Caroline Fitzpatrick.

La professeure Caroline Fitzpatrick reçoit un financement de 150 000 $ pour étudier l’utilisation des médias chez les enfants d’âge préscolaire

POINTE-de-l’ÉGLISE : Caroline Fitzpatrick, professeure adjointe au département des sciences humaines à l’Université Sainte- Anne et chercheuse membre du Centre PERFORM de l’Université Concordia, vient d’obtenir un financement de Research Nova Scotia. Cette subvention de 150 000 $ sera répartie sur trois ans et lui permettra d’effectuer des recherches qui porteront sur les effets du temps-écran et sur le développement des enfants d’âge préscolaire en Nouvelle-Écosse.

« Les écrans, incluant la télévision, les tablettes et les téléphones intelligents, occupent une place de plus en plus importante dans la vie des jeunes enfants. »
Caroline Fitzpatrick.

     « Les écrans, incluant la télévision, les tablettes et les téléphones intelligents, occupent une place de plus en plus importante dans la vie des jeunes enfants. Il est donc primordial de mieux comprendre l’influence de ceux-ci sur les enfants et leur vie familiale, » précise la professeure Fitzpatrick.

     Ce projet est mené en collaboration avec plusieurs chercheurs et partenaires, notamment Elizabeth Harvey, professeure au département des sciences de l’éducation à l’Université Sainte-Anne, Rachel Barr, professeure en psychologie à l’Université de Georgetown, et Mark Asbridge, professeur au département de santé communautaire et d’épidémiologie de l’Université Dalhousie.

     Le Consortium national de formation en santé (CNFS) et La Pirouette, un centre de ressources et de services à la famille, sont également partenaires. Lisa Thimot, coordonnatrice provinciale de La Pirouette, affirme que « la recherche proposée est d’un grand intérêt pour nous étant donné que notre mission est de contribuer à la qualité de vie de nos communautés, de fournir des ressources aux familles acadiennes, francophones et bilingues partout en Nouvelle-Écosse, ainsi que d’enrichir la vie de jeunes enfants et de leurs familles. »

     La professeure Fitzpatrick souhaite souligner que « cette subvention aura également des retombées positives sur la population étudiante des campus de Pointe-de-l’Église et de Halifax, car des postes d’assistantes ou d’assistants de recherche seront disponibles pour des étudiantes et étudiants inscrits à des programmes de premier et de deuxième cycle. »

     Il s’agit d’excellentes opportunités pour encourager le développement des compétences en recherche et des occasions d’apprentissage authentiques.

POINTE-de-l’ÉGLISE : Originaire de Prince George en Colombie- Britannique, l’étudiante Kelsey Monsen est passionnée par les langues. Les faits parlent d’eux-mêmes, car elle parle trois langues : l’anglais, le français et l’allemand. Elle a déjà complété deux sessions d’immersion en Allemagne et trois sessions du programme Explore Canada.

     Ses études postsecondaires ont débuté à l’Université de Victoria lorsqu’elle s’est inscrite au programme de certificat de français. Toutefois, Kelsey s’est rendu compte que si elle voulait perfectionner son français, elle devait se plonger dans un milieu et une culture francophone. C’est donc pour ça qu’à l’automne 2018 elle s’est inscrite à l’Option immersion française intégrée (OIFI) à l’Université Sainte-Anne.

     L’OIFI est conçue pour les étudiants et étudiantes ayant déjà un certain niveau de compétences en français et qui souhaitent perfectionner leur français. Toute une variété d’activités parascolaires sont également offertes aux étudiants et étudiantes afin de les inciter à parler et à s’entraîner à parler le français.

     « J’ai bien aimé découvrir la culture acadienne, discuter avec les gens de la communauté et vivre de nouvelles expériences, toujours en français. J’ai eu l’occasion de m’impliquer à différentes occasions dans la vie étudiante, que ce soit en tant qu’athlète, animatrice de résidence ou employée à la cafétéria, et je n’ai pas hésité à le faire », explique Kelsey.

     Aussi, en tant que membre de l’équipe de cross-country des Dragons de l’Université Sainte-Anne, elle a été nommée joueuse s’étant le plus améliorée en 2018-2019. De plus, lors du Gala des mérites qui a eu lieu au mois d’avril, on lui a été décerné le prix Recrue de l’année féminine 2018-2019, toutes disciplines confondues.

