L’honorable Bob Rae, récipient d’un doctorat honorifique.  
L’honorable Bob Rae, récipient d’un doctorat honorifique.  

L’Université Sainte-Anne décerne un doctorat honorifique à Bob Rae

Richard Landry

POINTE-de-l’ÉGLISE : L’Université Sainte-Anne a décerné un doctorat honorifique en Sciences politiques à l’honorable Bob Rae, ambassadeur auprès des Nations Unies. La présentation a été faite de façon virtuelle à l’occasion de la Collation des grades à l’Université le samedi 15 mai dernier.


Le recteur de l’Université, Allister Surette, a présenté ainsi M. Rae. « L’honorable Bob Rae est avocat et ancien député fédéral, ancien premier ministre de l’Ontario et présentement ambassadeur auprès des Nations Unies. Pour sa contribution au secteur public et aux communautés autochtones et plus particulièrement pour son travail dans les domaines de l’éducation, de la gouvernance et des droits de la personne, l’Université Sainte-Anne est fière de lui décerner un doctorat honorifique en Sciences politiques. »


« C’est avec énormément de plaisir et d’honneur que j’accepte ce doctorat honorifique, a dit M. Rae. Je suis naturellement très heureux d’obtenir un doctorat honorifique de votre institution. C’est cependant triste que je ne puisse pas être avec vous tous en personne. »


S’adressant à la classe des finissantes et finissants, il a dit que ça fait quelque temps depuis le moment où il a reçu son premier diplôme de l’Université de Toronto et qu’il ne se souvient plus exactement de ce qu’a dit le gentilhomme qui avait alors accepté un doctorat honorifique. Il a présenté trois messages essentiels aux étudiants.  


Le premier : la curiosité. « D’abord, j’espère que vous allez garder toujours votre curiosité parce que moi, j’ai trouvé que dans la vie, la curiosité, c’est quelque chose d’essentiel pour vraiment pouvoir continuer d’apprendre des choses et de poser des questions. Pour moi, c’est une caractéristique très importante à avoir dans la vie. Si vous gardez ça, vous gardez beaucoup qui va vous aider. »


Le deuxième : les échecs. « Vous allez trouver qu’il y aura des échecs, des moments difficiles dans vos vies. Je ne dis pas ça pour vous décourager, je vous le dis pour vous encourager de savoir que ce sont des moments dans la vie qui existent pour tout le monde. N’importe quelle personne que vous rencontrerez dans la vie qui semble avoir une vie parfaite n’a pas une vie parfaite. Il y a toujours des gens qui ont des défis dans la vie et nous tous, nous en avons. Moi, dans ma vie, j’ai eu des moments difficiles, mais j’essaie toujours de continuer avec la vie, de faire le nécessaire pour trouver une autre façon de faire les choses. »


Le troisième : la capacité de rire. « Il faut toujours garder la capacité de rire et surtout de rire de nos propres activités à nous-mêmes et d’apprendre comment. Il faut insister sur la nécessité de ne pas prendre toutes les choses si sérieusement. »


Alors curiosité, capacité d’entendre, capacité d’écouter, capacité de continuer d’apprendre toujours de nouvelles choses, selon lui. « C’est beaucoup. Il faut avoir un moment où on reconnaît très bien que le monde n’est pas parfait. Nous sommes tous des gens imparfaits. C’est la nature essentielle de notre existence. Et finalement de profiter des grands avantages de l’humour. Ça pour moi, c’est essentiel. Alors je vous souhaite bonne chance dans l’avenir et dans la vie. Surtout pensez aux autres, pas seulement à vous-mêmes, » a-t-il conclu.