Jeanelle d’Entremont, candidate aux prochaines élections scolaire.
Jeanelle d’Entremont, candidate aux prochaines élections scolaire.

Jeanelle d’Entremont et Clyde deViller cherchent à renouveler leur mandat avec le CSAP

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST/YARMOUTH : Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) se prépare pour les élections du 17 octobre prochain. Pendant ces élections les électeurs de la région de Par-en-Bas vont élire leurs nouveaux représentants municipaux ainsi que trois membres qui vont siéger sur le conseil d’administration du CSAP pour les quatre prochaines années. Dans la région de Par-en-Bas, il y a quatre personnes qui s’intéressent à siéger sur le CSAP. Les quatre personnes sont Jeanelle d’Entremont, Clyde deViller, Denise Babin et Greg Foster.
Clyde deViller est membre actuel et candidat aux prochaines élections.

Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Jeanelle d’Entremont et Clyde deViller, deux membres actuels qui cherchent un autre mandat. La semaine prochaine nous prévoyons une rencontre avec Denise Babin et Greg Foster.


Jeanelle d’Entremont vient d’effectuer son troisième mandat. Mme d’Entremont est présentement la vice-présidente du CSAP, une position qu’elle a occupée à plusieurs reprises.


Elle nous a présenté une liste exhaustive des réussites du CSAP dont elle est particulièrement fière et elle est très contente de la population scolaire du CSAP. Elle a mentionné que le CSAP continu a rapporté une population croissante assez importante. En effet, le CSAP semble être un conseil qui grandit par le nombre de ses élèves, ses écoles et son personnel. Elle est très contente de collaborer avec une équipe scolaire de haute qualité. Mme d’Entremont a aussi signalé l’ouverture de la nouvelle école à Dartmouth ainsi que l’annonce d’une nouvelle école à Wedgeport. Elle nous a annoncé que les quatre écoles françaises de la région sont sur une liste préparée par le conseil pour des rénovations, des ajouts ou de nouvelles constructions. Elle aime son rôle qui est à l’écoute des parents de la région.


Elle a parlé brièvement de la pandémie et de ses effets qui ont eu lieu sur le système scolaire. Elle a noté que la plupart des réunions du CSAP ont été des rencontres virtuelles.


En ce qui concerne ses plans pour le futur Mme d’Entremont espère que les travaux de construction et de rénovations des écoles avancent avec vitesse. Elle a également parlé de sa déception qu’un nouveau projet de loi scolaire pour le CSAP n’a pas encore été réalisé. Elle a terminé son entrevue en constatant qu’elle se présente comme candidate aux élections, basée sur son parcours.


Elle a aussi mentionné « que pour elle, même qu’ont suivre les consignes de sécurité de la province pour la COVID-19, nous avons l’obligation d’offrir une éducation de qualité tout en respectant le fait que ces élèves méritent une expérience qui leur permet de développer a leur plein potentiel, et ce émotionnellement aussi ».


Clyde deViller a lui aussi décidé de chercher un deuxième mandat avec le CSAP. M. deViller, un Acadien de la région vient de terminer son premier mandat avec le CSAP.


Il nous a présenté une liste des réussites du CSAP pendant les dernières années. Il a constaté que l’annonce d’une nouvelle école à Wedgeport était une annonce bien appréciée et bien reçue. Il a précisé que cette nouvelle école était importante non seulement pour le village de Wedgeport mais pour la région entière qui est desservie par une installation scolaire de ce genre. M. deViller a également mentionné qu’il est très content du nouvel atelier de métier qui sera construit sur les terrains de l’École secondaire de Par-en-Bas. Une des choses dont Clyde se réjouit est le nouveau plan stratégique du CSAP. Il est convaincu que ce plan stratégique sera un outil qui permettra au CSAP d’avancer ses dossiers les plus importants.


Il a parlé des effets de la pandémie sur la gouvernance du Conseil et sur la vie scolaire a observé que certains élèves ont apprécié une éducation à distance, cependant d’autres élèves et parents ont trouvé cette expérience lourde et difficile.


En ce qui regarde ses plans pour le futur du CSAP en région, il espère que les besoins des communautés de Belleville et Pubnico-Ouest soient réalisés par soit des rénovations ou de nouvelles constructions. M. deViller est convaincu que le temps est propice de mettre le plan stratégique en vigueur.