Valerie Lalande - agente de liaison avec l’industrie.
Valerie Lalande - agente de liaison avec l’industrie.

L’Université Sainte-Anne est heureuse de participer à un projet collaboratif pancanadien en recherche et innovation

POINTE-de-l’ÉGLISE : Afin de répondre à leur mission de par ticiper au développement de la connaissance et des compétences de pointe chez les étudiants, les établissements collégiaux canadiens sont appelés à mener des activités de recherche et d’innovation et à adopter des approches pédagogiques novatrices.

     L’Université Sainte-Anne, le Cégep régional de Lanaudière au Québec, le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick et le Collège Boréal, localisé en Ontario, mettent en œuvre un projet de collaboration en matière de recherche et d’innovation.

     Un besoin de créer des ponts entre les chercheurs, les praticiens et les bureaux de recherche et d’innovation des établissements collégiaux se fait sentir. Ces institutions ont développé, au fil du temps, une expertise en matière de recherche appliquée, d’innovation et de pédagogie dans des domaines apparentés.

     « Nos quatre établissements ont développé des expertises similaires et complémentaires dans plusieurs domaines, dont les domaines des bioprocédés, [...] des technologies agricoles et aquacoles, des services aux industries et du design industriel. La perspective de développer une structure de collaboration et de transfert d’expertise en matière de recherche, d’innovation et de pédagogie entre nous apparaît ainsi pertinente », affirme Dominic LeBlanc, conseiller en recherche et développement institutionnel au Cégep régional de Lanaudière et instigateur du projet.

     Dès l’automne, une équipe de travail se rendra au Cégep régional de Lanaudière afin notamment d’y rencontrer des chercheurs et experts et de visiter les installations spécialisées de l’établissement. L’équipe pourra également en apprendre davantage sur INÉDI, le centre collégial de transfert de technologie en design industriel et sur Bio.Enviro.In, le Centre d’innovation bioalimentaire, horticole et environnemental. Cela permettra de déterminer des pistes de collaborations et de jeter les bases de projets novateurs. L’équipe de travail se rendra par la suite au Nouveau-Brunswick, où des rencontres avec différents experts et chercheurs sont prévues, particulièrement dans les nombreuses divisions spécialisées des centres CCNB-INNOV.