L’Université Sainte-Anne déconseille les voyages non essentiels à l’extérieur de la bulle atlantique

POINTE-de-l’ÉGLISE : Avec la résurgence de cas de la COVID-19 ailleurs au Canada et les diverses consignes de santé publique toujours en place au Canada atlantique, l’Université Sainte-Anne décourage fortement les déplacements non essentiels à l’extérieur de la bulle atlantique pendant et entre les sessions académiques, y compris les congés de l’Action de grâce, de la semaine d’étude et d’hiver (intersession automne/hiver).

Afin d’encourager les étudiantes et étudiants à rester dans la bulle atlantique, l’Université Sainte-Anne offre aux étudiantes et étudiants de rester dans leurs chambres en résidence pendant le congé d’hiver, et ce, sans frais supplémentaires. Des dispositions particulières seront prises pour assurer l’accès à une cuisine pour la population étudiante en résidence avec plan de repas. 


Nous implorons aux étudiantes et étudiants de ne pas voyager à l’extérieure de la bulle atlantique, car un tel déplacement nécessitera forcément une période d’auto-isolement de 14 jours lors du retour en Nouvelle-Écosse. Si vous devez absolument effectuer un voyage essentiel à l’extérieur de la bulle atlantique, veuillez contacter le directeur des services aux étudiants et de l’internationalisation, Sébastien Dol (sebastien.dol@usainteanne.ca), afin que votre demande puisse être évaluée.


Les personnes qui effectuent des déplacements non essentiels à l’extérieur de la bulle atlantique pendant la session, la semaine d’étude ou le congé d’hiver, devront organiser leur propre transport en dehors de la région et pour leur retour dans la région. De plus, une étudiante ou un étudiant qui aura voyagé à l’extérieur de la bulle atlantique ne pourra pas s’auto-isoler en résidence au campus de Pointe-de-l’Église. Cette personne devra prendre elle-même ses propres dispositions pour l’auto-isolement obligatoire de 14 jours, hors campus. 


Les chambres d’auto-isolement en résidence seront réservées uniquement aux nouvelles étudiantes et aux nouveaux étudiants qui arrivent pour commencer la session d’hiver en janvier.


Bien entendu, si les consignes de la santé publique de la Nouvelle-Écosse changent cet automne, cette directive sera revue.