Véronique Naud, la nouvelle directrice d’École Belleville.
Véronique Naud, la nouvelle directrice d’École Belleville.

La communauté scolaire d’École Belleville souhaite la bienvenue à sa nouvelle directrice

Norbert LeBlanc
BELLEVILLE : Véronique Naud vient d’être nommée directrice de l’École Belleville, remplaçant ainsi Pam DeViller qui a accepté un poste de directrice à l’École secondaire de Par-en-Bas.

     Originaire de Montréal, Véronique Naud réside à la Baie Sainte-Marie depuis quelques années déjà. Elle est loin d’être étrangère au Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse, car elle est venue à la Pointe-de-l’Église en 2002 pour fréquenter l’Université Sainte-Anne.

     Véronique Naud a fait ses études élémentaires et secondaires à Montréal. Elle a étudié une session au CÉGEP, au Collège de Maisonneuve. En 2002, elle s’est inscrite à l’Université Sainte-Anne d’où elle a obtenu un baccalauréat ès arts en éducation en 2007, puis elle a redéménagé à Montréal pour faire une maîtrise en intervention éducative orthopédagogique et psychopédagogique. Elle a obtenu sa maîtrise de l’Université de Montréal en 2009. En 2014, elle a commencé une deuxième maîtrise en adaptation scolaire à l’Université Sherbrooke.

     Son premier contrat avec le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) a été comme suppléante à long terme à l’École Stella-Maris à Meteghan. Son deuxième emploi était en qualité d’enseignante en maternelle à l’École Belleville en 2007. Elle a également enseigné aux élèves de la maternelle pendant un an à Montréal. Véronique Naud est revenue en Nouvelle-Écosse en 2010 et de 2010 à 2019, elle est devenue enseignante-ressource à cette école élémentaire de Belleville.

     Dans son nouveau poste, elle entend continuer le beau travail commencé par l’ancienne directrice. Elle reconnaît que son école est bien connue par la communauté scolaire et elle se sent privilégiée de pouvoir collaborer avec une équipe formidable. Elle espère transmettre des valeurs positives en ce qui concerne l’utilisation de la langue française et veut surtout promouvoir la fierté de la langue française auprès de sa communauté scolaire.

     Comme enseignante- ressource, elle en est venue à connaître les élèves de l’école. Elle s’attend de venir à connaître la communauté, les parents et les régions associées à l’École Belleville. Elle a l’intention de collaborer avec la nouvelle agente scolaire communautaire de l’école et espère que ce nouveau poste contribuera à la valorisation de la langue. Elle compte sur l’agente scolaire communautaire pour l’aider à bien s’intégrer avec la communauté.

     Véronique Naud est convaincue que l’expérience acquise dans son ancien emploi l’aidera dans sa tâche de directrice. À son crédit, mentionnons qu’elle connaît bien les élèves et leurs besoins. Cela lui permettra sans doute de se lancer dans l’administration de son école avec une grande connaissance et appréciation des enjeux entourant la vie étudiante à École Belleville.

     Mme Naud a conclu en partageant son enthousiasme et sa satisfaction de commencer cette nouvelle aventure professionnelle avec la communauté scolaire d’École Belleville.