De gauche à droite : Sally Kenney, Dominique Boudreau et Fallon Moulaison.
De gauche à droite : Sally Kenney, Dominique Boudreau et Fallon Moulaison.

Le Conseil acadien de Par-en-Bas s’adapte à la réalité de la COVID-19

Norbert LeBlanc
TUSKET : La pandémie de la COVID-19 a eu un impact sur les organisations communautaires. Une telle organisation, le Conseil acadien de Par-en-Bas (CAPEB) a été obligée de faire des adaptations afin de continuer à remplir son mandat, de faire la promotion de la langue et la culture acadienne dans la région de Par-en-Bas. Afin de mieux comprendre comment le CAPEB s’est adapté à cette nouvelle réalité de la COVID-19, Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Sally Kenney, le mardi 7 juillet dans ses bureaux au Centre communautaire de Par-en-Bas à Tusket.

Mme Kenney nous a informés que les bureaux du CAPEB ont été fermés le 13 mars, suite à une décision prise par le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP). Il est à noter que le CSAP est le propriétaire du Centre scolaire communautaire et que suite à la demande de la Santé publique de la Nouvelle-Écosse de fermer les écoles, la décision a été prise d’arrêter toutes les activités qui se déroulaient dans les écoles, dont les activités du CAPEB. Mme Kenney a décidé de transférer son bureau à sa résidence et les deux employés du CAPEB, François d’Entremont et Isaiah Albright ont eu aussi accepté de travailler à partir de la maison. Quand la décision a été prise de fermer les bureaux, le CAPEB était en train d’organiser son festival annuel, le Festival du Bon Temps. Bien qu’un grand nombre d’activités avait déjà eu lieu, il restait encore quelques activités qui ont été annulées à cause de la pandémie. Parmi ces activités annulées, il s’agit des suivants : la soirée de la musique acadienne ; un vernissage avec plusieurs artistes de la région ; la semaine des aînés et la journée des enfants. Pendant leur expérience du télétravail, Mme Kenney a continué son administration du CAPEB, en préparant des demandes de projets  en faisant des rapports pour les bailleurs de fonds du CAPEB et en coordonnant des activités virtuelles. Isaiah Albright a continué à appuyer l’administration du bureau et François d’Entremont a travaillé sur la promotion du CAPEB.

Au début du mois de juin, Mme Kenney et son équipe ont déménagé leurs bureaux dans l’édifice Vaughne Holdings à Tusket. Mme Kenney a constaté qu’il était important de trouver un bureau pour accommoder les étudiants d’été qui travaillent sur des projets particuliers. Ils ont travaillé dans ce bureau jusqu’au 3 juillet et sont retournés dans leurs anciens bureaux le 6 juillet dernier.

En ce qui regarde les projets d’été pour le CAPEB, Mme Kenney nous a informés que Chloe d’Eon avait été embauchée pour coordonner Star Acadie. En effet, Chloe d’Eon a déjà coordonné cette activité l’an dernier. Le spectacle de Star Acadie cette année sera un spectacle virtuel et la date prévue est le 16 août. Le spectacle a été conçu pour avoir lieu autour de la Fête nationale des Acadiens. Les jeunes artistes seront enregistrés avant le 16 août par la société Breezeway Studios. Elle s’attend à offrir des prix aux gagnants et elle nous a assurés qu’un panel de juges décidera qui seront les gagnants.

Sally Kenney nous a parlé de la Fête nationale des Acadiens le 15 août prochain. Elle nous a annoncé que le père Albéni d’Entremont a l’intention d’offrir une messe à l’église Saint-Michel à Wedgeport. Le père d’Entremont est le curé de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption. Cette messe aura lieu devant une foule déterminée par la Santé publique et la messe sera diffusée en direct sur les médias sociaux. Mme Kenney et son équipe regardent aussi à la possibilité d’organiser un repas (à emporter) au Club acadien ainsi que des activités artisanales pour enfants.  

Sally Kenney a terminé son entrevue en annonçant que le CAPEB était chanceux de pouvoir embaucher trois étudiants pendant cette saison estivale. Il s’agit de Dominique Boudreau, Fallon Moulaison et Chloe d’Eon.