     Il n’est donc pas surprenant que sa candidature ait été retenue pour recevoir la Bourse du Fonds de dotation pour études dans la seconde langue officielle créée par le gouvernement du Canada à l’occasion du 25e anniversaire de l’accession au Trône de la Reine Elizabeth II. Cette bourse a pour but d’aider les jeunes Canadiens désireux d’améliorer la maîtrise de leur seconde langue officielle en leur permettant d’étudier à temps plein dans une université canadienne qui dispense son enseignement dans cette langue et à vivre dans un milieu où celle-ci prédomine.

     En plus de recevoir une bourse d’une valeur de 7 000 $, les frais de déplacement pour un voyage aller-retour entre son lieu de résidence et son université d’accueil lui seront remboursés.

     Kelsey vient de terminer ses cours de printemps et a préparé ses bagages pour partir vers le Parc national des Hautes-Terres du-Cap-Breton. De juin à août 2019, elle travaillera au parc en tant qu’agente de l’expérience du visiteur.

     En septembre 2019, elle entreprendra sa dernière année du baccalauréat en arts (sans majeure). Au départ, elle avait l’intention de se lancer sur le marché du travail après le baccalauréat, mais maintenant elle se demande si elle ne devrait pas aider les autres à apprendre une deuxième langue. Peu importe, les compétences acquises à l’Université Sainte- Anne lui procureront de nouveaux débouchés et de nouvelles opportunités. Son adaptabilité et son ouverture sur le monde feront d’elle une excellente ambassadrice pour le bilinguisme.

La BUTTE : Une cinquantaine de parents ont participé à la vente de produits créés par six entreprises de jeunes âgés de 9 à 11 ans (soit de la 4e à la 6e année). Ceux-ci ont participé au Camp d’entrepreneuriat d’été 2019 à l’École secondaire de Clare. Douze jeunes des écoles Joseph- Dugas de la Pointe-de-l’Église et Stella-Maris de Meteghan ont participé au Camp qui s’est tenu du 8 au 11 juillet.

     Le total de la vente des produits créés par les jeunes s’élevait à 570,50 $. La vente a eu lieu dès midi le jeudi 11 juillet. Dale Deveau, organisateur pour le Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDÉNÉ), estime que les jeunes participants étaient très dévoués à l’activité.

     « Les ateliers du Camp ont permis d’expliquer ce qu’est un entrepreneur, comment on songe aux idées pour créer une entreprise en essayant de faire des produits qui sont utiles et qui répondent à des besoins et comment créer des plans d’affaires. Il s’agissait aussi de connaître le marketing et les services à la clientèle et de faire la promotion des produits auprès du public », a-t-il expliqué.

     Il y a aussi eu une présentation offerte par Labo créatif sur la technologie de l’informatique pour les entreprises avec Glen Gaudet.

     L’activité était organisée en partenariat avec le CDÉNÉ, le Conseil scolaire acadien provincial, le CBDC Clare-Digby, la Société acadienne de Clare et la Chambre de commerce de Clare.

DARTMOUTH : Le Conseil communautaire du Grand- Havre (CCGH) est très fier des 96 finissants de la Municipalité régionale de Halifax (MRH) qui ont obtenu leur diplôme de fin d’études secondaires en juin 2019. Soulignons que nos finissants ont remporté environ 500 000 $ en bourses d’études.

     Au nom de la Fondation du Conseil communautaire du Grand- Havre (CCGH), on est heureux d’annoncer la nomination à titre de récipiendaires des bourses d’études et projets communautaires pour l’année scolaire 2019.

     La Fondation a été créée pour aider financièrement les étudiants et organismes acadiens et francophones de la Municipalité régionale d’Halifax (MRH) à poursuivre leurs études supérieures au Canada et pour des projets communautaires favorisant le développement, le rayonnement et la participation des membres de la communauté. Félicitations à nos plus récents lauréats!

     Chantal Monty, de l’École du Carrefour, récipiendaire d’une bourse de 1 000 $, va entamer des études en vue d’un baccalauréat ès sciences, génie, à l’Université du Nouveau-Brunswick. Également violoniste à ses heures, Chantal se propose de travailler dans le domaine du génie biomédical et de faire des recherches et des essais sur des organes artificiels qui pourront suppléer aux dons d’organes. Chantal est bien connue pour son bénévolat avec les Guides du Canada et à l’école Bois-Joli et elle a reçu plusieurs prix de reconnaissance tels que la Médaille du Lieutenant-Gouverneur de la Nouvelle-Écosse et le prix du service communautaire de la Reine Elizabeth II.

