Halifax, N.-É.)

Shakirat Adenike (Salawu Lagos, Nigeria)


ADMINISTRATION DES AFFAIRES


Arnault Binja Baguma  (Bukavu, R.D. Congo)

Aline Chito (Halifax, N.-É.)

Souhaila En-Nassiri (Casablanca, Maroc)

Dove Shekinah 

Kabongo  Mujinga (Kinshasa, R.D. Congo)

Yde Eléonore Kueméné (Yaoundé, Cameroun)

Arsene Mulopo (Kinshasa, R.D. Congo)

Shakirat Adenike Salawu (Lagos, Nigeria)

Ousmane Ibrahim Touré (Bamako, Mali)


Aurore Zinsi Acapo (Brampton, Ont.)

Adèle Maxine Bennett (Barrio’s Beach, N.-É.)

Ghenwa Bteddini (Halifax, N.-É.)

Lynn Cambpell (Halifax, N.-É.)


Marie Danic 

Cantave Marcelin (Toronto, Ont.)

Patsy Rose d’Entremont     (Pubnico-Ouest-le-Bas, N.-É.)

Yvette Solange Ekoko     (Mississauga, Ont.)

Tania ElGharib     (Mississauga, Ont.)

Jeanne d’Arc El Haber (Bedford, N.-É.)

Nancy Gagné (Dartmouth,N.-É.)

Jessica Elizabeth  

Johnson (Sydney, N.-É.)

Thethe Kibinda Pika (Toronto, Ont.)

Carrissa Larade (New Waterford, N.-É.)

Latifa Maaraki     (Windsor,Ont.)

Nancy Martel (Angus, Ont.)

Lidia Matondo (Scarborough, Ont.)

Niclette Matuba Lunzitisa (Winnipeg, Man.)

Mumpa Mbuyi (Guelph, Ont.)

Josette McCauley (Dartmouth, N.-É.)

Angela Wendy Methot (Saint-André, N.-B.)


Joan Ethel Muise (Little River Harbour, N.-É.)

Genevieve Ndala Masengu (Toronto, Ont.)

Natasha Lynn Power (Heatherton, N.-É.)

Léa Marie Richard (Glace Bay, N.-É.)

Nancy Roach (Catalone, N.-É.)

Cindy Thibodeau (Moncton, N.-B.)

Hillary Ann Timmons (Chéticamp, N.-É.)

Lizett Tobia Rivero  (Halifax, N.-É.)

Caroline Tremblay (Brampton, Ont.)

Rania Zaitoun (Milton, Ont.)


ASSISTANT DE L’ERGOTHÉRAPEUTE ET ASSISTANT DU PHYSIOTHÉRAPEUTE

Lucie Volpé (St-Joseph-de-Madawaska, N.-B.)


ÉDUCATION À LA PETITE ENFANCE

Stone Wyatt Bennett (Chéticamp, N.-É.)

Djénéba Reine 

Coulibaly Bonkoungou (Winnipeg, Man.)

Jessy Marie Sandra Grondin (Halifax, N.-É.)

Nadia Ndacituma      (Halifax, N.-É.)

Paula Fernanda Otharan     (Mississauga, Ont.)

Delaney Madonna 

Rose Randall (Yarmouth, N.-É.)


FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

Laurent Bafubusa (Halifax, N.-É.)

Pascaline Kwindja (Halifax, N.-É.)

YARMOUTH:  Dans une conférence de presse du 22 juillet, l’honorable Zach Churchill, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance a annoncé que l’enseignement en classe reprendra au début septembre 2020.

PAR-en-BAS : Le Conseil acadien de Par-en-Bas (CAPEB) a tenu sa réunion régulière le jeudi 16 juillet. Cette réunion était une rencontre virtuelle et onze membres du Conseil d’administration y ont participé. C’était la première fois que le CAPEB a tenu une réunion avec le système de vidéoconférence ZOOM. Pendant cette période de pandémie causée par le COVID-19, plusieurs organisations et associations se rencontrent avec la technologie moderne. En effet cette rencontre du CAPEB était une deuxième tentative, car les membres n’ont pas été capables de se brancher le 6 juillet, faute de la nouvelle technologie.

HALIFAX : C’est avec un pincement au coeur, mais avec beaucoup de fierté que nous vous annonçons que François Rouleau a accepté un poste de directeur général pour un conseil scolaire francophone en milieu minoritaire dans une autre province pour l’année à venir.

HALIFAX : En date du 22 juillet, la Nouvelle-Écosse compte un cas évolutif de la COVID-19. Le laboratoire de microbiologie du Centre des sciences de la santé QEII fonctionne 24 heures par jour et, le 20 juillet, on y a analysé 528 tests effectués sur des Néo-Écossais. Aucun foyer agréé de soins de longue durée en Nouvelle-Écosse n’a de cas évolutif de COVID-19. Jusqu’à présent, la Nouvelle-Écosse a obtenu 60 702 résultats négatifs au test, elle compte 1 067 cas confirmés de la COVID-19 ainsi que 63 décès. Il y a un cas évolutif de COVID-19. À l’heure actuelle, aucune personne n’est hospitalisée en raison de la COVID-19.

