Université Sainte-Anne.
Université Sainte-Anne.

L’Université Sainte-Anne offre un cours micro-accrédité pour les interprètes

POINTE-de-l’ÉGLISE : Les interprètes de la Nouvelle-Écosse peuvent améliorer leurs compétences tout en obtenant des titres de compétences grâce à une collaboration entre l’Université Sainte-Anne (USA), l’Association des traducteurs et interprètes de la Nouvelle-Écosse (ATINE), et Access Language Services, le principal prestataire de services d’interprétation en Nouvelle Écosse.

Ce programme fait partie d’une initiative menée par sept collèges atlantiques qui a comme but d’aider ces institutions à répondre à l’évolution des besoins dans la région. 


L’Atlantic Collèges Atlantique (ACA) est l’association des sept établissements publics qui offrent des programmes collégiaux au Canada atlantique à 60 000 étudiants à temps plein et à temps partiel chaque année dans les 40 campus de la région, avec un impact estimé de 6,2 milliards de dollars sur l’économie en 2016-17.  


Le Canada atlantique connaît de rapides changements technologiques qui nécessitent de nouvelles compétences, habiletés et approches dans le milieu du travail. Par conséquent, les collèges de la région atlantique ont établi un partenariat dans le but de promouvoir une vision de collaboration fondée sur l’innovation et l’équité afin de transformer le système collégial. Par l’entremise d’un centre de l’innovation virtuel et d’une série de projets pilotes innovateurs à la base de l’initiative College Transformation des Collèges (CTC), les collèges membres s’engageront avec un large éventail de partenaires afin d’introduire des innovations à impact élevé.  


L’Université Sainte-Anne, la seule institution postsecondaire de langue française dans la province, offre des cours de niveau universitaire et collégial, un programme d’immersion et une formation personnalisée en français langue seconde. Dans le cadre de son programme personnalisé pour adultes, Sainte-Anne crée des cours pour les professionnels de l’industrie et du gouvernement ainsi que pour les immigrants, dans des domaines allant du français médical et des affaires aux programmes liés au commerce et à la langue elle-même. 


À partir de cet hiver, les interprètes pourront suivre des cours micro-accrédités dans leur domaine grâce à un nouveau cours comportant un curriculum ciblé qui a été conçu par des experts de l›industrie. 


Jeff  Staflund, qui était interprète en chef pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick de 2013 à 2018 et qui est interprète de conférence agréé au fédéral (cabine anglaise) depuis 2010, enseignera la matière. Il a développé un tout nouveau programme avec l’aide des membres de l’ATINE qui couvre les fondements en interprétation de dialogue. 


M. Staflund, qui se décrit comme étudiant perpétuel basé à Winnipeg, travaille dans le domaine langagier depuis plus de 25 ans. Enseignant, traducteur et interprète, Jeff détient un doctorat en éducation avec pour spécialisation la formation des interprètes. 


Le programme de 10 semaines, qui débutera le 22 février et finira le 3 mai 2021, est un cours de 60 heures qui se passeront en ligne avec la plate-forme Microsoft Teams. Le cours aura lieu deux fois par semaine, le lundi et le jeudi soir, de 18 h à 20 h (heure de l’Atlantique). Quarante heures sont consacrées au travail en classe, et 20 heures - deux heures par semaine - sont pour le travail individuel et les rétroactions du professeur. Le prix spécial pour ce cours inaugural, qui est ouvert aux Canadiens de la région Atlantique, est de 250 $. 


Cette profession est en pleine expansion, et les employeurs s’efforcent de répondre à la demande croissante de compétences linguistiques dans le monde. Outre les opportunités commerciales perdues, la pénurie d’interprètes et de traducteurs peut entraîner des problèmes plus graves, tels que des erreurs judiciaires au tribunal, ou des membres de la famille dans les hôpitaux confrontés à une barrière linguistique alors qu’ils tentent de prendre des décisions cruciales. 


Dans des pays comme le Canada, où l’immigration joue un rôle essentiel - et dans une province comme la Nouvelle-Écosse, qui cherche à augmenter continuellement son nombre d’immigrants - il est plus urgent de remédier à ces pénuries. 


L’université commence avec un programme pilote pour les fondements de l’Interprétation, avec une emphase sur l’expérience pratique. Les cours magistraux seront supplémentés par des discussions topiques, les devoirs, et la rétroaction régulière, une composante sur l’éthique de l’industrie aussi bien que les exposés, les jeux de rôles et les simulations basées sur les situations du monde réel. Donc, l’assiduité est nécessaire, comme les étudiants ont besoin d’une note minimale de 70 pour cent pour réussir ce cours de micro-accréditation. 


La micro-accréditation implique des cours plus courts, axés sur les compétences, offerts aux nouveaux travailleurs, aux professionnels, aux immigrants et à ceux qui cherchent à changer de carrière, et se concentrent sur l’apprentissage pratique et continu dans le milieu de travail actuel en constante évolution. Les badges obtenus dans le cadre de ces cours peuvent être cumulés pour obtenir des badges d’étape ou dès fois pour accéder à l’éducation formelle. 


En réponse aux récents changements dans l’éducation, le travail et la société, l’Université Sainte-Anne pense que de nombreuses personnes pourraient bénéficier d’une approche moins formelle et plus pratique de l’éducation, et prévoit d’étendre l’idée à d’autres professions à l’avenir. 


Le programme initial d’interprétation sera une condition préalable à un cours de suivi pour ceux qui souhaitent se concentrer sur le domaine médical, qui a connu la plus forte demande ces derniers temps, en particulier à la lumière de la situation COVID-19. Par la suite, des cours se concentrant sur d’autres domaines spécifiques tels que l’interprétation juridique seront proposés. Le programme de base pourrait être offert pendant l’année en fonction de la demande, et les frais pour ces cours subséquents seraient établis à ce temps. Ces cours seraient ouverts à tous les Canadiens et Canadiennes, aussi bien aux personnes à l’extérieur du pays. 


Le programme d’interprétation qui commence le 22 février est ouvert aux membres de l’ATINE, ou à ceux qui cherchent une formation complémentaire dans ce domaine. 


La réussite des examens ILSAT ou CILISAT avec un minimum de 75 pour cent en anglais et français est requise pour ceux ou celles qui voudraient suivre ce programme. 


Les inscriptions débuteront le 1er février et vont se dérouler selon le principe du premier arrivé, premier servi. Pour d’amples renseignements ou pour toutes questions, veuillez envoyer un courriel à formation@usainteanne.ca.