     Emily Rudderham, aussi récipiendaire d’une bourse de 1 000 $, est diplômée de l’École secondaire du Sommet à Bedford. Elle prévoit faire ses études de baccalauréat ès sciences appliquées en génie mécanique biomédical à l’Université d’Ottawa. Elle a l’espoir de créer des outils pour pallier des difficultés qu’elle a observées dans son bénévolat auprès des personnes avec besoins spéciaux. Récipiendaire de la Médaille d’éducation du Lieutenant- Gouverneur et du bénévolat de la Municipalité régionale de Halifax,

     Emily a eu la chance d’organiser plusieurs activités socioculturelles et caritatives qui lui ont permis de réagir aux problèmes observés dans la société et d’avoir une incidence positive sur la qualité de vie d’autrui.

     Le projet de l’école des Beaux- Marais d’une valeur de 1 500 $ a été appuyé par la Fondation; celui-ci permettra aux élèves d’utiliser les produits de leur jardin scolaire dans des bars de salades et de faire des choix de santé avec l’aide des aînés de la communauté.

     L’École Mer et Monde a reçu une subvention de 500 $ pour la mise en œuvre d’un jardin scolaire et communautaire afin de partager des connaissances dans un volet éducatif qui rassemblera les membres de la communauté et favorisera le développement d’un sentiment d’appartenance.

POINTE-de-l’ÉGLISE : Une belle cérémonie annonçant du financement de la part du gouvernement fédéral et du gouvernement provincial a eu lieu le mercredi 10 juillet dans la chapelle située au deuxième étage de l’édifice Gustave-Blanche. Allister Surette, le recteur et vice-chancelier de l’Université Sainte-Anne, a présidé la cérémonie.

     Une foule estimée à près de 150 personnes s’était déplacée pour entendre la bonne nouvelle. Dans la foule, il y avait une bonne représentation de la municipalité de Clare, de la municipalité d’Argyle, de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, du Conseil scolaire acadien provincial, des organismes communautaires et sectoriels représentant la communauté acadienne et francophone de la Nouvelle-Écosse. Les élèves d’immersion du programme d'été et leurs professeurs étaient également invités à cette cérémonie.

     Après avoir souhaité la bienvenue à la foule, Allister Surette a présenté les deux représentants gouvernementaux : l’honorable Mélanie Joly et l’honorable Gordon Wilson.

     L’honorable Mélanie Joly est la ministre fédérale du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie. Avocate de formation, Mme Joly est députée fédérale représentant la circonscription d’Ahuntsic-Cartierville. Comme c’était sa première visite à l’Université Sainte-Anne, elle a déclarée qu’elle s’est engagée à assurer la pérennité de l’éducation francophone à travers le pays. Mme Joly a souligné la présence des élèves de l'école d’été d’immersion. Dans son discours, elle a notamment abordé les thèmes suivants : les rénovations à l’Université Sainte-Anne, l’importance des radios communautaires et la Loi sur les langues officielles. Elle a conclu en annonçant un investissement de 500 000 $ de la part du gouvernement fédéral pour les rénovations à l’édifice Gustave-Blanche.

     L’honorable Gordon Wilson, le ministre provincial de l’Environnement, a indiqué qu’il regrettait de ne pas avoir passé plus de temps dans les programmes d’immersion à l’Université Sainte-Anne. Il a remercié Mme Joly et le gouvernement fédéral pour leur généreux don et il a noté le rôle important de l’Université Sainte-Anne dans l’économie de la région et dans la promotion et la protection de la culture acadienne en Nouvelle-Écosse. M. Wilson a terminé ses commentaires en annonçant que la province allait contribuer pour 500 000 $ au projet de rénovations.

     Selon un communiqué de Patrimoine canadien daté du 10 juillet 2019, ce projet comporte la réfection du toit, le remplacement des fenêtres et du revêtement extérieur en plus de la modernisation de certains espaces à l’intérieur de l’édifice. L’édifice Gustave-Blanche a été construit en 1899 et les travaux permettront de répondre aux besoins actuels et futurs des étudiants et de la communauté, notamment grâce à l’aménagement de nouvelles salles multifonctionnelles et de bureaux.

