L’honorable Mélanie Joly, ministre fédérale du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie a annoncé un investissement de 500 000 $ de la part du gouvernement fédéral pour les rénovations à l’édifice Gustave-Blanche, alors que l’honorable Gordon Wilson, ministre provincial de l’Environnement a annoncé que la province allait contribuer pour 500 000 $ au projet de rénovations.
L’honorable Mélanie Joly, ministre fédérale du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie a annoncé un investissement de 500 000 $ de la part du gouvernement fédéral pour les rénovations à l’édifice Gustave-Blanche, alors que l’honorable Gordon Wilson, ministre provincial de l’Environnement a annoncé que la province allait contribuer pour 500 000 $ au projet de rénovations.

L’Université Sainte-Anne reçoit un investissement d’un million de dollars des gouvernements

Norbert LeBlanc
POINTE-de-l’ÉGLISE : Une belle cérémonie annonçant du financement de la part du gouvernement fédéral et du gouvernement provincial a eu lieu le mercredi 10 juillet dans la chapelle située au deuxième étage de l’édifice Gustave-Blanche. Allister Surette, le recteur et vice-chancelier de l’Université Sainte-Anne, a présidé la cérémonie.
L'honorable Mélanie Joly à la Pointe-de-l'Église
Allister Surette préside à l'annonce des investissements.

     Une foule estimée à près de 150 personnes s’était déplacée pour entendre la bonne nouvelle. Dans la foule, il y avait une bonne représentation de la municipalité de Clare, de la municipalité d’Argyle, de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, du Conseil scolaire acadien provincial, des organismes communautaires et sectoriels représentant la communauté acadienne et francophone de la Nouvelle-Écosse. Les élèves d’immersion du programme d'été et leurs professeurs étaient également invités à cette cérémonie.

     Après avoir souhaité la bienvenue à la foule, Allister Surette a présenté les deux représentants gouvernementaux : l’honorable Mélanie Joly et l’honorable Gordon Wilson.

     L’honorable Mélanie Joly est la ministre fédérale du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie. Avocate de formation, Mme Joly est députée fédérale représentant la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville. Comme c’était sa première visite à l’Université Sainte-Anne, elle a déclarée qu’elle s’est engagée à assurer la pérennité de l’éducation francophone à travers le pays. Mme Joly a souligné la présence des élèves de l'école d’été d’immersion. Dans son discours, elle a notamment abordé les thèmes suivants : les rénovations à l’Université Sainte-Anne, l’importance des radios communautaires et la Loi sur les langues officielles. Elle a conclu en annonçant un investissement de 500 000 $ de la part du gouvernement fédéral pour les rénovations à l’édifice Gustave-Blanche.

     L’honorable Gordon Wilson, le ministre provincial de l’Environnement, a indiqué qu’il regrettait de ne pas avoir passé plus de temps dans les programmes d’immersion à l’Université Sainte-Anne. Il a remercié Mme Joly et le gouvernement fédéral pour leur généreux don et il a noté le rôle important de l’Université Sainte-Anne dans l’économie de la région et dans la promotion et la protection de la culture acadienne en Nouvelle-Écosse. M. Wilson a terminé ses commentaires en annonçant que la province allait contribuer pour 500 000 $ au projet de rénovations.

     Selon un communiqué de Patrimoine canadien daté du 10 juillet 2019, ce projet comporte la réfection du toit, le remplacement des fenêtres et du revêtement extérieur en plus de la modernisation de certains espaces à l’intérieur de l’édifice. L’édifice Gustave-Blanche a été construit en 1899 et les travaux permettront de répondre aux besoins actuels et futurs des étudiants et de la communauté, notamment grâce à l’aménagement de nouvelles salles multifonctionnelles et de bureaux.

     Suite à l’annonce des investissements fédéral et provincial, la ministre Joly a participé à une table ronde dans la salle du conseil des gouverneurs situé dans l’édifice Bernadin-Comeau. Allister Surette a animé les discussions de cette table ronde. Vingt-deux personnes ont participé aux discussions. Mme Joly a déclaré que cette table ronde lui donnait l’occasion d’entendre les préoccupations de gens de la région et de la communauté acadienne.