La BUTTE : Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) est fier d’annoncer que Lisa St-Jarre occupera le poste de direction par intérim et que Janelle Samson MacLean occupera pour sa part le poste de direction adjointe par intérim pour l’année scolaire 2020-2021 à l’École des Beaux-Marais.

TUSKET : La pandémie de la COVID-19 a eu un impact sur les organisations communautaires. Une telle organisation, le Conseil acadien de Par-en-Bas (CAPEB) a été obligée de faire des adaptations afin de continuer à remplir son mandat, de faire la promotion de la langue et la culture acadienne dans la région de Par-en-Bas. Afin de mieux comprendre comment le CAPEB s’est adapté à cette nouvelle réalité de la COVID-19, Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Sally Kenney, le mardi 7 juillet dans ses bureaux au Centre communautaire de Par-en-Bas à Tusket.

Des associations francophones de partout au pays, de même que plusieurs députés fédéraux, demandent que les formulaires du recensement de 2021 soient modifiés afin de pouvoir brosser un portrait complet du nombre d’enfants dont les parents ont le droit de demander qu’ils soient instruits en français.

a BUTTE : Le 12 juin dernier, la Cour suprême du Canada a tranché en faveur de la Fédération des parents francophones de la Colombie-Britannique (FPFCB) et du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) dans la cause du mode de financement de l’éducation en français en contexte minoritaire.

WEDGEPORT : En mars 2018, le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance avait annoncé la construction d’une nouvelle école pour Wedgeport. Le 9 juin dernier, le ministre du MEDPE, monsieur Zach Churchill a annoncé que le nouveau site de l’École Wedgeport sera sur la route 334, tout prêt de l’école existante.

Le mandat du recteur et vice-chancelier de l’Université Sainte-Anne, Allister Surette, a été renouvelé pour un troisième mandat de cinq ans. C’est ce qu’a annoncé Martin Marcoux, président du Conseil des gouverneurs de l’Université, le 4 juin dernier. M. Surette sera donc recteur jusqu’au 30 juin 2026

OTTAWA : Les universités francophones du pays misent sur l’inscription d’étudiants internationaux pour stimuler la vie en français et renflouer leurs coffres. Les mesures sanitaires imposées par les gouvernements fédéral et provinciaux affecteront directement les inscriptions pour la rentrée 2020.

ALBERTA : Trois semaines après que l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) ait lancé une campagne de mobilisation pour sauver le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, l’incertitude règne toujours quant à l’avenir du seul établissement postsecondaire de langue française à l’ouest du Manitoba. Le Campus fait face aux récentes compressions budgétaires en éducation postsecondaire du gouvernement de l’Alberta et à un gel de son financement reçu par le Programme des langues officielles en enseignement (PLOE) du gouvernement fédéral depuis 2003.

OTTAWA : L’Université de l’Ontario français (UOF) organisera son premier colloque étudiant cet été avant même d’accueillir des étudiants de premier cycle. Il sera virtuel et s’intéressera au monde après la COVID-19. Pour l’organisatrice Jade Boivin, le colloque servira à faire progresser la recherche en français, à créer des liens entre les chercheurs et à faire connaître la nouvelle université.

La BUTTE : Tous les élèves du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) ont la possibilité de poursuivre leurs études scolaires durant la pandémie COVID-19. « Les enseignants appuient les élèves dans la continuité de l’enseignement au moins jusqu’au 22 mai. La fermeture des écoles est toujours en évaluation par le ministère de l’Éducation et de la Petite-Enfance», a noté Michel Comeau, directeur général du CSAP.

YARMOUTH : Alors que les Néo-Écossais s’isolent et restent proches de chez eux à cause du virus Covid 19, d’innombrables oiseaux s’embarquent dans une longue aventure miraculeuse pour nous rejoindre. Des minuscules colibris aux majestueux balbuzards pêcheurs, les oiseaux migrateurs ont commencé à parcourir les milliers de kilomètres qui les ramènent à leur habitat estival en Nouvelle-Écosse. Et cette année, une merveilleuse surprise les attend. L’île Peases, une première escale essentielle à la fin de leur voyage est maintenant protégée, pour toujours, grâce au Nova Scotia Nature Trust. Le Nova Scotia Nature Trust espère que la bonne nouvelle apportera un peu de lumière et d’encouragement aux Néo-Écossais.

POINTE-de-L’ÉGLISE : C’est sous le thème La recherche au service du bien commun : perspectives et enjeux que l’Université Sainte-Anne tiendra la 6e édition de sa semaine de la recherche. Coordonnée par le Centre acadien, cette édition est remplie d’activités pour tous les goûts

POINTE-de-l’ÉGLISE : Des étudiantes inscrites à l’Option immersion française intégrée à l’Université Sainte-Anne se préparent à vivre une année entière de découvertes culturelles dans le cadre d’un échange avec l’Université de Veracruz au Mexique. Elles vont participer à un projet de jumelage qui leur permettra de vivre des expériences marquantes et authentiques avec des étudiants et étudiantes du Mexique, tout en perfectionnant leur français.