     Suite à l’annonce des investissements fédéral et provincial, la ministre Joly a participé à une table ronde dans la salle du conseil des gouverneurs situé dans l’édifice Bernadin-Comeau. Allister Surette a animé les discussions de cette table ronde. Vingt-deux personnes ont participé aux discussions. Mme Joly a déclaré que cette table ronde lui donnait l’occasion d’entendre les préoccupations de gens de la région et de la communauté acadienne.




ARICHAT: La remise des diplômes, des bourses et des médailles a eu lieu le jeudi 27 juin en soirée, dans l’amphithéâtre de l’École Beau- Port. Renée Samson, enseignante de l’école et maîtresse de cérémonie, a présenté les seize jeunes qui ont reçu un diplôme de fin d’études secondaires. En ordre alphabétique, au son de Mon chez nous c’est l’Acadie, les jeunes sont tous montés sur l’estrade devant les fiers parents, les amis, le personnel enseignant et des invités spéciaux.

     En effet, plusieurs membres des familles, amis et invités spéciaux étaient venus féliciter et fêter ces seize jeunes finissants, qui quittaient leur « chez soi » l’École Beau-Port. Après l’hymne Ô Canada, entonné par une étudiante en 11e année, Jocelyn Boudreau, les discours d’occasion et d’adieux ont été livrés.

     D’abord, Stewart MacLean a livré le message d’accueil au nom de tous les finissants. Celui-ci a remercié les gens d’avoir répondu à l’invitation et a remercié de façon spéciale les parents et le personnel enseignant de les avoir accompagnés tout au long de leur périple éducatif.

     Ensuite, Normond DeCelles, responsable des ressources humaines au Conseil scolaire acadien provincial (CSAP), a félicité les jeunes finissants au nom du CSAP. Il en a profité pour remercier tout le personnel qui a eu une responsabilité et un rôle important à jouer dans le trajet de ces jeunes. Il a dit aux parents : « Merci d’avoir fait confiance au CSAP et de nous avoir confié cette tâche importante. » M. DeCelles a aussi souligné le départ à la retraite de Terry et Mark Samson. Il a ajouté : « Ces deux messieurs ont fait en sorte, tout au long de leur carrière, que l’École Beau-Port soit propre et accueillante. On vous remercie de votre excellent travail et on vous souhaite longue et heureuse retraite. »

     La députée de Cap-Breton Richmond, Alana Paon, a parlé aux jeunes de l’importance de faire vivre la langue et la culture acadienne. Elle a souligné le fait qu’il pourrait y avoir des embûches et des obstacles en cours de route, mais qu’en « restant fidèle à qui on est », ces obstacles peuvent être franchis et surmontés.

     Les nombreuses bourses d’études et prix décernés lors de la remise des diplômes témoignent du sérieux et de l’importance accordée aux études et à la réussite académique chez ces jeunes. La valeur totale de ces bourses et prix est de 73 200 $ pour l’année 2019. C’est 20 000 $ de plus qu’en 2018.

     Fait important à souligner cette année, trois finissantes poursuivront leurs études à l’Université Sainte-Anne. Deux d’entre elles fréquenteront le campus de Petit-de-Grat tandis que l’autre se rendra à Pointe-de-l’Église. Il s’agit d’Aneisa Samson, d’Isabelle Fougère et de Marielle Thériault. Tous les étudiants qui vont continuer leurs études aux niveaux collégial et universitaire ont choisi de rester en Nouvelle- Écosse cette année. En outre, en 2018 tous les finissants avaient choisi de poursuivre leurs études en anglais, ce qui n’est pas le cas cette année.

     Pour ce qui est des grands honneurs remportés, Sian Boudreau a reçu la Médaille du Gouverneur général tandis que Monique Savoury a reçu la médaille Reine Elizabeth II. Ces médailles sont offertes aux élèves qui obtiennent les plus hautes moyennes tout en étant très engagés dans l’école et la communauté.

     Deux élèves de la 11e année sont montées sur l’estrade afin de recevoir la Médaille du Lieutenant-gouverneur. Ces deux jeunes ont été reconnues pour leurs grandes réussites académiques et pour leur engagement au sein de l’École Beau-Port et dans leur communauté. Il s’agit de Jocelyn Boudreau et de Katelyn DeCoste.

