Premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin.  
Premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin.  

Investissement de 25 millions pour la rénovation de certaines écoles en Nouvelle-Écosse

Cathy Simon
DARTMOUTH : Le mercredi 2 juin dernier, les gouvernements provincial et fédéral ont annoncé des investissements de près de 3,7 millions de dollars dans cinq écoles du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP). Ces fonds proviennent d’un financement de plus de 25 millions de dollars qui sera consacré à la rénovation, la réparation et l’amélioration de plusieurs écoles de la Nouvelle-Écosse.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse virtuelle en collaboration avec des représentants fédéraux. « La Nouvelle-Écosse est une province dynamique et en plein essor, et les écoles sont le cœur de nos collectivités, a souligné le premier ministre Rankin. Cet investissement important, qui vient s’ajouter aux réparations normales des biens d’équipement, améliorera l’expérience scolaire et d’apprentissage de nos élèves et de nos employés d’un bout à l’autre de la province. »


Le financement permettra au CSAP de moderniser les fenêtres, les bâtiments et les systèmes de CVC. Les fonds permettront, entre autres, d’améliorer l’efficacité énergétique du Centre scolaire de la Rive-Sud, de l’École secondaire de Clare, de l’École du Grand-Portage, de l’École des Beaux-Marais, ainsi que du Centre scolaire Étoile de l’Acadie.


Les projets varient selon les écoles et les régions, mais les fonds serviront à améliorer l’efficacité énergétique, l’accessibilité des écoles et permettront également des travaux de rénovation à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments. « Investir dans nos écoles et nos salles de classe, c’est investir dans nos élèves, nos enseignants et notre personnel, a renchéri Derek Mombourquette, ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. En faisant équipe avec le gouvernement du Canada, nous améliorons des dizaines d’écoles en Nouvelle-Écosse, fournissant ainsi des milieux plus confortables où apprendre. »


Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse consacre plus de 5 millions de dollars à ces projets, tandis que le gouvernement du Canada y investit plus de 20,5 millions de dollars dans le cadre du volet Résilience à la COVID-19 du Programme d’infrastructure « Investir dans le Canada ». « Le gouvernement du Canada agit rapidement et de manière énergique pour protéger la santé et la sécurité de tous les Canadiens, pour stabiliser notre économie et pour aider les localités partout au Canada. Les réparations et les améliorations aux écoles un peu partout en NouvelleÉcosse favoriseront un milieu d’apprentissage plus sûr et plus sain pour les élèves et le personnel. Le plan d’infrastructure du Canada permet d’investir dans des milliers de projets, de créer des emplois à l’échelle du pays et de bâtir des collectivités plus propres et plus inclusives, » déclare Andy Fillmore, secrétaire parlementaire de la ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, au nom de Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités.


Voici la division des coûts en fonction des centres régionaux pour l’éducation ainsi que du Conseil scolaire acadien provincial :

Annapolis Valley –

9 écoles, 4,1 millions de dollars;

Cape Breton-Victoria – 

6 écoles, 4,3 millions de dollars;

Chignecto Central – 

11 écoles, 3,5 millions de dollars;

Conseil scolaire acadien provincial – 

5 écoles, 3,7 millions de dollars;

Halifax – 

14 écoles, 4,9 millions de dollars;

South Shore – 

7 écoles, 2 millions de dollars;

Strait – 

3 écoles, 1,5 million de dollars;

Tri-County – 

20 écoles, 1,7 million de dollars.