Les élèves ont apprécié les choix de carrières et de métiers. De gauche à droite : Colette Deveau, organisatrice, avec le caporal Jeff LeBlanc de la GRC et Julien Amirault.
Les élèves ont apprécié les choix de carrières et de métiers. De gauche à droite : Colette Deveau, organisatrice, avec le caporal Jeff LeBlanc de la GRC et Julien Amirault.

Journée carrières pour les élèves de l’École secondaire de Clare

Richard Landry
POINTE-de-l’ÉGLISE : Le jeudi 24 octobre, 103 élèves de l’École secondaire de Clare ont participé à la Journée carrières organisée, cette fois, sur le campus de l’Université Sainte-Anne à la Pointe-de-l’Église. Colette Deveau, agente de développement économique communautaire, d’employabilité et d’innovation auprès du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDÉNÉ), a organisé l’activité avec une équipe de l’École secondaire.

     Quinze professions et métiers ont été présentés aux élèves par des professionnels de ces domaines respectifs. Le choix des carrières avait été déterminé par les élèves eux-mêmes suite à un sondage effectué à l’École secondaire. On avait demandé aux élèves de choisir à partir d’une liste de trente métiers et professions, ceux qui les intéressaient. Ensuite, une liste a été compilée afin de déterminer les quinze plus populaires chez les élèves. À partir de cette liste, l’agente a pu communiquer avec des gens de la communauté pour venir présenter leur métier ou profession.

     Les entrepreneurs et professionnels suivants ont répondu à l’invitation et ont rencontré les élèves : Stephen Comeau de chez ShepCom comme charpentier, le docteur Lionel d’Entremont pour la médecine, le caporal Jeff LeBlanc de la Gendarmerie royale du Canada, Julien Amirault comme mécanicien, Carl LeBlanc pour la pêche, l’avocate Lynette Muise, l’enseignante Caroline Thériault, Shawn Hannam de chez A.F. Thériault comme machiniste, Janice Thimot comme psychologue et thérapeute en santé mentale, Travis Collings comme électricien, Danny Deveau de Comeau Sea Foods comme soudeur, Shane Robicheau en art culinaire, Roland Comeau de chez Comeau Sea Foods comme ingénieur, l’ambulancière Stéphanie LeBlanc et Jill-Marie Jacquard comme travailleuse sociale.

     Lors de l’exercice de consultation locale sur le développement économique avec la communauté entrepris par le CDÉNÉ en 2018, une des priorités était l’exode des jeunes de la région qui vont travailler ailleurs parce qu’il n’y a pas d’opportunités et parce que les salaires sont bas dans la région. La formation sur les carrières et métiers est donc devenue un mandat important pour le CDÉNÉ.

     Grâce à l’un des projets du CDÉNÉ avec le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE) Canada, le projet RDÉE N.-É. 2019-2020, cette Journée carrières est une activité prioritaire à travers toute la province. Un des aspects du projet est d’accroître les capacités de la communauté acadienne et francophone dans le secteur du développement économique communautaire par le développement des ressources humaines en favorisant des partenariats avec des groupes communautaires, le secteur privé, les institutions éducatives et les partenaires gouvernementaux. Le Conseil scolaire acadien provincial a aussi signé une entente de collaboration avec le CDÉNÉ en vue d’offrir des formations à ses élèves dans les domaines du développement économique et de l’entrepreneuriat.

     « L’objectif de cette collaboration est deviser à intégrer la culture entrepreneuriale chez les jeunes et l’exploration de possibilités de carrières sur le marché du travail local », a expliqué Colette Deveau.

     Le Plan de développement économique communautaire durable de 2019-2023 a été développé en partenariat avec des leaders de la communauté suite à la consultation de 2018. « Un des éléments qui est ressorti, c’est de mettre à profit le système d’enseignement francophone dans le concept de développement durable. Il s’agit de livrer des journées carrières pour combler tous les besoins identifiés. Il y a donc des Journées carrières organisées par le CDÉNÉ tous les deux ans dans cinq régions acadiennes de la province, a noté Mme Deveau. On vise à rejoindre 500 jeunes dans la province. »

     La visite à l’Université Sainte-Anne est une première pour les élèves qui ont pu participer à la Journée carrières à l’extérieur de l’école. « Je suis très contente que l’Université ait ouvert ses portes pour la première fois, a ajouté l’agente Deveau. Il y avait beaucoup d’éléments de logistique à prévoir. L’activité a eu lieu durant la semaine de congé d’études sur le campus et autour de la Semaine de la petite et moyenne entreprise. »

     Afin de réaliser cette Journée carrières, Colette Deveau était assistée d’une équipe composée de Philip Meuse et d’Ian Comeau, enseignants à l’École secondaire, de Marc Poirier, directeur de l’École, de Dale Deveau, agent de projets au CDÉNÉ, et d’Amélie Comeau, professionnelle en carrières auprès de Nouvelle-Écosse au travail-CDÉNÉ. De plus, deux étudiantes internationales de l’Université ont assisté l’équipe pendant l’activité, soit Jennifer Démosthène et Soumiya Amimi. À l’Université Sainte-Anne, Karine Dandonneau, recruteuse, a offert une tournée du campus aux élèves en après-midi, et Hughie Batherson, vice-recteur aux Services aux élèves, leur a adressé quelques mots.

Des participantes lors de la journée carrières.
Le docteur Lionel d’Entremont a expliqué le domaine de la médecine.