     Avant de clore la soirée, la directrice Jacinta Samson- Sullivan a prononcé un discours dans lequel elle a souhaité plein de succès aux finissantes et finissants et a remercié tout son personnel enseignant et de soutien. Mme Samson-Sullivan a souligné, pour les jeunes, l’importance d’être actif dans sa communauté, d’avoir un esprit ouvert et d’être positif, tout en demeurant fier de sa culture et de sa langue.

     Un goûter a suivi les cérémonies officielles dans la cafétéria de l’école. Les finissants ont pu rejoindre leurs familles pour la prise de photos et des échanges entre amis et familles.

     Félicitations à toutes et à tous!

A BUTTE : Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) est heureux d’annoncer de nouvelles nominations au sein de l’équipe d’administrateurs scolaires. Plusieurs nominations ont eu lieu dans les dernières semaines afin de préparer l’année scolaire 2019-2020. Pam DeViller, Malou Déry, Joël Arsenault, Véronique Naud, Bryan Saulnier et Mary Jo Conway ont obtenu les postes de direction et direction adjointe.

     Pam DeViller assumera la direction de l’École secondaire de Par-en-Bas. Mme DeViller travaille en éducation depuis 27 ans. Elle détient trois maîtrises, soit en administration scolaire de l’Université Acadia, en leadership instructionnel du NSELC, et une dernière portant sur l’appui des élèves à besoins divers de l’Université Mount Saint Vincent. Plus récemment, elle a été directrice de l’École Belleville.

     Malou Déry a été retenue pour le poste de direction de l’École du Carrefour. Cette dernière s’est jointe au CSAP en 2004 comme enseignante à l’École du Carrefour et plus récemment, elle était directrice adjointe de l’école. En plus de son B. Ed., elle détient deux maîtrises, une en administration scolaire de l’Université de Saint-Boniface au Manitoba et une en psychopédagogie de l’Université Laval/Université Mount Saint Vincent.

     Joël Arsenault a été sélectionné pour occuper le poste de directeur adjoint de l’École du Carrefour. M. Arsenault était directeur adjoint par intérim à l’École secondaire du Sommet pendant la dernière année scolaire. Il détient une maîtrise en éducation de l’Université Acadia. En plus, il a complété la cohorte de leadership du CSAP. Au cours des années, Joël a démontré de grandes forces en technologie et dans la promotion des arts.

     Véronique Naud a été nommée directrice de l’École Belleville. Mme Naud travaille à l’École Belleville depuis 2007 comme enseignante de maternelle, enseignante- ressource et intervenante en mathématiques. En plus d’un B. Ed. de l’Université Sainte-Anne, Mme Naud détient deux maîtrises, une en intervention éducative de l’Université de Montréal et l’autre en adaptation scolaire de l’Université Sherbrooke.

     Bryan Saulnier occupera le poste de directeur adjoint de l’École secondaire de Clare. De retour dans sa région natale, M. Saulnier travaille en éducation depuis 23 ans. Il détient une maîtrise en administration scolaire de l’Université de Moncton et un bloc de perfectionnement du français de l’Université Sainte-Anne. Il a aussi été un mentor pédagogique pour les administrateurs scolaires à l’École de leadership pédagogique de la Nouvelle- Écosse, de 2010 à 2017.

     Mary Jo Conway a été affectée au poste de direction adjointe du Centre scolaire de la Rive-Sud pour l’année scolaire 2019- 2020. Avec plus de 15 ans d’expérience en enseignement, Mme Conway est enseignante au CSRS depuis 2015. Elle détient trois maîtrises en éducation : curriculum et leadership de l’Université de Nipissing, éducation inclusive de l’Université Acadia et counseling scolaire de l’Université de Saint- Boniface.

     Nous leur souhaitons toute la chance dans leurs nouvelles fonctions.


LA BUTTE : Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) est très fier des 244 finissants et finissantes qui ont obtenu leur diplôme de fin d’études secondaires ce juin 2019. Nous sommes heureux d’avoir eu la chance d’accompagner ces élèves tout au long de leur formation afin de leur offrir une éducation de qualité et contribuer à former une relève fière de la langue française et de la culture acadienne.

     Soulignons que nos finissants et finissantes ont remporté au-delà de 1 295 000 $ en bourses d’études. Un grand merci aux communautés, entreprises locales, provinciales et nationales, institutions postsecondaires et particuliers qui appuient nos élèves en leur permettant de poursuivre des études postsecondaires. Nous leur sommes très reconnaissants de cet appui financier.

     Afin d’encourager la poursuite des études postsecondaires dans un établissement scolaire francophone, le CSAP offre une bourse d’études d’une valeur de 500 $ à un finissant ou une finissante dans chacune de ses écoles secondaires.

     Félicitations aux récipiendaires :

        ●  Kaylee Lahaie-Kubas,
                 École acadienne de Truro;
        ●  Isabelle Fougère,
                 École Beau-Port;
        ●  Émily Perron,
                 École du Carrefour;
        ●  Daniel Comeau,
                 École NDA;
        ●  Alexandra Doiron,
                 École secondaire du Sommet;
        ●  Marcelle MacKenzie,
                 École acadienne de Pomquet;
        ●  Alexandra Perreault,
                 École Rose-des-Vents;
        ●  Lauren Amiro,
                 École secondaire de Clare;
        ●  Josette d’Entremont,
                 École secondaire de Par-en-

     Bas et
        ●  Andrew Anderson,
                 Centre scolaire Étoile de l’Acadie.

     De plus, mentionnons le prix Méritas du CSAP d’une valeur de 1 500 $. Cette année, le prix a été remporté par Emily Rudderham de l’École secondaire du Sommet. Enfin, une bourse d’études d’une valeur de 1 500 $ est remise à un ou une élève du programme BI. La personne ayant reçu ce prix cette année est Mikaël Savard de l’École du Carrefour.

     Nos élèves sont maintenant prêts à entamer avec assurance et enthousiasme une nouvelle étape de la vie. Nous sommes convaincus qu’ils parviendront à mener de grandes carrières et faire honneur à notre belle Acadie. Nous leur disons encore une fois bravo et leur souhaitons un franc succès dans tous leurs projets futurs.


LA BUTTE : Les membres élus du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) ont adopté à l’unanimité le budget proposé 2019-2020 qui se chiffre à 100 335 000 $. En septembre, il y aura 32 nouveaux postes au CSAP. Ceci signifie un grand total de 861 postes au service des élèves et des familles acadiennes et francophones de la Nouvelle-Écosse.

     Ce nouveau budget voit à la création de plusieurs nouveaux postes dans les écoles du CSAP. Entre autres, le CSAP va élargir les services des agents de développement scolaire et communautaire auprès de toutes les écoles du CSAP avec la création de dix nouveaux postes affectés aux écoles élémentaires. Présentement, onze agents de développement scolaire et communautaire travaillent au CSAP dans les écoles accueillant les élèves du secondaire. Ce rôle facilitera la mise en œuvre de notre double mandat.

     Toutes les écoles élémentaires du CSAP continueront d’avoir accès au programme d’intervention préventive en lecture-écriture. Ce programme permet aux élèves de la 1re année qui ont des difficultés en lecture d’obtenir un soutien plus spécialisé.

     La province de la Nouvelle-Écosse contribue en majeure partie au financement du Conseil scolaire, le reste provenant du gouvernement fédéral, des fonds générés par les écoles et d’autres projets gérés par le CSAP.

     Cette année la province de la Nouvelle-Écosse a augmenté de 44 millions de dollars son budget global destiné à l’éducation des élèves de la prématernelle à la 12e année.

     C’est la sixième année d’affilée que la province de la Nouvelle-Écosse augmente son investissement en éducation.

     Nous voulons doter nos élèves des outils et des dispositifs de soutien dont ils ont besoin pour réussir. L’adoption de ce nouveau budget nous permettra de continuer à œuvrer vers l’épanouissement de tous nos élèves.

     Le Conseil scolaire acadien provincial est le seul conseil scolaire francophone de la Nouvelle-Écosse et dessert toute la province avec ses vingt et une écoles. Il offre une éducation de qualité en français langue première à la population d’origine acadienne et aux autres francophones résidant en Nouvelle-Écosse.

LA BUTTE : Le 22 juin 2019, le Conseil a adopté à l’unanimité son Plan stratégique 2019-2023 qui résulte d’un travail d’analyse et de réflexion auquel ont participé plusieurs acteurs, dont la population étudiante, les membres du personnel ainsi que la communauté.

     Ce plan se veut un instrument qui permettra d’instaurer les conditions gagnantes afin de répondre aux nombreux défis qui se posent dans un contexte unique où la langue et la culture jouent un rôle déterminant. Il s’adapte aux réalités changeantes ainsi qu’aux besoins des élèves qui fréquentent les écoles du CSAP. L’objectif ultime de ce plan est la réussite éducative et sociale de tous nos élèves afin qu’ils deviennent des citoyennes et des citoyens fiers et engagés envers la langue française, la culture et la communauté.

     Cet exercice de planification stratégique nous a également amenés à réaffirmer notre vision commune et les valeurs fondamentales qui s’y rattachent. Ainsi, l’engagement à la francophonie, l’excellence, la collaboration, l’ouverture d’esprit et la démocratie sont les valeurs que nous prônons.

     « Nous espérons que vous trouverez, à travers cet ambitieux plan une source d’inspiration et le désir de rallier nos forces, que vous soyez élève, parent, membre du personnel ou partenaire. Nous sommes persuadés que ce plan se réalisera de manière optimale et nous permettra d’atteindre les buts que nous nous sommes fixés », déclarent M. Kenneth Gaudet, président, et M. Michel Comeau, directeur général du Conseil scolaire acadien provincial.

     Le Plan stratégique 2019- 2023 se dote de cinq priorités stratégiques. Celles-ci sont le bien- être physique et mental, les relations école/famille/communauté, la rétention et le recrutement, la réussite académique et la sécurité linguistique. Vous pouvez consulter le plan en visitant le lien https://csap.ca/le-csap/plan-strategique

CHÉTICAMP : Le 21 juin 2019, les neuf gagnants et gagnantes de la caisse scolaire de l’école NDA à Chéticamp ont reçu leur prix. Les gagnants étaient des élèves du niveau de Grandir en français jusqu’à la huitième année.

     La représentante était Sylvia Cormier, de la Caisse populaire acadienne limitée. Un merci sincère à tous les participants.

POINTE-de-l’ÉGLISE : L’Université Sainte-Anne est heureuse d’annoncer que 36 étudiants ont reçu leurs certificats ou diplômes collégiaux et quatre d’entre eux ont reçu un Diplôme de fin d’études secondaires pour adultes, le jeudi 20 juin 2019. La cérémonie s’est déroulée en simultané, par système de vidéoconférence, dans trois campus de l’Université Sainte- Anne : Halifax, Pointe-de-l’Église et Saint-Joseph-du-Moine.

     « C’est parmi un des meilleurs moments pour moi-même et pour l’Université Sainte-Anne. C’est un moment où l’on s’arrête pour souligner l’accomplissement de chacun de nos étudiants et étudiantes » a déclaré Allister Surette, recteur de l’Université Sainte-Anne. « Je suis confiant que la formation que vous avez reçue chez nous vous donne les compétences nécessaires pour vous placer sur le marché du travail. »

     Tracy Roach, diplômée du programme Soins infirmiers auxiliaires et récipiendaire du Prix du Recteur et du Prix du Conseil des gouverneurs, a prononcé le discours d’adieu au campus de Saint-Joseph- du-Moine. Elle s’est dite « très fière d’être une des premières diplômées du programme de LPN offert à l’Université et d’avoir eu la chance d’étudier dans mon propre petit canton et dans ma langue maternelle. » Elle a également parlé du fait qu’elle a tissé de grandes amitiés pendant ses études : « Je n’oublierai jamais les amis que j’ai rencontrés dans mon programme et qui, je suis certaine, seront mes amis pour le reste de ma vie. »

     La cérémonie a également été marquée par la remise du Prix d’excellence Louis-E.- Deveau à Riverside Lobster International Inc. En plus d’être un important moteur économique pour la région, cette entreprise innovatrice contribue et réinvestit dans toute une gamme d’initiatives communautaires. Pour en apprendre plus, on vous invite à consulter le lien suivant : www.youtube.com/ user/usainteannecom/videos pour voir la vidéo au sujet de Riverside Lobster.

     L’Université Sainte- Anne félicite ses diplômées et diplômés pour le travail et les efforts fournis pendant leur formation et leur souhaite une pleine réussite dans leur vie professionnelle.

                                                                                        Liste des diplômées et diplômés 2019

Agent de bureau gouvernemental :
     Isaiah Albright (Mavillette, N.-É.);
     Josanne Maillet (Meteghan, N.-É.)

Assistante de l’ergothérapeute et assistante du physiothérapeute :
     Réanne Phyllis Comeau (Saulnierville, N.-É.)

Auxiliaire en soins continus :
     Calista Ann Sheppard (Saulnierville, N.-É.)

Éducation à la petite enfance :
     Akissi Béatrice Ande Epse Aka (London, Ont.);
     Linda Kahoul (Jeumont, France);
     Ruth Niyomwungere (Halifax, N.-É.);
     Jade Gaudet (Meadowvale, N.-É.);
     Jeannette Sivily Onivogui (Halifax, N.-É.)

Soins infirmiers auxiliaires :
     Hailley Jeanne-Ella Bonnanfant (Saulnierville, N.-É.);
     Tessa Catherine d’Entremont (Pubnico, N.-É.);
     Tracy Lee Roach (Chéticamp, N.-É.)

Adjoint administratif bilingue :
     Benoit Proulx (Halifax, N.-É.)

Administration des affaires :
     Hanna Abdi Tahir (Halifax, N.-É.);
     Anass Berroug (Halifax, N.-É.);
     Steve Mukuna Mpoyi (Kinshasa, R.D. CONGO);
     Gedeon Tshibangu Mutombo (Kinshasa, R.D. CONGO)

Aide-enseignant :
     Kathye Aubé (Cole Harbour, N.-É.);
     Christine Baker (Sydney, N.-É.);
     Etchimbrou Rose Brou (Toronto, Ont.);
     Coumba Dia (Toronto, Ont.);
     Rania Diab (Oakville, Ont.);
     Roula Dib (Brampton, Ont.);
     Monnet Raphaël Djacouré (Toronto, Ont.);
     Georgette Koutoua Ebbah (Sudbury, Ont.);
     Fatoumata Ouattara Epse Soro (Windsor, Ont.);
     Jade Gaudet (Meadowvale, N.-É.);
     Pamela Kapinga Kabeya (Toronto, Ont.);
     Alphonsine Jeanne Pascaline Koffi (Toronto, Ont.);
     Odette Mahalu Tshikumba (Toronto, Ont.);
     Deo Gracias Nicephore Manzioka (Toronto, Ont.);
     Rania Noueir (Mississauga, Ont.);
     Stéphanie Marie Annick Robert (Gander, T.-N.-L.);
     Linn Isabelle Ryter (South Farmington, N.-É.);
     Gina Treglia (Mississauga, Ont.);
     Loukou Dominique Cecile Yoboue (Mississauga, Ont.)

Formation générale des adultes :
     Paul M. Baraka (Halifax, N.-É.);
     Fitz Leroy Vladimir Larose (La Baie, Qc.);
     Bahati Mangapi (Halifax, N.-É.);
     Praise Mugisho (Halifax, N.-É.)

                                                                                                             Prix spéciaux

     Le Prix du Recteur est décerné à l’étudiante ou à l’étudiant qui a terminé ses études avec la meilleure moyenne académique dans son programme d’études :


Adjoint administratif bilingue :
     Benoit Proulx

Agente de bureau gouvernemental :
     Josanne Maillet

Aide-enseignant :
     Stéphanie Robert

Assistante de l’ergothérapeute et assistante du physiothérapeute :
     Réanne Comeau

Auxiliaire en soins continus :
     Calista Sheppard

Administration des affaires :
     Anass Berroug

Éducation à la petite enfance :
     Jade Gaudet

Soins infirmiers auxiliaires :
     Tracy Roach

     Le Prix du Conseil des gouverneurs est décerné à l’étudiante ou à l’étudiant qui a fait preuve du meilleur esprit d’entraide et d’esprit communautaire tout en maintenant d’excellents résultats scolaires : Tracy Roach

     La Médaille académique du Gouverneur général, créée en 1873, est l’une des plus prestigieuses distinctions reçues par des étudiantes et étudiants dans un établissement d’enseignement canadien pour la réussite scolaire exceptionnelle : Réanne Comeau en est la récipiendaire.